BullsFr

Houston Rockets @ Chicago Bulls (08/01/18)

Quand on débute 2018 par 3 défaites en 4 matchs, en encaissant 124.2 PPG sur la période et qu’on sort d’une défaite de 39pts à Indiana, recevoir les Houston Rockets, 2ème meilleure équipe de la ligue et 2ème plus gros artilleurs longue distance du circuit, n’est pas une bonne nouvelle, même en l’absence de James Harden. Côté Bulls c’est Mirotic qui est absent, à cause d’un virus à l’estomac ou pour lui éviter une blessure avant un trade, c’est selon ! Dans tout les cas Chicago va devoir faire de sacrés efforts pour limiter le potentiel offensif monstrueux des Rockets, qui peuvent bombarder dans tout les sens pendant 48mins dans transpirer ! La mission s’annonce compliquée tant le danger peut venir de partout, aux Bulls donc d’exploiter chaque opportunité de jouer Inside et s’imposer aux rebonds, en espérant que ça suffise … GO BULLS !

Recap : Pas de surprise, les Bulls se sont logiquement inclinés contre plus qu’eux malgré un bon retour et une résistance solide avec les moyens du bord, mais Houston était tout simplement au dessus et s’est imposé assez aisément au final. D’entrée les Rckets font ce qu’ils savent faire de mieux : bombarder à 3pts ! Ariza en colle 3 à lui seul et met son équipe sur les bons rails : 15-6 après 4mins. Chicago réplique par quelques THREES aussi et ça ressemble furieusement à un concours mais à ce petit jeu là Houston est clairement au dessus et enchaîne, plantant 8 paniers primés dans un 1er quart à sens unique (35-22) ou les Bulls auront quand même limité la casse dans les dernières minutes avec de bonnes attaques du cercle, ce qui sera encore le cas dans le 2ème quart, avec notamment Portis qui attaque le cercle avec son énergie habituelle, enchaîne les paniers et les flex (16pts pour lui à la pause, 22 au total) pour ramener les siens dans la bataille. De 21pts, l’avance des Texans fond jusqu’à -3 sous les assauts répétés des Bulls, tout en continuant de shooter de loin mais avec moins de réussite qu’au début. Chicago pousse et prend confiance en éteignant la pause avec seulement 5pts de retard (60-55).

Ils vont même prendre les devants assez tôt dans le 3ème quart grâce à plusieurs paniers de suite d’un Kris Dunn une nouvelle fois très actif (19pts, 8asts, 3stls), mais au fil des minutes les Rockets vont reprendre leur marche en avant avec toujours des THREES en pagaille, entre Gordon, Paul et Green, qui va même claquer un dunk de barbare dans le trafic. Valentine réplique avec 2 paniers primés et Chicago reste au contact mais avec Jerian Grant qui commence à prendre des tirs, la mission devient beaucoup plus compliquée … Paul claque un THREE à 1 seconde de la fin du quart et si Houston part dans des un contre un improbables pendant plusieurs minutes, les Bulls n’en profitent pas pour revenir au score, avec peu d’inspiration offensives et toujours Grant qui fait n’importe quoi. Finalement Houston reprend ses esprits, bombarde de nouveau de loin avec Ariza qui met fin à tout espoir avec 3 nouveaux THREES assassins. Au final les Rockets auront pris 54 tirs à 3pts, le 6ème plus haut total de l’histoire (les 5 premiers sont aussi l’oeuvre des Rockets, tous cette saison), pour 20 réussites, de quoi faire la différence et s’imposer 116-107 sans vraiment trembler. Effacer 21pts de retard est très bien, l’énergie dépensée pour y parvenir a peut être eu raison de la fin de match, même si Houston était de toute façon trop fort, même sans Harden. Par contre Lopez avec 14 mins seulement, ce n’est pas qu’une question de match-ups, il y a un vrai souci …

Score par Quart-temps :

— HOU-CHI
Q1- 35-22
Q2- 25-33
Q3- 27-21
Q4- 29-31
Fin-116-107

BoxScore

Next Game : Mercredi 10 janvier @ New York Knicks

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *