BullsFr

WNBA : Le Chicago Sky fait le plein !

La Draft WNBA qui se tenait le 12 avril à NY était le point de départ de l’an II de la reconstruction pour le Chicago Sky. Une reconstruction forcée qui a débutée lors du renvoi de la coach Pokey Chatman à la fin de la saison 2016, puis accélérée avec la demande de départ d’Elena Delle Donne au printemps 2017.

Dés lors le Sky accumule les potentiels. Lors du trade de Delle Donne, ils récupèrent le Pick 2 de la Draft et choisissent l’intérieure Alaina Coates, qui n’a pas jouée de la saison suite à une opération à une cheville et qui sera très attendue cette année. Ensuite, lors d’un autre trade en pleine saison régulière, c’est un pick du 1er tour que Chicago a récupéré. Ce pick est devenu le numéro 3 de la Draft de jeudi dernier, avec le Sky qui voyait son propre pick devenir le numéro 4.

2 choix de suite donc qui ont permis à Amber Stocks, la coach et GM de la Franchise, de faire le plein de jeunes talents. Avec le pick 3, elle a décidé de sélectionner Diamond DeShields, une arrière de 23 ans qui a évoluée à North Carolina puis Tennessee avant d’aller jouer en pro à Cukurova en Turquie, au lieu d’accomplir sa dernière année Universitaire.

Issue d’une famille d’athlètes (sa mère est une heptathlète accomplie tandis que son père a joué 13 saisons dans la ligue majeure de Baseball … y compris aux Chicago Cubs ! Son frère joue également dans la ligue majeure de Baseball actuellement, aux Texas Rangers), elle a commencée par le Tennis et fût entraînée par le père des sœurs Williams, avant de se tourner vers le Basket ou elle a souvent été comparée à Candace Parker. En Turquie, DeShields a affichée une moyenne de 16.5pts par match et a surtout appris les exigences et les attentes du monde pro, alors qu’elle avouait elle même faire un peu ce qu’elle voulait pendant ses années Universitaires.

« Le talent est un mot qu’on utilise pour parler des qualités d’une joueuse sur le parquet » déclarait Amber Stocks quelques jours avant la Draft. « Mais l’esprit de compétition, la rigueur et la gestion mentale et émotionnelle d’une longue saison sont aussi des qualités à évoluer et prendre en compte. »

Question stabilité, c’est plutôt du côté de Gabby Williams que le Sky s’est penché avec le pick suivant. Le parcours de l’ailière de 21 ans est bien plus linéaire et couronnée de succès, avec 4 apparitions au Final Four dont 2 titres en 2015 puis 2016 et plusieurs Awards de Defensive Player of the Year en 2017. En 4 ans à Connecticut, elle n’a connue que 3 défaites et signée 8.6pts à un monstrueux 61% aux tirs. Seuls 5 autres joueuses dans l’histoire de Connecticut ont cumulé plus de 1000pts et 1000rbs, dont sa future coéquipière Stefanie Dolson.

Par la suite, Chicago a profité de son pick du 3ème tour pour sélectionner l’arrière Amarah Coleman, qui a passé son parcours Universitaire entre Illinois et DePaul, 2 Universités locales ou elle s’est distinguée par son sang froid en attaque pour rentrer des paniers décisifs.

DeShields, Williams et Coleman seront attendues pour le début du Training Camp du Sky, prévu le 29 avril. Suivront 3 matchs de préparation avant de débuter la saison le 19 mai sur le parquet d’Indiana. Voilà les prochaines étapes de l’an II de la reconstruction du Sky !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *