BullsFr

Mirotic : « J’accepte les excuses de Bobby »

Avons nous assisté au dénouement de cette (trop) longue histoire ce mercredi ? Après avoir assisté la veille à son premier match de la saison en étant sur le banc avec ses coéquipiers face à Phoenix, Nikola Mirotic s’est exprimé dans la presse le lendemain, et ce pour la 1ère fois depuis la fameuse altercation ou Bobby Portis l’a envoyé à l’hôpital avec la mâchoire fracturée. Une interview ou il a vite mis les choses au clair avant de revenir sur plusieurs sujets :

« Très heureux d’être de retour dans l’équipe, j’ai été absent 6 semaines et ça m’a manqué. Je regardais de loin mais je me sens prêt à reconstruire ce que j’ai commencé à construire cet été et recommencer à jouer. Je bosse avec l’équipe depuis 2 semaines, avec des contacts et je n’ai eu aucun souci avec mes fractures donc tout va bien à ce niveau. Le plus dur est ma condition physique, je suis souvent très fatigué mais ça va s’améliorer jour après jour. Avant que vous ne me posiez la question je vais préciser que je ne reviendrais pas sur ce qui s’est passé entre Portis et moi. La dernière chose dont cette équipe a besoin est que je reparle de ça. L’équipe a besoin d’énergie positive et d’attitudes positives donc je suis là pour les soutenir et gagner des matchs quand je reviendrais sur le parquet. »

Sa relation avec Portis :

« Bobby et moi nous entraînons ensemble. Nous sommes tout les 2 des professionnels et nous faisons ce qui est bon pour l’équipe. Jusqu’ici ça se passe bien. Je joue au Basket de manière professionnelle depuis 9 ans et j’ai toujours été un bon coéquipier, respectueux des autres. Je suis là pour soutenir l’équipe, il fait parti de l’équipe donc je le soutiens.  »

Lorsqu’on lui demande s’il a accepté les excuses publiques de Portis, Niko est évasif :

« Vous savez, nous sommes coéquipiers et nous essayons de faire en sorte que ça marche. Oui j’ai accepté ses excuses. Je me sens à l’aise dans ce groupe et maintenant j’ai juste hâte de rejouer. Hier quand je suis retourné au United Center c’était un super feeling, c’était excitant rien que d’être sur le banc. »

Mais le malaise intervient lorsque 2 minutes plus on lui demande si Portis est au courant qu’il accepte ses excuses : « J’imagine que maintenant il le sait »

L’aide de la Franchise :

« J’ai reçu beaucoup de soutien de mes coéquipiers, du Front Office, j’ai eu quelqu’un au téléphone tout les jours, que ce soit Gar, John, Michael (Reinsdorf) ou Fred et ça s’est bien passé. J’ai été en contact avec les autres joueurs. Ils m’ont appelé ou envoyer des messages pour savoir comment ça allait, j’ai dîné avec certains d’entre eux aussi, je leur envoyais des messages avant les matchs donc oui on est resté en contact. »

Mais lorsqu’on lui demande s’il a apprécié les commentaires de ce même Front Office qui a clairement indiqué que Mirotic avait joué un rôle dans cette altercation, il devient de nouveau évasif :

« Ils étaient juste inquiets pour ma santé et c’est tout, nous n’avons pas discuté des détails et quand je discutais avec eux ils me demandaient simplement si j’avais besoin de quoi que ce soit et c’est tout ce que j’ai à dire. »

Et sa réaction à la durée de la suspension de Portis ? : « Je n’ai aucun commentaire à faire la dessus. »

Son rôle :

« J’étais titulaire pendant le Training Camp et de la même manière que j’ai perdu ce poste je peux le récupérer. La situation est différente maintenant avec Lauri qui fait de très bons matchs et je suis très content pour lui. Mais ce n’est pas le plus important actuellement si je suis titulaire ou pas, le plus important est que je revienne fort et juste jouer au Basket. »

Bientôt de retour sur les parquets ?

« Je ne sais pas encore quand je reviendrais sur les parquets, je pense qu’on verra au jour le jour. Je dois d’abord retrouver une certaine condition physique. Je m’entraîne depuis 2 semaines, j’ai commencé avec du vélo puis j’ai commencé à courir. Je ne suis avec le reste du groupe que depuis quelques jours donc on va voir mais ça s’approche. »

Le mot de la fin est certainement pour Robin Lopez, à qui on a demandé s’il avait déjà connu une situation ou il jouait avec un coéquipier qu’il n’aimait pas. Sa réponse fût claire et nette : « Oui, Brook Lopez. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *