BullsFr

Chicago Bulls @ Toronto Raptors (07/11/17)

Les Bulls retournent à Toronto, là ou leur saison régulière a débutée il y a de ça 3 semaines, l’occasion de constater les progrès affiché par ce groupe durant ce laps de temps. Un groupe qui enregistre le retour de Bobby Portis dont la suspension est terminée et qui voudra démontrer toute sa solidarité. Pour ce qui est du match en lui même si les Bulls parviennent à reproduire le genre de performances offensives qu’ils ont connu en Floride la semaine dernière, ils peuvent rendre la vie difficile aux Raptors, qui vont jouer Inside et provoquer. Aux Bulls de maintenir leur niveau d’énergie et d’intensité afin de perturber le plus possible Toronto. GO BULLS !

Récap : Les Bulls ont affiché 2 visages très distincts durant ce match pour finalement s’incliner d’une courte tête dans une fin de match aussi serrée qu’inattendue. Les premières minutes sont insipides avec peu d’adresse à part 2 THREES de Markkanen tandis que Toronto, comme prévu, pilonne à l’intérieur avec un Valanciunas très actif (11 des 19 premiers pts des siens). Malgré tout le score est équilibré car RoLo et Markkanen rattrapent une partie des errements défensifs de leurs arrières grâce à quelques contres bien sentis et des contre attaques. 1er bencher à entrer en jeu, Bobby Portis affiche son intensité habituelle, se bat sur chaque ballon et est adroit (3/3 from Downtown notamment). Hélas, Toronto aussi trouve de l’adresse de loin avec Miles et le 2ème quart-temps est très pénible pour un banc des Bulls limité, amorphe, sans mouvement (plusieurs violations des 24 secondes et d’autres évitées uniquement par des briques immondes à la sirène) et perdu en défense, il faut dire que l’association Dunn/Felder dans le backcourt n’est pas l’idée du siècle pour ce bon vieux Fred … Les Raptors prennent le large et mènent aisément de 20pts à la pause, sans franchement transpirer (65-45).

Selon ses dires après le match, Hoiberg a poussé un gros coup de gueule pendant la pause. Et si Chicago montre un peu plus d’énergie, est plus combatif et exécute mieux offensivement, Toronto aussi affiche une forte adresse et maintient son avance relativement aisément mais va commencer à faire la sieste en pensant que c’est plié. Erreur. Les Bulls ne lâchent pas et voient qu’une remontée est possible. A l’orgueil, ils continuent de lutter aux rebonds, obtenir quelques stops et gratter quelques points aux lancers et en contre attaque (28 lancers ce soir contre 43 au total la semaine dernière). De retour sur le parquet, Portis est le principal instigateur de cette folle remontée. -18, -15, -10, -8, -5, Chicago se replace dans ce match sous les efforts de son ailier, incisif aux rebonds et même auteur de quelques bonnes passes et des screens intéressants. Un Goaltending d’Ibaka sur un lay-up de Valentine réduit l’écart à -3 dans la dernière minute mais 2 lancers de DeRozan et un Basket Interference de Portis signe la fin d’une rencontre bien plus palpitante que prévue. Portis a largement réussi son retour (21pts à 8/13, 3/5 à 3pts, 13rbs dont 4 offensifs) mais il est absolument INACCEPTABLE de voir 4 joueurs (dont 2 du banc, Portis et Valentine, principaux acteurs d’un banc à 58pts) prendre plus de tirs que Markkanen, limité à 7 tentatives, la plupart dans le 1er quart !! Il va falloir trouver une solution à ça car l’énergie c’est bien, mais le cerveau ça peut aider aussi.

Score par Quart-temps :

— CHI-TOR
Q1- 26-29
Q2- 19-36
Q3- 36-33
Q4- 33-21
Fin-114-119

BoxScore

Next Game : Vendredi 10 novembre vs Indiana Pacers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *