BullsFr

Golden State Warriors @ Chicago Bulls (17/01/18)

Affiche de poids au United Center avec la venue des Golden State Warriors, pour un affrontement qui devrait être riche en points avec 2 des meilleures attaques de la ligue. Si Golden State est une machine offensive parfaitement huilée, Chicago a progressé au fil des moins, passant de 89 PPG en octobre à 112 en janvier, avec une évolution constante et de meilleures systèmes, Steve Kerr indiquait avant le match que les Bulls n’ont plus rien à voir avec l’équipe qui est allée perdre de 49pts chez les Warriors en novembre. Aux Bulls (14-7 depuis 5 semaines) de confirmer ces belles dispositions et tenter de jouer un peu plus les yeux dans les yeux avec la meilleure équipe du moment. A moins de prendre une nouvelle raclée de 49pts, il ne peut pas arriver grand chose de grave aux Bulls ce soir niveau résultat donc autant se lâcher. GO BULLS !

Recap : Malgré une belle résistance, les Bulls s’inclinent logiquement face à des Warriors qui ont su gérer pour remporter leur 14ème succès de rang à l’extérieur. La première action du match est la meilleure : Robin Lopez claque un poster Dunk monstrueux sur Jordan Bell qui se blesse à la cheville gauche en retombant et quitte le parquet pour ne plus y revenir ! Par la suite les débats sont équilibrés entre les 2 équipes même si Golden State passe son temps aux lancers francs tant les Bulls sautent sur toutes les feintes et font des fautes bêtes. Du coup le rythme s’en ressent mais avec quelques bons paniers Insides de RoLo ou Dunn qui poste Curry, Chicago reste au contact même sans développer un jeu collectif fluide. Ils signent malgré tout un 12-0 pour finir le quart avec de bons hustle plays comme une interception de Mirotic qui permet à Nwaba de scorer sur le buzzer du quart-temps pour passer devant : 40-38. Le run montera jusqu’à 17-0 avec un bon And One de LaVine, qui claquera même plus tard son 1er dunk de la saison sur contre attaque avant que Mirotic ne prenne feu et n’enchaîne hook puis contre sur Durant et THREE en l’espace de 15 secondes ! Lui et Portis inscriront 36 des 56pts du banc (respectivement 24 et 12pts), mais alors que l’avance grimpe à +11 (57-46), Les Warriors décident d’accélérer et claquent plusieurs THREES qui leur permettent d’atteindre la pause avec seulement 3pts de retard (66-63).

Le 3ème quart sera celui du naufrage pour les Bulls, totalement à la rue face à la rapidité et la fluidité des attaques adverses, avec des screens et des cuts dans tout les sens pour créer des fausses pistes et offrir des tirs démarqués à Curry qui aligne les THREES tranquillement, comptant déjà 30 pions au milieu du quart. Chicago reste de longue minutes sans marquer mais aussi trouver un bon tir, bien gêner par la défense de Golden Sate mais aussi incapable de mettre un ballon Inside. Trop de 3pts précipités, c’est déjà comme ça que les Bulls avaient pris l’eau dans la baie en novembre et ce quart ressemble fortement à ce qu’on à vu à l’époque, avec un 32-12 violent de la part des Champions, qui mènent 95-78 à l’entame d’un 4ème quart ou Chicago va pourtant revenir fort avec des contre attaques et plus de tirs contestés en défense. Problème, cette fois c’est Thompson qui vient calmer les Bulls avec quelques shoots bien sentis (il finira avec un Season High de 38pts). Mais ça n’empêche pas les locaux de tout tenter, avec notamment Dunn qui réussi un Spin Move et un THREE, puis quelques trappes qui offrent des contre attaques et des Dunks de Nwaba et Dunn, qui rechute extrêmement mal, tête la première sur le parquet et reste au sol la bouche en sang. Il finira le match aux vestiaires avec 2 dents en moins tandis que les siens, qui étaient revenus à 112-107 sur son dunk, peinent à enchaîner et surtout contenir les Warriors, qui inscrivent quelques paniers Inside pour assurer une victoire logique 119-112. Les Bulls n’ont pas à rougir, ils ont fait de bons efforts et ont lutté jusqu’au bout même si c’était parfois assez brouillon et trop précipité. Ils sont tombés dans le piège des Warriors qui voulaient les faire courir et ils ont fini par déjouer. Maintenant il faut bien aborder le mini Road Trip de 3 matchs qui débute à Atlanta samedi avant New Orleans et Philadelphie en début de semaine prochaine. Des matchs prenables si on continue nos bons efforts !

Score par Quart-temps :

— GSW-CHI
Q1- 38-40
Q2- 25-26
Q3- 32-12
Q4- 24-34
Fin-119-112

BoxScore

Next Game : Samedi 20 janvier @ Atlanta Hawks

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *