BullsFr

Los Angeles Lakers @ Chicago Bulls (26/01/18)

Après un Road Trip difficile (1-2) conclu par une défaite soporifique chez les 76ers, les Bulls retrouvent le United Center pour y accueillir les Los Angeles Lakers, pour une affiche très intéressante remplie de jeunes joueurs prometteurs des 2 côtés. Hélas Kris Dunn ne fait pas partie de ceux là : encore très atteint par sa commotion cérébrale, le meneur devrait manquer bien plus longtemps que prévu. Côté Lakers c’est Lonzo Ball qui manque à l’appel mais il fudra surtout espérer pour les Bulls qu’ils ont pu se reposer après un manque flagrant d’énergie à Philadelphie, après la double prolongation à NOLA lundi soir. La fraîcheur physique et mentale sera la clé pour s’imposer face à des Lakers qui vont jouer vite et attaquer le cercle. GO BULLS !

Recap : Dans un match ou les Bulls n’auront pu compter que sur une excellente adresse extérieure, ils ont fait preuve de trop de négligence et s’inclinent logiquement à la maison face à des Lakers qui ont rarement vu autant d’espaces s’offrir à eux pour aller au cercle. Des les premières possessions LA joue Inside et y enchaîne les pts avec un rtyhme rapide que les Bulls essayent de suivre mais sans succès, Jerian Grant n’étant pas le joueur idéal pour imprimer un tempo élevé. Mais si l’attaque est assez pauvre côté Bulls avec beaucoup trop de 1 vs 1 et quasiment pas de mouvement ni de circulation de balle, la défense est encore plus affreuse, avec des retard systématiques et des fautes stupides qui permettent aux Angelinos de multiplier les And Ones. 30-15 après 8 mins de jeu … heureusement que les bonnes entrées de Portis et Valentine donnent un coup de fouet à l’attaque. Le duo inscrit un 8-0 pour limiter les dégâts en fin de quart (32-25). Ce sont encore eux qui maintiennent les Bulls dans la rencontre tant bien que mal, car malgré leurs exploits l’avance des Lakers montera jusqu’à 17pts, avant de fondre comme neige au soleil sous l’impulsion de Markkanen qui claque 2 THREES et Portis qui fait le ménage Inside. C’est toujours aussi brouilon en attaque et ça gâche même un sacré paquet de lancers francs, mais l’ écart n’est que de 5 pts à la pause (62-57), avec un joli 9/18 from Downtown.

Mais cette adresse aussi inhabituelle que salvatrice ne peut pas suffire si aucun ajustement défensif n’est fait. A aucun moment Chicago ne parvient à limiter l’impact offensif des Clarkson, Ingram ou Lopez, qui vont inscrire des brouettes entières de pts dans la raquette en profitant d’espaces béants et sans être contesté le moins du monde. Chicago continue de claquer des THREES avec une régularité remarquable, égalise à 68-68 … puis se prend un 13-0 run et doit tout reprendre du début ! La 4ème faute de Lopez et 2 THREES de suite de Mirotic en tout début de 4ème quart redonnent un peu d’espoir, d’autant qu’on assiste enfin à quelques stops défensifs avec notamment un superbe retour de Valentine pour contrer Nance Jr. Ce même Valentine va mettre les siens en tête (92-90) sur … un THREE évidement, mais alors que les locaux mènent encore 97-96 à 2:46 du terme, tout va s’écrouler, une fois de plus. LaVine notamment, est l’auteur de quelques tirs discutables et de fautes évitables (en plus d’un 0/2 aux lancers), tandis que Mirotic fait une passe à l’adversaire et que plusieurs possessions se terminent par une brique forcée à la sirène … Les Bulls nous refont le coup de la panne au pire des moments. Mais quand la seule arme efficace est le tir de loin (17/36 au final), qu’on vendange autant de lancers francs (16/24), qu’on n’implique pas ses meilleurs éléments (4 joueurs dont 3 benchers ont pris plus de tirs que Markkanen) et qu’on fait semblant de défendre, ça ne peut tout simplement pas gagner. Défaite logique donc malgré les bonnes productions de Portis (16pts à 6/13, 9rbs), Valentine (16pts à 6/11, 11rbs) et Mirotic (18pts) pour booster un banc plus productif que les starters. On sent qu’il y avait encore pas mal de jambes lourdes et les efforts fait pour combler le retard accumulé en début de match n’ont pas permis d’être bien frais à la fin pour faire la différence. Le repos sera essentiel avant d’accueillir Milwaukee dimanche et éviter de subir une 4ème défaite cette semaine !

Score par Quart-temps :

— LAL-CHI
Q1- 32-25
Q2- 30-32
Q3- 22-15
Q4- 24-31
Fin-108-103

BoxScore

Next Game : Dimanche 28 janvier vs Milwaukee Bucks

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *