BullsFr

Boston Celtics @ Chicago Bulls (05/03/18)

Il ne reste (déjà) plus que 20 matchs pour les Bulls, qui sont toujours scotché à la 8ème place en terme de plus mauvais bilan pour bien à la Draft. Il reste donc un bon quart de saison pour tenter de dépasser les équipes au dessus même si ça ne sera pas simple vu la compétition. Hoiberg avait annoncé du changement et a inséré Bobby Portis dans le 5 à la place de Felicio, dont le passage aura été court et surtout peu couronné de succès. Pour le reste ça ne bouge pas, on va travailler l’alchimie et les repères entre ces 5 jeunes joueurs qui sont probablement les 5 qui ont le plus de chances d’être là la saison prochaine. En face, Boston vient sans Kyrie Irving, comme leur de leur dernière venue en décembre ou ils avaient perdus de 23pts. Difficile d’imaginer scénario similaire ce soir même si les Bulls pourraient bien surprendre, avec ce 5 dynamique et généreux dans l’effort pour combler le manque de spacing et d’automatismes. GO BULLS !

Recap : Il n’y aura même pas eu de round d’observation. Suéprieurs à tout les niveaux et avant tout dans l’envie, les Celtics ont dominé les Bulls d’une manière bien plus violente que l’écart final (16pts, 105-89) ne le laisse penser. Dés l’entame Boston place un 7-0 puis un … 19-0 pour prendre le large, avec des lay-ups faciles en transition, des tirs ouverts sur jeu placé suite à une très bonne circulation de balle, tandis que les Bulls, qui ne seront jamais véritablement rentré dans ce match, enchaîne les possessions stériles car trop de passivité et des attaques trop statiques ou personne n’aide le porteur de balle. Les hommes de Stevens sont déjà loin après 12 mins (35-16) avant un début de 2ème quart ou les 2 bancs rivalisent de maladresses (0/7 pour Chitown et 2/9 pour les C’s), à part Valentine qui semble être le seul à avoir réglé la mire ce soir. Bien entendu Boston retrouve ses sensations au fil des minutes et score à l’envie près du cercle, ou les espaces sont béants et l’opposition peu énergique. Chicago force ses shoots la plupart du temps, ne propose aucun mouvement collectif, ne s’adapte pas défensivement, commet des erreurs de débutants, mord sur toutes les feintes … Bref un bien beau carnage : 55-29 à la pause, plus petit total offensif de la saison sur une mi-temps et moins de 30% d’adresse …

La suite est du même acabit. Boston est largement supérieur dans tout les secteurs, leur repli défensif est monstrueux et même quand les Bulls ont de rares situations de transitions, ils sont les premiers à revenir protéger leur cercle ! Et quand ce n’est pas le cas Chicago se tire une balle dans le pied en précipitant des tirs sans réfléchir, sans rien construire. Seul Valentine en met quelques uns (il terminera en égalant son Career High de 20pts) mais Boston reste sérieux et appliqué, ne concédant rien à ses hôtes, à l’image d’un THREE de Morris au buzzer du 3ème quart qui fait 86-53. Même si les Celtics n’avaient pas inscrit un seul point au 3ème quart, ils auraient encore été devant … Le dernier n’est qu’un immense Garbage Time ou Jarell Eddie fait ses débuts tandis que Payne et Grant sont associé dans le backcourt, c’est dire la misère … Au final la défaite n’est que de 16pts alors que l’écart est monté jusqu’à 37 dans le 3ème quart … Quel l’objectif soit de ne pas gagner, soit, mais un minimum d’implication dans le but de développer les jouer et pour créer des automatismes pour la suite et ne pas jouer chacun pour sa gueule, ce n’est pas trop leur demander j’espère ! Ce soir on n’a pas vu ça. On a juste vu une parodie de Basket avec des types qui n’en avaient à foutre. Affligeant …

Score par Quart-temps :

— BOS-CHI
Q1- 35-16
Q2- 20-13
Q3- 31-24
Q4- 19-36
Fin-105-89

BoxScore

Next Game : Mercredi 7 mars vs Memphis Grizzlies

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *