BullsFr

Golden State Warriors vs Chicago Bulls (08/02/17)

Comme si un déplacement à San Francisco n’était déjà pas assez compliqué comme ça, les Bulls se rendent la mission encore plus impossible avec les absences de Butler, toujours gêné par sa voûte plantaire, et Dwyane Wade, malade et qui est resté à l’hôtel ! Pas les meilleures dispositions possibles donc même si le groupe a su montrer récemment sa capacité à développer un jeu collectif plus aiguisé en l’absence de ses patrons. Il faudra ni plus ni moins qu’un match parfait pour battre la monstrueuse armada des Warriors, ou tout le monde est en forme et dont la saison régulière (43-8) laisse rêveur. Etre intraitable en défense et ne pas hésiter à charger offensivement seront des données importantes pour s’offrir un espoir même si ça s’annonce franchement ardu. GO BULLS !

C4LPIvdWQAAak1j

Récap : Malgré une bonne résistance pendant 3 quart-temps ou ils n’auront pas paru ridicule, les Bulls s’inclinent lourdement (123-92) et logiquement chez des Warriors beaucoup beaucoup plus talentueux et réalistes qui ont su accélérer quand il le fallait. Si les premières minutes sont assez équilibrés avec des défenses bien en place, ça ne dure pas longtemps et Golden State prend rapidement l’ascendant avec un 13-0 tout en finesse et en actions collectives bien huilées. De l’autre côté les absences de Butler et Wade font que personne ne prend vraiment le scoring à son compte et l’attaque manque de repères. Rondo (12pts à 6/11, 6rbs, 8asts) et Felicio (de retour alors qu’on l’annonçait OUT pour la semaine) vont signer de bonnes entrées mais le reste des benchers va plus être contre productif qu’autre chose, entre des tirs mal sélectionnés et une défense hors sujet. De plus Zipser sort rapidement avec une cheville blessée, ce qui n’arrange pas les affaires des Bulls, qui trouvent quand même quelques bons paniers près du cercle sur des cuts mais c’est bien trop peu et surtout pas accompagné de stops défensifs pour que le court du match en soit affecté. A la pause les Warriors sont assez aisément en tête 55-41.

Un écart qui va rapidement gonflé car s’ils étaient relativement discrets derrière la ligne à 3pts jusqu’ici, les Warriors se réveillent avec entre autre Green et Thompson qui enchaînent. En face la réplique vient de Gibson (15pts à 6/10, 9rbs) et Lopez (17pts à 8/18, 10rbs dont 7 offensifs), qui multiplient les hustle plays, les rebonds offs et les actions près du cercle pour réduire l’écart à une distance respectable, RoLo inscrira 10pts et prendra 7rbs dans le 3ème quart en plus de subir une prise de catch féroce de McGee mais de conclure le And One ! Mais ça ne suffit pas à relancer Chicago, Durant étant trop puissant et intenable, entre ses drives et ses Jumpers. Dans le 4ème quart c’est Thompson qui prend le relais au scoring et les Bulls arrivent à la limite de ce qu’ils pouvaient opposer comme résistance pour ce soir. Ils craquent totalement (37-22 dans l’ultime période) et subissent une violente défaite (31pts d’écart) qui ne reflète pas la bonne attitude affichée par la plupart des gars pendant une bonne partie de la rencontre. Il était difficile d’imaginer mieux sans les leaders de l’attaque et ça n’a pas toujours été beau à voir (40.2% aux tirs dont un ignoble 4/24 à 3pts), mais ils ont tenté de faire au mieux et limiter la casse avec les moyens du bord, même si le dernier quart a ruiné ces bons efforts. 2-2 désormais sur ce Road Trip, il reste Phoenix et Minnesota pour conclure la semaine, en espérant que d’ici là on récupère quelques joueurs pour s’offrir les meilleures chances de finir ce trip en beauté.

Score par Quart-temps :

— GSW-CHI
Q1- 30-17
Q2- 25-24
Q3- 31-29
Q4- 37-22
Fin-123-92

BoxScore

Next Game : 10 février @ Phoenix

quick-warriors-170208-gibson

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *