BullsFr

Chicago Bulls @ New Orleans Pelicans (22/01/18)

Gros défi en perspective pour nos Bulls ce soir ! Eux qui ont fait de l’attaque du cercle leur principale arme offensive vont devoir trouver un moyen d’abattre le monstre à 2 têtes que représente le duo Anthony Davis et Demarcus Cousins, qui seront tout les 2 titulaires au prochain All Star Game ! Les Pelicans sont dans la course aux Play-Offs avec une bonne 7ème place à l’Ouest actuellement, autant dire que ça ne s’annonce pas comme une partie de plaisir de repartir de la Louisiane avec une 19ème victoire, même si les récentes bonnes prestations offensives de Chicago peuvent inciter à un peu d’optimisme. Pour l’emporter, il sera impératif d’être en mesure de varier les options offensives, tout en étant d’une extrême concentration en défense, sur les switchs et pour protéger notre cercle. Si on fait ça, on a une chance. GO BULLS !

Recap : Une fois de plus, les Bulls nous auront donné un peu de tout dans le même match, même si ce sont surtout des choses négatives qui prennent le dessus après une fin de match cataclysmique et une énorme avance dilapidée pour finalement s’incliner en double prolongation face à des Pelicans intenables et en feu complet ! D’entrée les 2 équipes trouvent des espaces près du cercle mais là ou Chicago est droit, avec notamment des Dunks de LaVine et Markkanen, NOLA enchaîne les lay-ups loupés … mais claquent des THREES en pagaille avec Cousins, Miller ou Nelson ! De quoi prendre les devants face à une attaque statique au possible côté Bulls. Personne ne bouge pour aider le porteur de balle, les tirs sont tous aussi affreux les uns que les autres … Le compteur reste bloqué à 25 pendant de longues minutes avec un festival de briques avant un sursaut de Mirotic et Grant, auteurs de THREES et And Ones qui permettent d’atteindre la pause avec seulement 6pts de retard (54-48) mais c’est un véritable miracle ! Et cette fin de quart réussie va même les booster puisqu’ils repassent rapidement devant avec de bonnes intrusions jusqu’au cercle et des And Ones bien provoqués. Les 2 équipes passent le quart-temps à s’échanger des paniers, aucune ne prenant l’ascendant sur l’autre sauf quand les Bulls retrouvent une réussite de loin qu’ils n’avaient pas au départ et enchaînent les THREES avec Holiday (2), Valentine (2) puis Mirotic, ce qui permet à Chicago de signer un gros run à cheval sur la fin du 3ème et le début du 4ème pour prendre une avance intéressante, avec aussi des contres attaques supersoniques de Nwaba et Grant.

22pts inscrits en 4mins30 au 4ème quart, les Bulls sont confiants et s’envolent au score, allant jusqu’à mener 108-91 à moins de 6 minutes du terme … mais tout va s’écrouler ! New Orleans ne lâche pas l’affaire et va doucement mais surement revenir avec son duo infernal Davis/Cousins, entre And One du 1er et rebonds offensifs en pagaille + THREES du second. Les Bulls paniquent totalement et n’arrivent plus à rien. Aucun bon move en attaque, pas de mouvement et donc pas le moindre bon tir et des pertes de balles immondes (5 sur les 5 dernières minutes de ce quart), en plus d’une défense totalement absente, qui laisse tout le monde accéder au cercle sans efforts. NOLA place un 21-5 run pour passer en tête à 22.1secs du terme sur un oubli défensif monstrueux de Markkanen, qui se rattrape avec un lay-up pour égaliser à 112 partout. Davis obtient et rentre 2 lancers avant que Justin Holiday n’en obtienne 3 à l’arrache avec 0.3sec au chrono pour offrir la victoire aux siens s’il rentre tout ! Il rentre le premier, le second, mais loupe le 3ème et on a droit à une prolongation suite à ce craquage en règle des Bulls, qui ont pris un 23-6 run en 5mins 30 …

Et ça démarre plutôt bien avec un And One de Mirotic et un Dunk en puissance de Markkanen qui fausse compagnie à Davis, mais en face il n’y a pas le moindre effort défensif. Jrue Holiday claque un énorme Dunk puis un lay-up sur 2 pénétrations successives ou absolument personne ne bouge ! Davis commet sa 6ème faute et est exclu puis une interception de Grant aboutit sur 2 lancers de Markkanen qui n’en rentre qu’un mais égalise à 122-122 avant un three loupé de Miller sur lequel il aurait du obtenir des lancers, mais pas grave car NOLA chope son énième rebond off et peut encore gagner le match. Jrue Holiday pénètre et a un lay-up tout cuit mais préfère ressortir pour Clark à 3pts, qui fait Air Ball ! On part pour une 2ème OT ou absolument PERSONNE ne veut shooter côté Bulls, sauf RoLo qui met 2 lay-ups de suite, mais les Bulls sont trop statiques, dribbles pendant 23 secs et balancent une brique. Pendant ce temps Cousins est tout simplement intenable mais c’est un THREE de Moore qui fait +4 à l’entame de la dernière minute qui fait la différence, d’autant que derrière les Bulls vont perdre la balle tout seul sur les 3 possessions suivantes (dont une ou Holiday se dribble sur le pied). C’en est trop, Cousins, auteur d’une ligne de stat exceptionnelle (44pts, 24rbs, 10asts, 4stls) clôt les débats aux lancers et offre la victoire aux siens 132-128 après 2 OT’s ! Un craquage dans les règles de l’art de la part de Bulls soudainement apeurés et craintifs quand les Pelicans ont haussé l’intensité … De quoi mériter cette défaite, qui n’est pas la première du genre même si ça n’était plus arrivé depuis un petit moment. Il faudra digérer cette humiliation rapidement et se pointer à Philadelphie mercredi avec une autre attitude que celle ci, détestable au possible !

Score par Quart-temps :

— CHI-NOP
Q1- 21-25
Q2- 27-29
Q3- 32-27
Q4- 33-34
OT- 8-8
OT2- 6-10
Fin-128-132

BoxScore

Next Game : Mercredi 24 janvier @ Philadelphie 76ers

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *