BullsFr

Indiana Pacers @ Chicago Bulls (29/12/17)

C’est le dernier match de l’année civile au United Center (mais pas le dernier de l’année tout court car Chicago se rendra à Washington le 31) et les Bulls reçoivent une équipe d’Indiana privée de son meilleur joueur, Victor Oladipo a en effet des douleurs au genou droit et sera donc absent, ce qui arrange les Bulls vu le mal qu’il leur a fait lors du dernier affrontement … Sur 2 défaites consécutives, Indiana voudra se reprendre ce soir mais les Bulls, sur une dynamique extrêmement positive (9-2 depuis le 10 décembre) seront revanchard par rapport à la dernière confrontation, qui s’était soldée par une défense alors que Chicago comptait encore 15pts d’avance à 9mins de la fin … Concentration, rigueur défensive et profitez des match-ups favorables et d’un banc en pleine confiance seront des données cruciales pour l’emporter ce soir, malgré l’annonce au dernier moment de l’absence de Kris Dunn (tendinite au pied gauche). GO BULLS !

Recap : Quelle incroyable soirée pour conclure en beauté l’année 2017 au United Center ! Malgré l’absence de Kris Dunn, les Bulls ont réalisé une prestation collective absolument remarquable pour battre les Pacers pour la 1ère de la saison et aligner un 3ème succès consécutif. Si les premières minutes du match sont insipides et sans grand rythme, on voit la différence entre des Bulls qui attaquent le cercle avec RoLo ou Holiday (pour une fois) et des Pacers uqi se contentent d’artiller mi distance. Les Pacers semblent peu concentrés et perdent des ballons bêtement, sur des remises en jeu ou des passes approximatives, sans parler d’une défense très laxiste qui concède beaucoup d’espace. Titulaire, Grant claque 2 THREES qui donnent une légère avance mais ce n’est rien comparé à la déferlante Mirotic, qui en claque 3 dans les 2 dernières du 1er quart (gagné 37-27), puis place un reverse lay-up et un 4ème THREE pour débuter le 2ème ! Un quart débuté avec Valentine à la mène même s’il n’organise pas grand chose et la circulation de balle fait que tout le monde participe à l’action. De plus, les Bulls affichent une hargne, une combativité, une énergie et une fougue qu’Indiana a toutes les peines du monde à matcher et surtout à arrêter. Même Zipser pique la balle des mains de Stephenson et part claquer un dunk de barbare ! Néanmoins quelques fautes de trop offrent des lancers francs aux Pacers, qui se maintiennent tant bien que mal dans le match avec Collison et Young principalement, mais à la pause, Chicago mène malgré tout 64-52.

Le 3ème quart sera un peu plus poussif avec moins de mouvement et donc de tirs faciles, mais au fil des minutes Lauri Markkanen va tout simplement prendre feu ! Une claquette Dunk monstrueuse sur un loupé d’Holiday (hello le Box Out T.Young), vite enchaîné par un THREE tête de raquette et voilà le Finlandais qui enchaîne les possessions gagnantes, avec une défense active et des rebonds de l’autre côté ! Il finira à 13pts dans ce quart-temps tandis qu’en face Collison est le seul à répliquer et fait preuve d’une belle adresse et d’une détermination admirable. Il maintient les siens aux alentours des 10pts de retard, profitant aussi d’un peu de relâchement côté Bulls avec quelques tirs précipités pour conclure le quart … Mais les Bulls ont compris la leçon et n’ont pas oublié la dernière défaite contre ces mêmes Pacers. Cette fois ils débutent le dernier quart avec plus d’énergie et continuent de faire circuler la balle très proprement, avec un Mirotic de nouveau omniprésent, plantant de nouveaux THREES quand il n’obtient pas une faute offensive sur contre attaque ! Stephenson score bien quelques lay-ups qui agacent Hoiberg car ses joueurs sont redevenus passifs pendant quelques minutes, mais la fin de match est parfaitement gérée avec de nouveaux quelques nouveaux THREES (18 en tout, record de franchise égalé) qui assurent un 10ème succès en 12 matchs, au terme d’une prestation d’ensemble de très haute facture une fois de plus : sans Dunn et avec Grant en seul meneur de « métier », inscrire 119pts à 50.6% d’adresse et 31 asts sur 44 paniers, c’est très fort ! Au passage Markkanen établi un Career High de 32pts (11/17 et 5/9 à 3pts), tandis que Mirotic signe 28pts du banc avec 8 THREES inscrits, la aussi un Career High et à une unité du record des Bulls détenu par Ben Gordon (2 fois). Grant ? Titulaire de dernire minute, il frôle le Triple Double (11pts, 7rbs, 12asts, tiens, encore un Career High). Osef de la Draft, du classement, du tanking, VIVONS LE PRÉSENT BORDEL, ET LE PRÉSENT EST TOP !

Score par Quart-temps :

— IND-CHI
Q1- 27-37
Q2- 25-27
Q3- 25-22
Q4- 30-33
Fin-107-119

BoxScore

Next Game : Dimanche 31 décembre @ Washington Wizards

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *