BullsFr

Le Baromètre des Bulls (S5-EP21)

Les semaines passent et les Bulls ont toujours le 8ème plus mauvais bilan de la ligue, mais peut être plus pour très longtemps … Car si les équipes de devant continuent d’être aussi affreuses que possible, les Bulls ont tout simplement respecté la logique cette semaine en battant 2 équipes plus faibles et en perdant contre 2 équipes plus fortes, laissant les Knicks, 9ème pire bilan, revenir à 0.5 W. Sachant que Chicago (23-43) et NY (24-43) s’affronteront le 19 mars, ça risque de bouger, d’autant qu’avec ces 2 victoires, dont la 1ère à l’extérieur depuis le 20 janvier (déjà à Atlanta), les Bulls semblent distancer par rapport au « Worst 7 » de la ligue (Brooklyn, Sacramento et Dallas sont à 2.5W avec le même bilan de 21-46). La lutte pour un pick très haut placé semble donc terminé ou tout du moins très mal engagée. Pourtant ce n’est pas faute de faire des matchs assez exécrables en terme de défense tout d’abord, ou c’est tout bonnement l’abomination avec des espaces béants laissés jusqu’au cercle, des fautes stupides, des retards sur les replis, aucune communication, aucune aide. En attaque il y a du bon et du pauvre, mais il faut dire aussi que les victoires face à Memphis et Atlanta l’ont été en partie car les défenses adverses étaient très permissives et pas franchement des plus appliquées ni talentueuses. Du coup les Bulls semblent bel et bien supérieurs aux 7 équipes qui luttent pour se placer à la prochaine Draft, mais bien trop faibles pour rivaliser avec les autre équipes. On a la place qu’on mérite …

Résultats de la semaine :

L vs Boston 89-105
W vs Memphis 119-110
L @ Detroit 99-83
W @ Atlanta 122-129

Le meilleur :

Kris Dunn (↑) : –29.0mins, 13.5pts à 20/46 aux tirs dont 5/12 à 3pts, 9/12 aux lancers, 2.5rbs, 5.5asts, 2.5stls – Le plus régulier et le plus déterminé des 2 côtés du parquet, entre défense agressive même si parfois il commet encore des fautes évitables car trop énergique, puis attaque ou il n’a peur de rien ni personne, attaquant le cercle avec envie pour y mettre des lay-ups, provoquer des lancers, que ce soit contre Blake Griffin avec qui il s’est chauffé ou un autre. Clutch contre les Grizzlies avec 8 des 10 derniers pts des siens, tout comme face aux Hawks. Le vrai patron ?

Grand Soleil :

David Nwaba (=) : – 25.0mins, 7.5pts à 9/19 aux tirs dont 3/4 à 3pts, 3.0rbs, 1.5ast, 0.75stl – Qu’il soit dans le 5 ou sur le banc comme à Detroit, il apporte toujours une énorme dose d’énergie et défend comme si sa vie en dépendait pour forcer et gêner les tirs adverses, lutter aux rebonds et presser haut. Il continue d’étonner aussi par son adresse à 3pts en ce moment même s’il est toujours plus dangereux en pénétration.

Beau :

Noah Vonleh (↑) : – 17.0mins, 7.0pts à 10/28 aux tirs dont 5/14 à 3pts, 6.0rbs, 1.25ast – Même s’il prend pas mal de THREES, il les prend souvent en étant démarqués et à bon escient, tout en démontrant de bonnes qualités de finisseur et même de passeur quand il décide d’aller au cercle. On sent de bonnes affinités se créer avec Portis quand les 2 sont associer dans le frontcourt, notamment sur les switchs défensifs. Il me plait de plus en plus.

Cameron Payne (↑) : – 19.0mins, 12.75pts à 15/26 aux tirs dont 7/12 à 3pts, 1.25rb, 2.25asts, 2.0stls – Non vous ne rêvez pas, Cameron Payne a bel et bien réalisé une semaine qu’on peut qualifier d’encourageante, avec d’abord de bons tirs, pris le plus souvent dans le rythme, sans forcer puis une défense active pour couper les lignes de passes et créer des situations de contre attaque. Quelques passes en tribunes mais dans l’ensemble assez peu de déchet.

Bobby Portis (↓) : – 28.0mins, 11.25pts à 18/46 aux tirs dont 3/15 à 3pts, 7.75rbs, 3.25asts, 1.25stl – Sa série de match consécutifs à au moins 10pts à pris fin face à Boston (7pts à 2/8) alors qu’il était titulaire et que les Celtics lui réussissent bien d’habitude. Il s’est bien rattrapé ensuite avec 2 doubles doubles dont le dernier en sortant du banc vue que Lopez est revenu. Ceci étant c’est en tant que benchers qu’il est le plus à l’aise, avec un rôle clair et défini, tandis qu’il est un peu perdu dans la masse lorsqu’il est dans le 5. Toujours aussi solide en défense et il se crée de plus en plus d’automatismes défensifs que ce soit avec Markkanen ou Vonleh.

Nuageux :

Justin Holiday (↑) : – 2 matchs, 14.5mins, 10.0pts à 7/11 aux tirs dont 6/9 à 3pts, 3.0rbs, 0.5ast – DNP, un peu de temps de jeu, DNP … Il est utilisé avec parcimonie et le sera probablement jusqu’à la fin de la saison. Sur ce qu’il a joué, il a fait preuve de beaucoup d’adresse et pris de bon tirs tout en défendant plutôt bien.

Robin Lopez (↑) : – 2 matchs, 12.0mins, 6.5pts à 6/10 aux tirs dont 1/1 à 3pts, 2.0rbs – Rappelés à l’ordre par la NBA, les Bulls sont obligés de le remettre su rle parquet, mais Hoiberg ruse en lui faisant jouer le 1er quart en entier pour ne plus l’utiliser ensuite. Il s’y montre productif, comme à son habitude, avec de bons moves près du cercle et une bonne défense, mais voilà, ensuite il ne joue plus.

Denzel Valentine (↓) : – 26.75mins, 9.25pts à 14/36 aux tirs dont 6/17 à 3pts, 5.0rbs, 4.5asts, 1.25stl – On a souvent pointé du doigt l’inconstance de Valentine comme son principl défaut et comment ne pas y penser quand il est capable de claquer 20pts à 7/11 et 4/6 à 3pts vs Boston avant de cumuler 5pts à 2/15 et 0/7 à 3pts lors des 2 matchs suivants ? Il a néanmoins donné quelques bonnes passes et bien fait tourner la balle (meilleur passeur de l’équipe lors des 2 dernières rencontres), mais sa défense a été peu inspirée …

Lauri Markkanen (↓) : – 30.25mins, 14.75pts à 22/49 aux tirs dont 5/19 à 3pts, 10/10 aux lancers, 6.5rbs, 0.75ast, 0.75stl – Encore en délicatesse avec son shoot par séquence, malgré pas mal de tirs ouverts, il peine à enchaîner les bons passages, étant parfois excellent et parfois transparent. Défensivement il a souvent notamment face à Griffin qui l’a promené toute la soirée, mais aussi face aux intérieurs de Boston, auxquels il n’a pas su répondre.

Zach LaVine (↓) : – 28.75mins, 13.5pts à 19/56 aux tirs dont 4/20 à 3pts, 1.5rb, 2.25asts, 1.5stl – 2 matchs à 21pts et 2 autres sous les 10 pions, avec à chaque fois une adresse assez affreuse, même avec de nombreuses positions près du cercle ou soit il se faisait bâcher, soi il exagérait la courbe du tir pour éviter le contre mais envoyait une brique. Il a beaucoup et n’a pas forcément chercher à faire autre chose pour compenser, à commencer par défendre …

Pluie :

Cristiano Felicio (↓) : –12.25mins, 3.25pts à 5/8 aux tirs, 4.5rbs, 1.0ast – 22, 18, 10 et 9 … plus les matchs passent, plus le temps de jeu du Brésilien a fondu. Titulaire la semaine précédente, il est désormais 3ème rotation intérieure vu que Vonleh lui a chipé la 2ème place. On voulait le voir jouer, on a vu, on n’en peut plus …

Tempête, Orage, Blizzard … :

Omer Asik / Jerian Grant (=) : DNP’s pour le 1er, qui ne jouera pas lors des 16 prochains mois, 8 mins de Garbage Time contre Boston pour le 2nd, le seul jeune à ne pas avoir de temps de jeu, c’est dire l’ampleur de la farce …

G-League :

Pour la 2ème semaine de suite, les Windy City Bulls ont signé 3 victoires en autant de matchs, dans le sillage d’un Ryan Arcidiacono étincelant, qui a signé 21pts, 6rbs, 5asts contre Iowa puis 13pts, 5rbs, 14asts, 4stls à Greensboro et enfin 29pts (8/12 aux tirs, 3/6 à 3pts), 7rbs et 12asts. Avant d’être appelé par les Bulls, Antonio Blakeney a disputé le 1er match, contre Iowa, claquant 30pts à 8/23 aux tirs dont 3/8 à 3pts, 3rbs, 5asts. Du coup l’équipe passe à un bilan positif (23-22) et une qualification in extremis en PO n’est pas totalement à exclure, avec 5 matchs restants à disputer dont un le 20 mars face à Grand Rapid qui est juste au dessus au classement.

Infirmerie :

Paul Zipser est toujours sur la touche avec sa blessure au pied gauche. Les Bulls n’ont aucun intérêt à le faire revenir, il est possible qu’il ne rejoue tout simplement plus de la saison …

La semaine à venir :

13/03 vs Los Angeles Clippers
15/03 @ Memphis
17/03 vs Cleveland

La déclaration de la semaine :

« Je trouve que notre Second Unit joue vraiment bien, mais on perd donc ça ne sert à rien. J’essaie de jouer avec confiance à chaque fois, je prend des shoots qui sont utiles à l’équipe, si ça rentre, tant mieux, si ça ne rentre pas, tant pis. Je me sens vraiment à l’aise mais je dois toujours resté focalisé sur le fait de devenir meilleur. C’est ma 3ème année, je sens que je peux jouer en NBA. J’essaie d’être meilleur chaque jour mais juste parce que j’ai bien joué aujourd’hui ne signifie rien, il y a un autre match dimanche. Ce match fait parti du passé, il faut passer au suivant. J’essaie d’être constant, j’accumule un peu de matchs en ce moment après presque un an sans jouer. Je veux juste enchaîner le plus de match possible et jouer dur. » Cameron Payne après avoir inscrit 17pts (Career High égalé) sur le parquet des Pistons vendredi soir.

L’action de la semaine :

Kris Dunn avec la passe dans le dos pour Lauri Markkanen qui justifie son surnom de Finnisher :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *