BullsFr

Chicago Bulls @ Detroit Pistons (24/03/18)

C’est face à un autre rival de la Division et en back-to-back que les Bulls débutent un Road Trip de 4 matchs qui les enverra également dans le Texas et en Floride la semaine prochaine. Un Road Trip qui se fera sans Markkanen, resté à Chicago pour « retrouver du rythme » après une partie sans relief hier, même si c’est surtout pour que l’équipe reste assez faible pour revenir au UC dans une semaine avec 4 défaites de plus. LaVine, Dunn et Zipser sont également absents jusqu’à nouvel ordre, laissant à Payne et Felicio le soin de diriger l’équipe (!). Côté Pistons (32-40), à moins d’un miracle version XXL, il faudra attendre encore au moins un an pour les Play-Offs même si l’arrivée de Griffin et le retour de blessure de Reggie Jackson représentent une base intéressante sur laquelle construire. Pour ce soir, l’objectif sera de poursuivre sur la relative bonne performance de la veille, on prend ce qu’on peut à ce moment de la saison et vu nos « ambitions ». GO BULLS !

Recap : Sans suspense ! A la rue d’entrée de jeu, les Bulls n’ont fait que subir sans franchement réagir et s’inclinent lourdement et logiquement chez des Pistons plus combatifs. Peut être la faute à un nouveau 5 inédit (Lopez, Vonleh, Holiday, Valentine, Payne), mais dés les premières minutes on assiste à une bouillie de Basket, entre tirs précipités et forcés tête baissée (coucou Holiday), des passes en tribunes, une violation des 24 secs en sortie de temps-mort … 3 THREES de suite signés Holiday, Vonleh et Valentine ne relancent même pas les Bulls tant Detroit est déjà loin, capable d’alterner entre la supériorité physique de Griffin et Drummond inside puis l’adresse extérieure de ses gâchettes (2 THREES en 30 secs de Tolliver sur ses premiers ballons, 8 THREES réussis au 1er quart pour les Pistons contre 8 THREES tentés pour les Bulls) ! 36-22 pour les locaux après 12mins et déjà le sentiment que la soirée va être longue et douloureuse. Impression confirmée par la suite avec l’excellent passage d’Ish Smith qui distribue le jeu à merveille, trouve de nouveau Tolliver pour 2 THREES totalement démarqués avant de scorer lui même sur des drives ou personne ne se met sur son chemin. L’écart dépasse les 20pts avec des Bulls impuissants, qui n’arrive pas à construire la moindre action, à profiter des rares mismatchs Inside ou à obtenir des stops défensifs ou des transitions. 66-47 à la pause, Drummond a déjà pris 13rbs, les Pistons ont claqué 13 THREES …

Entre une attaque ou on dégaine des tirs lointains au bout de 5 secs sans réfléchir et une défense ou on saute sur toutes les feintes pour faire des fautes débiles, difficile d’observer ou les Bulls sont en progression … Les Pistons sont plus physiques et les bousculent au rebond et si le duo Vonleh et Nwaba se montre actif pour attaquer le cercle et chercher quelques pts inside, c’est loin de suffire face à une équipe plus tranchante et qui maintient son avance malgré quelques pertes de balles par ci par là mais surtout beaucoup de liberté pour driver au cercle sans obstacle. Les Bulls sont tout simplement inexistant dans l’énergie et l’envie défensive, du coup le reste du match est tout aussi affreux que le début, les Pistons enchaînent avec confiance et détermination face à une équipe résignée, comme déjà en vacance … Vivement la fin parce que perdre est une chose mais ne rien afficher en terme d’envie de simplement jouer au Basket c’est honteux.

Score par Quart-temps :

— CHI-DET
Q1- 22-36
Q2- 25-30
Q3- 29-29
Q4- 19-22
Fin-95-117

BoxScore

Next Game : Mardi 27 mars @ Houston Rockets

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *