BullsFr

High in the Sky (S2, Ep14)

Chaque lundi, « High in the Sky » sera une rubrique qui reviendra en détails sur les rencontres et faits marquants de la semaine précédente pour le Chicago Sky, avec aussi parfois un focus sur une joueuse précise afin de suivre régulièrement l’évolution de ce groupe et découvrir l’effectif ainsi que le staff.

Episode 14 : Perspectives d’avenir

Après la défaite de dimanche dernier sur le parquet de Connecticut, Chicago était officiellement éliminé de la course aux PO, avec encore 3 matchs à disputer. Il aurait été facile de délaisser ces matchs sans enjeu, mais ce n’est pas dans l’état d’esprit de cette équipe, qui a des choses à prouver et surtout prépare l’avenir avec de nombreuses pièces importantes déjà en place.

Malgré une saison en dent de scie et une irrégularité qu’on ne soupçonnait pas, Minnesota était grandement favori au moment de recevoir le Sky mardi dernier, d’autant que le Lynx cherchait encore à se placer du mieux possible pour les Play-Offs tout en fêtant dignement l’annonce de Lindsey Whalen, qui mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison.

Pourtant c’est bel et bien le Sky qui attaque le Lynx à la gorge d’entrée de jeu, avec une splendide vitesse d’exécution de systèmes bien établis pour trouver des paniers faciles près du cercle et des shots de loin démarqués. Minnesota mettra quelques minutes à se reprendre mais le banc de Chicago est actif avec Parker et Coates pour protéger le cercle et prendre des rebonds tandis que Copper place quelques cuts tranchants. Mais Minny a de la ressource et réplique grâce à Augustus d’abord, puis par Maya Moore qui va se mettre à enchaîner les paniers.

La rencontre va être serrée et indécise jusqu’au bout, avec un splendide duel à distance entre Moore et DeShields, qui s’échangent jumpers après jumpers. La Rookie du Sky terminera la soirée avec un splendide Career High de 28pts à 11/15 aux tirs dont 3/3 à 3pts mais a gardée le meilleur pour la fin : un contre monumentale sur Alexis Jones qui tentait un THREE qui aurait mis les siennes devant dans les dernières secondes du match ! Une action qui va définitivement faire pencher la balance du côté du Sky, qui obtient un improbable mais mérité succès sur le parquet des championnes en titre (91-88) !


THE BLOCK !

Mais l’histoire retiendra aussi que dans ce match, Courtney Vandersloot a battu un record qui datait de l’an 2000 : le plus grand nombre de passes décisives sur une saison régulière ! Avec 10 ce soir là, elle dépassait les 236 de son ancienne coéquipière au Sky en 2012 Ticha Penicheiro, le tout avec encore 2 matchs à jouer et en ayant manqué le début de saison ! Les 2 joueuses se sont félicitées sur les réseaux sociaux tandis que Vandersloot a également rendue hommage à l’immense carrière de Lindsey Whalen, entre autre 4 fois championnes WNBA avec Minnesota.

S’en est suivi un déplacement le samedi à Indiana, pire record de la ligue. La encore, il aurait été facile de ne pas trop s’attarder sur cette rencontre sans enjeu ni intérêt, ça ne pouvait pas être plus faux … Les 2 équipes ont livré un véritable récital ! Une rencontre serrée de bout en bout (le plus gros écart fût de 7 pts dans le temps réglementaire), 2 prolongations acharnées, des actions clutchs dans tout les sens, des plays spectaculaires, des défenses engagées. Stocks a gardé un 5 sans Dolson ni Quigley pour une grande partie du 4ème quart et la 1ère prolongation, avant de les remettre pour la 2ème ou Quigley a claquée 2 THREES cruciaux pour signer un 9-0 run fatal !

Chicago repart d’Indiana avec une victoire 115-106 en 50 minutes et une nouvelle preuve que cette équipe est capable de grandes choses. Au passage Diamond DeShields pose sa candidature pour le dernier trophée de joueuse de la semaine : 24pts à 11/16, 8rbs et 3asts ! Vandersloot ? A un rebond de devenir la 1ère joueuse de l’histoire à 2 Triple Doubles : 24pts à 8/17, 9rbs et 10asts. Cheyenne Parker ? 20pts à 8/14 en sortie de banc. Elle aussi pose son CV pour la meilleure progression et la Best 6th Women !


Vandersloot proche d’un nouveau Triple Double !

Restait à conclure la saison le lendemain, face à cette même équipe d’Indiana mais cette fois sur le parquet de la WinTrust Arena de Chicago ! La encore le rencontre est serrée même si le Sky fait la course en tête et se maintient à +7 pendant plus d’une mi-temps grâce à sa vitesse d’exécution, la qualité de son jeu collectif et une Diamond DeShields qui continue de briller de mille feux, avec déjà 19pts à la pause (27 au total, à 10/17 aux tirs plus 5rbs et 5asts). Mais Indiana revient rapidement dans le 3ème quart, dans le sillage de ses anciennes. Respectivement âgées de 35 et 34 ans, les 2 ex Sky Cappie Pondexter et Candice Dupree prennent un malin plaisir à enchaîner les bons plays pour remettre le Fever en tête. Elles inscriront 22pts chacune (4/4 à 3pts pour Pondexter) pour placer Indiana à +10 dans le 4ème quart et assurer le succès de leur équipe, qui aura remporter 4 matchs sur 11 après le All Star Break, contre 2-21 avant !

Tout comme Chicago, qui termine la saison sur un bilan de 13-21 et une 10ème place au classement, Indiana possède pas mal de jeunes éléments à faire progresser qui pourraient bousculer la hiérarchie dans les prochaines années. Sur ce qu’on a vu lors de ce back-to-back, les 2 équipes peuvent nourrir de belles ambitions pour la suite, surtout dans une ligue aussi ouverte et indécises : Atlanta, 12-22 comme le Sky en 2017, a obtenu le 2ème meilleur bilan de la ligue cette saison (23-11), tandis que Los Angeles et Minnesota, qui se sont retrouvés en WNBA Finals lors des 2 dernières saisons, s’affrontent ce mardi dans un match à élimination au 1er tour des Play-Offs ! Tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *