BullsFr

Miami Heat @ Chicago Bulls (15/01/18)

C’est une équipe en grande forme (série en cours de 7 victoires consécutives et solide 4ème à l’Est) que les Bulls reçoivent à l’occasion du Martin Luther King Day. Une équipe qui aura pourtant connu une sacrée cascade de blessures cette saison, la dernière en date étant celle de Dion Waiters qui manquera le reste de la saison, mais qui aura toujours lutté jusqu’au bout. Un sacré duel en perspective donc, entre 2 équipes énergiques et qui voudront confirmer leurs bonnes séries actuelles, Chicago restant sur 2 succès au finish face à NY puis Detroit. La victoire devrait aller à l’équipe la plus agressive, qui contrôlera les rebonds et défendra u mieux son cercle. GO BULLS !

Recap : On attendait un match accroché et serré jusqu’au bout, on l’a eu, avec des Bulls qui malgré 19pts d’avance dans le 3ème quart ont du attendre les derniers moments pour s’imposer et mettre fin à la série de 7 victoires consécutives des hommes d’Erik Spoelstra. Comme face à Detroit, Zach LaVine réussi ses 2 premiers tirs, un lay-up et un THREE, avant que Chicago ne prenne les devants sur quelques bons paniers Inside alors que les 2 équipes jouent vite pour éviter le repli adverse. Un rythme assez effrénée ou chaque quipe a droit à son run (Chicago signe un 11-2 mais Miami répond par un 8-0), avec de bonnes circulations de balle et des attaques tranchantes vers le cercle. Le dernier mot est pour Bobby Portis qui claque un THREE à l’ultime seconde pour mettre les siens à 32-25. Par la suite le tempo va bien retomber et le match se transformer en un concours de 3pts géants ou personne n’est adroit. Ca dure quelques minute,s pendant lesquelles Chicago ne propose rien en terme de mouvement et de création et perd donc logiquement l’avantage au profit d’une équipe de Miami un peu plus adroite avec notamment un bon Richardson avec 3/5 from Downtown. Au fil des minutes les Bulls retrouvent un peu plus de vigueur et font mieux circuler le ballon, si bien qu’ils finissent le quart sur un 11-0 dont un 3+1 de Zach LaVine dans les derniers instants pour mener 55-48 à la pause.

On reprend avec pas mal de briques encore malgré quelques bonnes positions de tirs des 2 côtés, avant que Tyler Johnson ne chute lourdement et soit évacuer. On parle d’une cheville foulée et il ne reviendra pas sur le parquet, ou Justin Holiday décide de prendre feu en enchaînant les THREES comme les perles (4/5 dans ce quart) pour placer les Bulls bien en tête (+19, 84-65).Le Heat va longtemps s’entêter à prendre des 3pts précipités pour revenir mais c’est quand Olynyk et Dragic décident d’attaquer le cercle qu’ils signent un nouveau run pour finir le quart à -12 (84-72) et débuter le 4ème avec plus de confiance, remportant de nombreux duels et Hustle Plays en plus d’attaquer le cercle avec énergie face à des Bulls régulièrement battus et en retard. Mirotic, très discret jusqu’ici et qui s’est bien fait bouger en défense par Olynyk, claque 2 THREES et se met à enchaîner les paniers (l’ensemble de ses 18pts seront inscrits dans ce 4ème quart). Et pourtant Miami reste au contact et passe sous les 10 pts de retard, revenant même à -5 à 3:30 du terme. Connaissant les bonnes dispositions du Heat dans les fins de match et sachant que Dragic nous a déjà ce mauvais tour en début de saison, la fin devient crispante mais surtout interminable. Après un THREE de Markkanen, qui devient le joueur le plus rapide de l’histoire à inscrire 100 THREES en NBA (41 matchs seulement), lui et Markkanen vont devoir enchaîner les lancers francs sans trembler, avec Miami qui réussi quelques And Ones sur des fautes d’une stupidité hallucinante (Grant sur Okynyk) pour rester au contact. Au final personne ne tremble aux lancers côté Chicago (15/16 dans ce quart, Mirotic 7/7, Valentine 4/4) et ça permet de s’imposer 119-111 pour une 3ème victoire de rang mais qu’est ce qu’on aime se compliquer la vie quand même … On va surtout retenir les bons matchs d’Holiday (25pts à 7/11 à 3pts), Markkanen (17pts, 9rbs), Valentine (12pts, 7rbs) et LaVine (18pts, 5rbs, 5asts), un Mirotic clutch après avoir été peu en vue, mais aussi que Lopez n’a pas joué les 15 dernières minutes (Whiteside non plus ceci dit) et surtout, forcément, le résultat. Avant de recevoir les Warriors, 3 victoires de suite ça ne peut pas faire de mal …

Score par Quart-temps :

— MIA-CHI
Q1- 25-32
Q2- 23-23
Q3- 24-29
Q4- 39-35
Fin-111-119

BoxScore

Next Game : Mercredi 17 janvier vs Golden State Warriors

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *