BullsFr

Le Baromètre des Bulls (S5-Ep11)

Décidément ces Bulls n’en finissent plus de surprendre et concluent le mois de décembre par un bilan totalement inespéré (10-6 sur le mois), avec ni plus ni moins que le meilleur pourcentage de victoire de la ligue entre le 8 et le 30 décembre, ou ils ont signé un 10-2 dont 7 victoires consécutives ! Sur cette même période, les Bulls possèdent la 4ème attaque avec la 8ème adresse globale, la 6ème à 3pts tout en étant 5èmes aux assists et 3ème au Defensive Rating ! Une série qui a coïncidé avec le retour de Mirotic, dont les performances ont été ni plus ni moins que stratosphériques, que ce soit dans le 5 ou en sortie de banc mais qui doit aussi permettre à Fred Hoiberg d’obtenir quelques louanges, tant il a su modifier la manière de jouer de l’équipe, qui n’a absolument plus rien à voir avec ce qu’on observait lors des premières semaines de la saison régulière. L’équipe affiche actuellement un niveau de confiance incroyablement élevé et les rotations du coach font que tout le monde se sent concerné, même s’il va falloir m’expliquer comment Robin Lopez peut observer les 4èmes quarts depuis le banc au profit d’une association Markkanen en 5 et Mirotic en 4 qui a certes de superbes dispositions offensives mais n’affiche pas une complémentarité défensive folle, même avec les autres joueurs autour, alors que les matchs sont souvent serrés jusqu’au bout et que quelques stops défensifs seraient bienvenus. Toujours est il que certains joueurs tels que Mirotic ou Valentine n’hésitent pas à parler ouvertement de Play-Offs, un sujet devenu taboo chez les dirigeants et de nombreux fans, et avec le retour prochain de LaVine, il va y avoir des choix à faire dans les semaines à venir …

Résultats de la semaine :

W @ Milwaukee 106-115
W vs New York 92-87
W vs Indiana 119-107
L @ Washington 114-110

Le meilleur :

Nikola Mirotic (=) : – 27.25mins, 19.25pts à 29/57 aux tirs dont 15/33 à 3pts, 6.0rbs, 2.25asts – 3 matchs à 21pts minimum en sortant du banc, dont une pointe à 28 unités en 28 mins face à Indiana avec un Career High de 8 THREES et d’autres passages ou il a démontré ses qualités de slasher et même sorti quelques superbes caviars. De plus en plus complet offensivement, solide en défense, des Hustle Plays et des coéquipiers qui semblent totalement acquis à sa cause, ce qui était loin d’être gagné … Sa côte n’a jamais été aussi élevée !

Grand Soleil :

Kris Dunn (=) : – 32.7mins, 18.7pts à 23/52 aux tirs dont 2/12 à 3pts, 4.7rbs, 9.3asts, 2.0stls – De l’agressivité en permanence, de belles finitions au cercle, main droite, main gauche, en Spin Move, avec la planche puis des caviars dans tout les sens et cette impression de progression constante dans sa manière de gérer le tempo et trouver les bonnes positions de tirs pour ses partenaires, malgré forcément un peu de déchet quand on touche autant de ballons. Sa défense est toujours aussi énergique et il n’hésite pas à prendre les choses en main dans les moments chauds. Il régale.

Beau :

Lauri Markkanen (=) : – 26.25mins, 15.0pts à 21/51 aux tirs dont 10/27 à 3pts, 6.25rbs, 0.75ast – Il démontre un très grande confiance dans son shoot et ses attaques du cercle ou il a souvent réussi à finir en force, notamment face à Indiana lorsqu’il signe un Career High de 32pts avec de nombreuses actions clutchs. Défensivement aussi il a tenu la route malgré des match-ups pas toujours évident et des fins de matchs ou il est positionné en 5.

David Nwaba (=) : – 25.25mins, 7.5pts à 10/23 aux tirs dont 1/3 à 3pts, 5.5rbs, 1.25ast, 1.75stl – Il continue d’attaquer le cercle sans relâche, tel un dragster, et va chercher des points précieux In the Paint, même s’il y laisse parfois des lancers francs. Son énergie défensive lui a fait gagner des minutes dans le 5 lors des fins de matchs serrées et il s’y montre régulièrement efficace, même s’il a souffert face à un Beal déchaîné lors du dernier match.

Bobby Portis (↓) : – 17.75mins, 9.75pts à 15/34 aux tirs dont 0/4 à 3pts, 6.5rbs, 1.25ast – Sans faire de bruit Portis aligne les prestations de bon niveau et devient un élément précieux du banc en compagnie de Mirotic. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir les 2 enchaîner les Chest Bumps, les High Fives etc … Il a quand même semblé parfois un peu nerveux et a perdu pas mal de ballons bêtement, comme si ils lui glissaient des mains.

Nuageux :

Justin Holiday (=) : – 35.0mins, 12.0pts à 16/41 aux tirs, 6/17 à 3pts, 4.5rbs, 2.0asts, 1.0stl – Il voit bien qu’il a plus de réussite en attaquant le cercle, surtout qu’il a les capacité physique pour le faire, mais se contente encore et toujours de dégainer de loin comme si c’était un spécialiste. De très bons passages défensifs dans l’ensemble, surtout pour bloquer quelqu’un qui irait au cercle, moins efficace quand l’adversaire tire de loin.

Robin Lopez (↓) : – 24.75mins, 12.25pts à 22/41 aux tirs, 4.0rbs, 2.0asts – RoLo continue d’être ce métronome précieux sous les 2 cercles par son énergie, le sale boulot qu’il fait pour les autres et sa capacité à scorer au poste avec ses hooks … mais Hoiberg l’oublie désormais systématiquement dans les fins de matchs privilégiant une doublette Mirotic/Markkanen pour tenter de protéger le cercle ! Une hérésie tant Lopez reste un élément important. Incroyable de voir que c’est lui qui souffre le plus du fait que les 3 ailiers forts (Markkanen, Mirotic et Portis) soient tous productifs et efficaces et qu’ils doivent tous avoir leurs minutes … Ou alors Hoiberg prépare déjà l’après Lopez avec un trade imminent …

Denzel Valentine (↓) : – 26.5mins, 8.25pts à 14/29 aux tirs dont 3/12 à 3pts, 5.0rbs, 2.5asts, 0.5stl – On ne sait jamais trop à quoi s’attendre avec Valentine en terme de production, du coup il reste difficile de cerner ses vrais progrès même s’il a de plus en plus d’adresse pour finir près du cercle, avec un petit floater pas vilain, mais dans l’ensemble ça reste peu même s’il a su crée quelques bonnes choses quand il a joué meneur contre Indiana. Trop souvent hésitant …

Pluie :

Paul Zipser (↑) : – 13.25mins, 3.75pts à 5/10 aux tirs dont 3/5 à 3pts, 1.25rb, 0.75ast, 0.75stl – Son dernier match à 0pt gâche un peu une semaine ou il a essayé de se mettre au diapason de ses partenaires du banc, avec un peu plus d’entrain offensif et des efforts défensifs, même si ça n’a pas souvent porté ses fruits.

Jerian Grant (↑) : – 19.75mins, 7.75pts à 10/26 aux tirs dont 6/17 à 3pts, 3.0rbs, 5.75ats, 0.75stl – Beaucoup de choix douteux entre des tirs par toujours judicieux et une gestion de l’horloge assez pénible ou il dribble sans arrêt avant de balancer une brique. Excellent lorsqu’il a fallu remplacer Dunn au pied levé contre Indiana mais le reste de sa semaine est dans la continuité des précédentes. Défense bien trop laxiste.

Tempête, Orage, Blizzard … :

Quincy Pondexter/Cristiano Felicio : RAS …

Infirmerie :

Le 31 décembre était la date annoncée par Fred Hoiberg la semaine dernière pour le retour de Zach LaVine aux entraînements avec contacts. Il va en enchaîner 6 de suite et en fonction de sa réaction niveau fatigue, il sera bientôt là. Il a été assigné en G-League pour faire ces entraînements et se déclare impatient et prêt à en découdre. Kris Dunn a manqué la réception des Pacers pour cause de tendinite à la voûte plantaire au pied gauche, mais a pu rejouer sans problème 2 jours plus tard à Washington. Toujours aucune nouvelle de Cameron Payne, on ne sait même pas s’il s’entraîne avec les autres, ou il en est, s’il y a rechute … rien.

G-League :

Cristiano Felicio a été envoyé en G-League le temps d’un match ou il s’est bien dégourdi les jambes (22pts à 9/14, 14rbs, 4asts, 3stls, 6blks). Dans le même match Antonio Blakeney a inscrit 26pts à 9/12 aux tirs, 5rbs et 4asts avant d’enchaîner avec 27pts à 10/22 et 6asts au match suivant. Moins de réussite pour Ryan Arcidiacono, auteur de 4pts à 1/5 et 5 passes au 1er match avant de manquer le second, appelé par les Bulls au cas ou Dunn n’aurait pas pu jouer à Washington.

La semaine à venir :

1/1 vs Portland
3/1 vs Toronto
5/1 @ Dallas
6/1 @ Indiana

La déclaration de la semaine :

« Des gens m’arrêtent dans la rue et me disent ‘Hey Niko, tu joues bien, qu’est ce qui se passe ?’ Mais moi je ne suis pas surpris. Je savais que j’avais ça en moi et qu’avec tout le travail que j’ai effectué ça allait payer. Ce sont des bons moments pour moi et l’équipe. Depuis mon retour nous gagnons énormément de matchs. Je suis juste heureux et je vis l’instant présent. Ce qui est arrivé dans le passé, laissons le dans le passé. Ce qui ne tue pas rend plus fort comme vous dites. » Nikola Mirotic après ses 28pts en 27mins face à Indiana.

L’action de la semaine :

Lauri Markkanen profite d’une passe laser de Kris Dunn pour claquer un Dunk décisif face aux Knicks :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *