BullsFr

Chicago Bulls @ Washington Wizards (31/12/17)

Dernier match de l’année 2017 pour les Bulls, qui se rendent à Washington avec une série en cours de 3 victoires et peuvent donc finir la semaine invaincus pour la 2ème fois de la saison. Les Wizards sortent eux d’une victoire face aux Rockets et voudront eux aussi enchaîner et entamer une remontée au classement. Dunn est de retour pour Chicago et il aura la lourde tâche de freiner John Wall au maximum. Pas gagné mais en continuant d’afficher les mêmes efforts que ces derniers temps et en attaquant le cercle, les Bulls s’offriront une chance. GO BULLS !

Recap : C’est sur une courte défaite assez rageante que les Bulls terminent l’année 2017 et un mois de décembre surprenant (10-6), après avoir pourtant longtemps mené au score face à des Wizards plus déterminés et plus inspirés au moment de clore les débats. Les 2 équipes débutent en attaquant efficacement le cercle, avec des Bulls plus présents sur les rebonds offensifs et de nombreuses pénétrations de Markkanen puis d’un Dunn dont le retour fait du bien au niveau du rythme. Il permet aussi d’augmenter l’intensité défensive, avec des tirs contestés qui se transforment en contre attaques pour prendre une petite avance (20-11), qui ne dure pas longtemps car 3 THEES consécutifs permettent aux Wizards de recoller instantanément. Néanmoins Chicago persiste dans sa tactique et profite même du Small Ball adverse pour reprendre de l’air avec des attaques du cercle tranchantes même si c’est un THREE d’HOliday au buzer qui conclu ces bonnes 12 premières minutes (38-30). Le 2ème est assez similaire avec Washington qui réplique par une belle adresse longue distance à la combativité des Bulls qui arrachent des secondes chances et des And Ones. Sauf qu’au fil des minutes les locaux aussi décident d’augmenter l’intensité et luttent plus dur, avec des provocations d’Oubre sur Markkanen mais surtout des Hustle Plays et une défense retrouvée, symbolisée par un énorme Chase Down Block de Wall. La foule, qui sifflait les siens 5mins plus tôt, voit le momentum s’inverser et acclame l’énergie de ses joueurs. Lopez profite de quelques bons ballons sous le cercle pour redonner de l’air et met les siens devant à la pause, 63-59, maison sent que le vent tourne …

Et le 3ème quart confirme que les Wizards ont pris confiance et foncent dans le tas, jouent dur et proposent un défi physique que les Bulls ont du mal à contrecarrer. La circulation de balle est perturbée par le pressing haut du duo Beal/Wall et Washington prend les devants face à une équipe en manque de solution mais qui va quand même s’en sortir par quelques THREES qui font du bien même si on ne peut pas les qualifier de « bons tirs ». D’ailleurs en continuant sur cette voie en débutant le 4ème quart, les Bulls s’autodétruisent et balancent des briques en pagaille avec une sélection de tir déplorable, avec notamment un Jerian Grant catastrophique qui gâche quasiment chaque possession. Dunn revient mais les Wizards viennent de passer un 11-4 run et surtout Dunn commet rapidement sa 5ème faute, du coup Grant revient. De plus l’association Mirotic/Markkanen à l’intérieur concède beaucoup d’espace et de points, avec de nombreuses fautes bêtes. Bradley Beal en profite pour prendre feu et inscrire 15 pts de suite pour les siens, alternant lay-ups et THREES avec aisance. Pourtant Chicago est toujours là et Dunn met les siens à +3 à 54 secondes du terme d’un bon Jumper … Mais un lay-up de Beal tout seul et un And One de John Wall remettent les locaux devant en un rien de temps. Beal se permet même le luxe de raté 2 lancers cruciaux mais l’énorme confusion sur le rebond fait que la balle revient à Wall qui lui ne tremble pas sur la ligne pour mettre son équipe à l’abri (114-110 à 9.1 secs du terme). Derrière l’action finale des Bulls est très bien défendues et Mirotic force un THREE hors rythme qui bien sur ne rentre pas. Défaite au finish après avoir longtemps mené mais les Wizards sont montés en puissance au fil du match et leur duo de flingueur Beal/Wall a fait la différence dans le Money Time, là ou on voit l’écart entre les All Stars et les bons joueurs …

Score par Quart-temps :

— CHI-WAS
Q1- 38-30
Q2- 25-29
Q3- 26-24
Q4- 21-31
Fin-110-114

BoxScore

Next Game : Lundi 1er Janvier 2018 vs Portland TrailBlazers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *