BullsFr

High in the Sky (S1-Ep9)

Chaque lundi, « High in the Sky » sera une rubrique qui reviendra en détails sur les rencontres et faits marquants de la semaine précédente pour le Chicago Sky, avec aussi parfois un focus sur une joueuse précise afin de suivre régulièrement l’évolution de ce groupe et découvrir l’effectif ainsi que le staff.

Episode 9 : Momentum

Après un succès aussi énorme qu’improbable face à Minnesota (100-76), Chicago se devait d’enchaîner afin de bonifier ce résultat et ne pas faire en sorte que ça ne soit qu’une soirée réussie au milieu de défaites humiliantes. Mais la confiance affichée par les filles d’Amber Stocks face au Lynx s’est retrouvée décuplée au moment de recevoir Dallas, un match qui débute une série de 5 rencontre en 10 jours pour Chicago, dont 4 déplacements jusqu’à la coupure All Star. Avant donc de délaisser la All State Arena pour de nombreuses semaines, il fallait marquer le coup face aux Wings. Du coup Chicago démarre fort : gros rythme, circulation de balle propre, belle exécution des pick’n’rolls et adresse invraisemblable de loin (Quigley 5/5 from Downtown, Dolson, Young et Hampton font mouche également) et le Sky … est mené 50-46 à la pause car en face Allisha Grey et Kaela Davis répondent au bombardement adverse en plaçant elles aussi quelques scuds totalement démarqués. La défense du Sky focalise plus son attention sur le jeu Inside ou Plaisance et Glory Johnson peinent à s’illustrer, ce qui va engendrer un 3ème quart à sens unique ou les locales, emmenées par l’excellente énergie de leur banc avec Harris/Parker/Hampton et le fabuleux playmaking de Vandersloot (7 assists sur le quart-temps, record de Franchise), vont signer un 32-13 qu’on imagine décisif … sauf que les Wings sont accrocheuses et relancent le match en revenant à -6 dans la dernière minute avant que Breland n’assure la victoire d’un bon jumper et d’un rebond autoritaire sur la fin. Victoire 90-84, le 2ème succès consécutif à domicile, le 2ème succès tout court à la maison après avoir débuté par 0-7, avec une adresse monumentale (53.0% aux tirs, 48.0% à 3pts), 40-27 aux rebonds, 6 joueuses à 10pts ou plus mais surtout … 31 assists sur 35 paniers !

17g-sog0712-03
Courtney Vandersloot

Et malgré de telles stats, une victoire de 6 pts à l’arrachée, preuve qu’il reste beaucoup de travail à ce groupe même si la confiance est de plus en plus palpable. Un déplacement à NY pour débuter un long Road Trip semble être le test idéal pour voir ou en est l’équipe. Dans un Madison Square Garden bien garni (plus de 9000 personnes qui font du bruit), c’est encore Chicago qui démarre le plus fort avec un rythme soutenu et de bons ballons Inside ou Dolson est efficace. Mais au fil des minutes la défense du Liberty va couper tout accès au cercle, forçant le Sky à prendre des tirs difficiles de loin, souvent en fin de possession, pour peu d’adresse au contraire de Tina Charles qui enchaîne les Jumpers mi distance de l’autre côté pour maintenir les siennes dans le match. Mais surtout, NY profite de la naïveté chronique du Sky en défense et provoque énormément de lancers francs, ce qui leur permet non seulement de scorer aisément, mais aussi de briser le tempo des visiteuses, qui semblent déréglées. Le 3ème quart voit l’avantage changer de camp à 10 reprises mais la fin de match sera pour le Sky, avec un duo Vandersloot à la création Dolson à la finition qui va faire des ravages sur pick’n’rolls devant une défense qui tarde trop à s’ajuster. Impériale, Dolson enchaîne les paniers gagnants (10pts et 2 blocks dans les 7 dernières minutes du match, 23pts à 10/14, 2/3 à 3pts, 5rbs/2blks au final) et offre aux siennes un 3ème succès consécutif, soit autant de victoires en 1 semaines que depuis le début de saison !

De quoi aborder le déplacement à Dallas avec sérénité et l’envie de poursuivre la série face à un adversaire battu quelques jours plus tôt et qui occuper la 8ème place au classement général. Un succès au Texas permettrait de relancer la course aux PO et une fois de plus on assiste au scénario classique des 1ères mi-temps du Sky : un gros rythme d’entrée qui s’estompe au fur et à mesure à cause de fautes trop nombreuses qui coupent leur élan pendant que les adversaires enchaînent les lancers. La différence est que si à New York, Chicago n’avait tenté que 4 lancers (tous au dernier quart) contre 20 tentatives adverses, cette fois le défilé sur le lignes est plus équilibré (76 lancers au total, 44 pour Dallas, 32 pour Chicago), avec Dolson et Breland régulièrement sollicitées à l’intérieur au lieu de la recherche systématique d’un bon THREE pour Quigley même si elle débute le match à 5/5 aux tirs. Les contacts sont rudes, les batailles aux rebonds font rages et les chocs sont nombreux, Dolson prend un coup de coude dans la face dans le 1er quart, Kaela Davis en prendra un plus tard dans le match côté Wings, Karima Christmas-Kelly encaissent quelques chutes assez sévères, bref l’intensité est à un niveau qu’on voit assez rarement en WNBA, une vraie bataille de tranchées ! La fatigue cumulée d’un match tout les 2 jours, rythme assez peu courant en WNBA sans compter les voyages et changements d’heures, est visible chez le Sky qui commet pas mal d’erreurs évitables, des passes qui finissent en tribune, des tirs précipités et sans rythme … Dallas se régale en transition et offre à Chicago un nouveau match serré et indécis jusqu’au bout. Le genre de rencontre qui se joue sur des détails … Après avoir réussie 25 lancers consécutifs pendant la saison, Stefanie Dolson fait 1/2 à 11.2 secondes du terme mais les siennes sont toujours devant (87-85) … Le Jumper de Skyllar Diggins est court mais Thornton est ABSOLUMENT SEULE sous le cercle pour récupérer la balle et égaliser à 4 secondes du terme ! Personne n’a Box Out sur elle et elle offre la prolongation aux siennes car la défense a parfaitement muselé Quigley sur l’ultime possession.

GettyImages-813873750_master
Stefanie Dolson

Rebelote en OT : Le Sky se construit une avance de 5pts à 45 secondes du terme avant un lay-up de Diggins sur une remise en jeu ou personne n’a bougé côté Chicago, puis un nouveau non Box Out qui permet à Christmas Kelly de scorer aisément sous le cercle. Dolson rentre cette fois ses 2 lancers et met les siennes à +3 avec 8.3 secondes … mais l’attention défensive n’est décidément pas le point fort de cette équipe du Sky, qui laisse Diggins totalement seule à 3pts, pour un résultat évident ! 102-102, nouvelle grosse défense sur le dernier tir et on part pour une 2ème OT dans laquelle Dolson fait le ménage Inside et réalise un Career High de 26pts … mais elle sera la seule à scorer dans cette prolongation pour Chicago, 2 lay-ups au milieu de grosses briques précipitées entre Quigley et Vandersloot moins inspirées que d’habitude même si Slooty termine avec 10pts, 7rbs, 10asts et 5 stls, son 3ème double double pts/asts en 4 matchs !

Dallas s’impose au finish au terme d’une rencontre haletante, disputée et engagée, mais la semaine du Sky reste néanmoins très positive avec un total de 2-1, la 2ème semaine consécutive avec un bilan favorable et de bien meilleures certitudes dans le jeu depuis que Vandersloot est revenue dans le 5. L’attaque est plus fluide (91.2PPG sur ses 5 titularisations), le haut tempo correspond mieux aux joueuses autour d’elle, qui n’a pas signé un match en dessous des 8 assists depuis le 25 juin, de quoi en faire la 2ème de la ligue dans ce classement avec 6.8APG. L’absence de Pondexter, qui n’a pas joué les 4 derniers matchs suite à un problème de commotion, explique aussi le fait que Chicago soit plus à l’aise en poussant la balle plutôt qu’en jouant les isos de Pondexter, qui affiche ses pires stats aux pts et adresse en carrière. A son retour, Stocks devra faire les choix qui s’imposent et laisser Cappie sur le banc afin de ne pas perturber l’équilibre et la dynamique en place, d’autant qu’à seulement 3 victoires de la 8ème place qualificative en PO, l’ambition peut grandir vite. D’ailleurs, la 8ème place est désormais propriété de Seattle … prochain adversaire du Sky ce mardi soir ! Une nouvelle affiche à ne surtout pas manquer !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *