BullsFr

John Paxson fait le point !

Quelques heures avant le coup d’envoi du match des Bulls sur le parquet de Houston, John Paxson a fait le point sur la situation actuelle et future de l’équipe lors d’une interview pour la chaîne TV de la franchise. Le VP des Opérations Basket y revient sur la saison qui tourne à son terme, ce qui a marché, ce qu’il aimerait voir plus dans le futur et les plans pour la Draft et cet été :

John, quelles étaient les attentes pour cette saison et ont elles été comblées de votre point de vue ?

Paxson : « Avec la jeunesse de notre effectifs nous ne savions pas trop à quoi nous attendre mais cette saison a été perturbée de différentes façons, ça a commencé avec l’histoire entre Bobby Portis et Nikola Mirotic, puis beaucoup de blessures qui font qu’on n’a pas eu tout nos joueurs disponibles en même temps, je crois que Zach (Lavine), Lauri (Markkanen) et Kris (Dunn) n’ont joué que 12 matchs ensemble jusqu’ici. C’est quelques chose qu’on aurait aimé voir plus régulièrement, car ils sont une part importante de notre futur. Nous savions que c’était une année de reconstruction mais je pense qu’il y a eu des périodes ou nous avons joué un bon Basket, de manière constante, lorsque nos rotations étaient plus définies et consistantes. On mise beaucoup sur le développement de nos jeunes, Lauri Markkanen a eu une opportunité très tôt et a démontré qu’il a un grand futur, des joueurs comme Bobby Portis et Denzel Valentine sur le banc ont montré qu’ils étaient de vrais bons joueurs NBA et qu’ils pouvaient nous apporter des choses dans le futur. Globalement il y a eu de bonnes choses. Bien sur personne n’aime perdre et nous ne voulons de ce genre d’environnement pour nos joueurs, mais à l’heure actuelle les seules choses qui comptent sont le développement de nos jeunes et ce qu’on va faire cet été. »

Parlez nous du trio LaVine/Markkanen/Dunn, de vos attentes et de jusqu’où ils peuvent vous emmener ?

Paxson : « Ou ils peuvent nous emmener est une grosse part de notre futur. C’est à nous de les mettre dans les meilleures conditions pour progresser mais c’est aussi à haut d’y consacrer le temps nécessaire. Quand on les regarde tout les 3 on voit de belles opportunités de grandir. Zach est un superbe athlète, bon shooteur, rapide balle en main. Il revient tout juste d’une grosse blessure et il a eu quelques petits pépins dernièrement, mais il a montré de très bonnes choses par séquences et on se dit qu’avec un été complet à s’entraîner et renforcer son genou, ça va être excitant. Kris, quant on l’a récupéré, il était en manque de confiance puis il a eu des soucis au début avec sa blessure au doigt en pré-saison, mais ça l’a forcé à aller chercher et mériter son statut de titulaire et quand il l’a fait, il a éclot. Il y a encore une belle marge de progression pour lui. Selon moi ce qu’il doit améliorer le plus, c’est sa finition au cercle. Il arrive à trouver de petits espaces pour s’infiltrer mais ses pourcentages dans ces situations là doivent augmenter et pour moi c’est quelque chose qui s’améliore en bossant dur, avec un coaching staff qui fait du bon boulot à ses côtés. C’est aussi comme ça qu’on prend confiance, donc c’est encourageant pour lui. Concernant Lauri, je pense que personne ne pourra venir dire qu’on l’imaginait si mature pour un si jeune joueur. Il joue avec une confiance dingue. Cet été sera important pour lui, il doit devenir plus costaud, mais pour moi je pense qu’il peut être plus rapide quand il joue en isolation, un footwork qu’il peut utiliser à son avantage pour un joueur de cette taille. Rien que d’en parler, on réalise qu’ils ont une énorme marge de progression et ce sont encore de jeunes joueurs, ça ne se fera pas d’un coup, ni en un an, mais ils doivent s’améliorer de manière significative cet été pour qu’on soit meilleurs. »

Il est très difficile d’être coach dans cette ligue, que pensez vous du travail effectué par le coaching staff ?

Paxson : « Je pense qu’ils font un super boulot. Dés le Training Camp, il y avait la bonne attitude et la bonne énergie, avec tout ces nouveaux joueurs, puis avec RoLo (Lopez) et Justin (Holiday) qui sont notre base en terme de leaders, ils ont su faire passer le message qu’il fallait bosser dur et ne rien lâcher peu importe les résultats. On a très mal démarrer, 3-20, mais nos gars ont continué de bosser chaque jour et notre staff les accompagne bien. Je pense que c’est important pour notre culture. Par la suite nous avons voulu donner plus de responsabilités à nos jeunes joueurs et ça a un peu perturbé certains joueurs car on essaie toujours de trouver un moyen de gagner des matchs et ça a été dur à digérer pour certains et on le comprend parfaitement, mais on se doit de continuer à regarder sur du plus long terme et c’est une superbe opportunité pour des gars comme Noah Vonleh, Cris Felicio, on vient de signer Sean Kilpatrick et on veut voir ce qu’il vaut, David Nwaba aussi, qui a été dans la rotation toute la saison. Nous avons besoin de les voir jouer afin d’en faire la meilleure évaluation possible au moment de faire des choix cet été. »

On ne sait pas ce qui peut arriver à la loterie mais est ce que, suivant à quelle position vous choisirez, vous prendre le meilleur joueur disponible ? Comment vous appréhendez cette Draft ?

Paxson : « On a fait ce qu’on appeler une sélection préliminaire en allant scouter plusieurs joueurs, ici ou en Europe, tout au long de la saison. Quand la saison prendra fin et qu’on se plongera réellement dans la préparation de la Draft, qu’on va discuter avec nos scouts, faire venir les joueurs dans les centres d’entraînements pour apprendre à les connaitre, c’est là qu’on affine notre liste et qu’on détermine dans quel ordre on voudra prendre tel ou tel joueur. La plupart du temps nous avons pris le meilleur joueur disponible mais ne voulant pas nous arrêter à ce genre de chose. Je pense que quoiqu’il arrive nous auront un très bon pick à cette Draft, je pense qu’on a fait le bon choix l’an dernier avec Lauri Markkanen qui était un pick 7 et on a obtenu un joueur à très fort potentiel. Nous sommes en reconstruction en nous ne souhaitons rien précipiter. Toutes nos décisions seront basés sur : est ce que ce joueur correspond à notre style ? A notre culture ? Est ce qu’il rentre dans le timing que nous avons. Tant qu’on se basera sur ça nous prendrons les bonnes décisions. Ce qui est encourageant pour nous est que si on revient après cet été en étant en bonne santé, déterminé à être une bonne équipe, si nos gars ont fait les efforts et le travail nécessaires pour vraiment progresser, c’est vraiment encourageant et de savoir qu’on va ajouter d’autres jeunes éléments à ce groupe, c’est excitant de penser à ce qu’on pourrait faire. »

Est ce que cette année a été réjouissante pour vous ? Pas en terme de victoires mais en terme de développer un nouvel environnement et une nouvelle culture ?

Paxson : « L’an dernier nous avons tradé Jimmy et pour la première fois depuis que nous avons eu Derrick quand il était en forme, nous avons du trouver notre direction. Quand il s’est blessé nous avons essayé de rester compétitifs malgré tout et c’est pourquoi nous avons pris les décisions qui furent les nôtres à ce moment là. C’est la première fois ou on remet vraiment tout à zéro et ça a été réjouissant d’observer nos jeunes joueurs se développer, prendre confiance. Je pense que je n’ai pas assez parler de Bobby Portis mais il s’est vraiment trouvé cette saison. C’est tout à son honneur car depuis qu’il est chez nous il est toujours le premier à la salle, tout l’été et c’est un exemple qu’on peut utiliser auprès des autres en leur disant que s’ils font la même chose que Bobby ils seront de meilleurs joueurs eux aussi. Après, personne n’aime perdre et nous ne voulons pas que ce soit un long processus pour retourner en PO. On voit ça trop souvent dans cette ligue ou des équipes sont à la rue pendant 4, 5, 6 ou 7 ans. Notre but en tradant Jimmy était de débuter une reconstruction autour de 3 jeunes joueurs et c’est ce qui est excitant. »

Quel message aimeriez vous faire passer aux Bulls fans dans la perspective de la saison 2018/19 ?

Paxson : « J’aimerais leur dire que nous savions dans quoi nous nous embarquions quand on a commencé cette reconstruction. Je suis persuadé que leur patience sera récompensée avec le temps. Quand je suis arrivé ici en 2003 c’était un peu similaire, nous avions manqué les PO 5 ans de suite mais quelques bonnes décisions à la Draft et à la Free Agency et d’un coup nous étions de retour. C’est du à un paquet de joueurs à fort caractère et une dureté mentale en tant qu’équipe. Si je pouvais émettre le souhait de ce que je voudrais voir plus dans cette équipe c’est de la dureté. Des gars qui se battent dans l’adversité et ne lâchent rien. On a eu des joueurs comme ça dans le passé. Je pense que nos fans, en regardant ces jeunes se développer, seront récompensé, j’en suis certain. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *