BullsFr

Washington Wizards @ Chicago Bulls (10/02/18)

A peine le temps de célébrer la belle victoire face à Minnesota qu’il faur remettre le bleu de chauffe. Ce sont cette fois les Wizards, 4ème à l’Est, qui débarquent au UC avec une dynamique positive malgré l’absence de John Wall depuis plusieurs semaines (2 défaites de suite mais une série de 5 victoires avant ça). Côté Chicago, comme c’était annoncé dés son retour en janvier, Zach LaVine manquera ce back-to-back, pas encore prêt à enchaîner. Une absence qu s’ajoute à celle de Kris Dunn qui n’a repris les entraînements qu’en début de semaine. Pas mal d’absences de taille de part et d’autres mais un match qui reste intéressant pour voir la capacité des Bulls à enchaîner et qui va prendre les choses en main au scoring en l’absence du Go-to-guy. GO BULLS !

Recap : Soirée compliqué pour des Bulls en manque d’inspiration offensive qui s’inclinent logiquement dans une rencontre pas franchement des plus spectaculaire. Avec l’absence de LaVine, les premières possessions sont poussives, manque de créativité et de prises d’initiative, ce qui e ngendre déjà des pertes de balles dont profitent les Wizards et notamment Satoransky, qui claque déjà 11pts dont 3 THREES face à un Grant bien plus petit qui ne peut le contenir ! Les visiteurs prennent déjà les devants (19-7) mais s’entêtent à prendre des THREES, d’abord sans réussite ce qui permet aux Bulls de recoller un peu, puis avec un pourcentage plus élevé pour finir le quart sur le score de 30-22. Pour son anniversaire, Portis a décidé de prendre tout les tirs pour débuter le 2ème quart, avant que son genou n’heurte le visage de Frazier, qui aura une coupure au niveau du front et devra laisser ses coéquipiers. Les Bulls décident alors d’accélérer le mouvement et prennent la défense de Washington à défaut sur plusieurs attaques rapides avant le repli défensif. Ils reviennent ainsi à -2 (43-41), mais une fois encore Washington fini mieux le quart, en haussant la défense et forçant Chicago a évoluer sur jeu placé, ce qui ne leur va pas tant personne ne bouge et prend ses responsabilités. A la pause Washington mène 56-46.

Une avance qui va se maintenir relativement aisément pour les Wizs malgr& quelques pertes de balles par ci par là, mais entre leur adresse et une défense qui gêne beaucoup la circulation de balle adverse, ils restent assez tranquilles. Seul Lopez, qui va s’en prendre à Scott après que ce dernier ne se soit embrouillé avec Nwaba, parvient à mettre quelques Jumpers pour garder les siens à une distance respectable, mais ça manque de variation dans le jeu et du coup l’écart ne bouge pas vraiment (82-70 après 3 quarts). Valentine va bien tenter de sonner la révolte mais malgré quelques plays intéressants en attaque, impossible d’espérer un comeback sans réussir le moindre stop défensif ! Washington accède trop aisément au cercle et exploite bien cette faiblesse récurrente des Bulls, qui reviennent quand même à -7 grâce à plusieurs THREES, mais la encore les Wizards ne mettent pas longtemps à refaire un écart. Portis se fait expulser pour un Flagrant 2 sur un Satoransky en Career High (25pts à 10/12 !!) et Chicago, bien peu inspiré tout au long de la soirée, perd 101-90 malgré 7 joueurs entre 10 et 15pts. Il aura manqué ce soupçon de réussite et de fluidité dans le dernier geste, aussi bien en attaque qu’en défense, pour espérer mieux. Même Markkanen, plus sollicité que d’habitude surtout en 2ème mi-temps, à bien arroser (5/19 aux tirs). Y’a des soirs comme ça ou ça veut pas …

Score par Quart-temps :

— WAS-CHI
Q1- 30-22
Q2- 24-26
Q3- 24-26
Q4- 19-20
Fin-101-90

BoxScore

Next Game : Lundi 12 février vs Orlando Magic

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *