BullsFr

Bulls Media Day 2018 : Zach LaVine

Quel effet ça fait de passer un été à bosser sur son jeu plutôt qu’à soigner une blessure ?

LaVine : « Ça fait du bien. J’ai pu aller à la salle, courir, me concentrer sur mon jeu alors que ces 2 dernières années, c’était surtout de la rééducation. J’ai même pu bronzer un peu vu que j’ai pas mal bosser en extérieur donc tout va bien. »

Les dirigeants ne veulent pas parler d’objectif en terme de victoires mais qu’en pensent les joueurs quand ils en parlent entre eux ?

LaVine : « Prendre les matchs les uns après les autres et être compétitifs. Si on arrive à faire ça, séparer la saison en plusieurs parties et analyser chaque matchs de chaque partie, on fera de bonne chose. On a vu ce que divers médias pensent de notre futur classement et on veut s’en servir comme motivation. On veut démarrer fort, on est prêt pour ce Training Camp depuis des semaines et nous sommes en bonne santé donc on espère bien démarrer. »

Peux tu décrire quel rôle tu penses avoir dans cette équipe ?

LaVine : « Je pense qu’on aura tous un rôle différent dans cette équipe mais me concernant je pense que ce sera assez similaire à l’an dernier, amener du leadership, montrer l’exemple, bosser dur et être un élément majeur de l’équipe. On sait que certains soirs ce sera untel et certains soirs ce sera un autre, mais je comprend mon rôle dans cette équipe et j’ai hâte qu’on commence. »

Avez vous discuter avec Jabari Parker du fait que vous êtes tous les 2 perçus comme de piètres défenseurs et comment comptez vous régler ça, est ce que ça passe simplement par de l’envie ou c’est plus compliqué ?

LaVine : « Tout le monde peut défendre en NBA, nous sommes parmi les gens les plus athlétiques. C’est une question d’implication et de faire le boulot nécessaire. On bosse la dessus depuis des semaines. Personnellement j’ai toujours été bon défensivement en un contre un, mais je sais que je dois améliorer ma défense sans ballon et aider sur les côtés faibles et je me concentre la dessus. Les gens parleront toujours en cherchant le négatif quoiqu’il arrive mais nous on cherche le positif afin de progresser. On sait que si on arrive à améliorer ça on peut faire peur. »

Vous parlez d’améliorer votre défense sans le ballon ?

LaVine : « Oui par exemple quand le joueur en face de moi passe la balle à quelqu’un d’autre, je me relaxe et c’est là que je me fais surprendre. J’ai regardé beaucoup de vidéos avec le coaching staff pour voir comment aider mes partenaires, rester actif même quand mon adversaire n’a pas la balle etc … petit à petit ça rentre et je vais démontrer ça pendant ce Training Camp. »

Je sais que tu es focus sur ta propre situation ici à Chicago mais tu as forcément entendu parlé de ce qui se passe à Minnesota, quel est ta position la dessus ?

LaVine : « C’est difficile. Personnellement j’apprécie le temps que j’ai passé à Minnesota. Ils m’ont drafté, j’ai grandi la bas et je leur souhaite le meilleur. Mais maintenant je suis à Chicago et je me préoccupe de ce qui se passe ici, moins de ce qui se passe à Minnesota. Mais je leur souhaite le meilleur, mon gars Karl Anthony Towns a signé un énorme contrat et je pense qu’ils sont tous excités par l’année qui arrive; Tout le monde passe par de l’adversité, de bonnes ou de mauvaises décisions mais ils vont s’en sortir et encore une fois je leur souhaite le meilleur. »

Pouvez vous nous donner des détails sur comment vous et vos coéquipiers avez bosser ensemble cet été pour préparer cette saison. Je parle de ça en pensant à une année ou les Bulls avaient passé l’été à bosser ensemble après avoir été éliminé en PO par les Pistons …

LaVine : « C’était avec Michael hein ? Il ne les a pas laissé rentrer chez eux (rires). On a tous eu un bon été. Je me suis entraîné avec Kris plusieurs fois à Los Angeles parce qu’il se trouve qu’on était la bas au même moment. J’ai vu Bobby à plusieurs reprises aussi. On s’était tous mis d’accord pour se retrouver et bosser ensemble avant le Training Camp et apprendre à jouer ensemble. Je suis là depuis 3 semaines, j’ai déménagé donc tout va bien. »

Etes vous concentré sur le fait d’améliorer votre entente avec Lauri et Kris car vous n’avez pas pu jouer ensemble très souvent.

LaVine : « Je pense que ça va bien se passer car l’an dernier nous n’avons pas beaucoup eu l’occasion de bosser ensemble, j’étais blessé et à mon retour Kris s’est blessé, puis Lauri aussi. Mais cette année comme je l’ai dit nous nous sommes tous retrouvés plus tôt, afin de bosser ensemble et trouver des automatismes. Je suis excité par ce Training Camp. Ce n’est pas toujours le cas de tout le monde mais c’est mon premier Training Camp depuis 2 ans donc je suis excité. »

Peux tu nous parler de la partie de l’été que tu as passée à Seattle avec notamment Jamal Crawford, Kyrie Irving et Bill Russell?

LaVine : « Jamal et moi on se connait bien puis Kyrie Irving est venu pour s’entraîner et nous avons participé à des tournois, la Pro Am organisé par Jamal, On s’est pas mal entraîné ensemble et on a pu discuter avec Bill Russell, qui est probablement l’un des meilleurs joueurs de l’histoire donc c’était un honneur de parler Basket avec lui. »

En fin de saison dernière vous parliez de ramener un élément de votre jeu que vous n’aviez pas l’an dernier, quel est il ?

LaVine : « La constance. Mes jambes vont mieux. L’an dernier je revenais d’une blessure au genou, j’étais à environ 60 ou 70%, maintenant je me sens à 100%, j’ai même perdu du poids. Je dois être autour des 90 kilos, on m’a dit que j’avais l’air d’en faire 84 mais même mon année Rookie je n’étais pas à ce poids. Il me semble que l’an dernier j’étais à 96 kilos. Bref je me sens plus léger, mes jambes sont plus fortes et ça m’a permis d’avoir un excellent été. »

Qu’avez vous vu de Lauri Markkanen cet été et quelles sont vos attentes le concernant pour sa 2ème saison NBA ?

LaVine : « Il a passé pas mal de temps en Finlande avec sa femme et leur bébé, il a aussi jouer en équipe Nationale, mais il va bien, il est plus costaud, son shoot est toujours aussi beau, il est toujours aussi drôle, bref il va bien, il a l’air très fort. Je veux juste qu’il continue comme ça, sa saison Rookie était très bonne, il a profité de l’opportunité qu’il a eu et le ciel est la limite pour lui, il fait parti de ses joueurs capables de bien faire beaucoup de choses. »

Vos dirigeants n’ont pas voulu parler de victoires etc mais qu’attendez vous en terme de faire les Play-Offs ou en nombre de victoires ?

LaVine : « On joue pour gagner, ça c’est clair. On se prépare maintenant pour espérer gagner un jour un championnat, c’est comme ça qu’on progresse en tant qu’équipe. Bien entendu nous souhaitons lutter pour les Play-Offs, pour gagner un titre donc ça passe par là, on doit construire ces habitudes de bosser ensemble et progresser. »

Zach tu as été très politiquement correct aujourd’hui, le contrat que tu as signé cet été, c’est une pression supplémentaire ou que tu dois en quelque sorte valider les chiffres que tu as obtenus ?

LaVine : « Je n’ai rien à valider, j’ai mérité ce que j’ai obtenu. Je suis toujours reconnaissant pour tout ce que j’ai. Pression supplémentaire non car je suis mon plus féroce critique. Vous ne pourrez rien me dire que je ne me suis pas déjà dit donc je me met moi même la pression. Je suis juste excité car j’ai eu un grand été et je sais à quel point on peut être bon donc j’ai hâte. »

Est ce que vous avez un objectif individuel pour cette saison ?

LaVine : « Je prend les choses jour après jour, évidemment tout le monde veut obtenir des récompenses, des sélections All Star, des MVP, des titres etc … Mais vous avons encore tout à prouver en tant qu’équipe et je pense que si on bosse tous en équipe et qu’on gagne des matchs, alors ces récompenses viendront car nous sommes bons et nous avons ce potentiel. »

John Paxson nous a parlé du bon boulot effectué par Fred et son staff, qu’en pensez vous et qu’attendez vous d’eux pour cette saison ?

LaVine : « Je pense qu’il a géré les choses de la bonne manière. Fred est le 1er coach que j’ai sur 2 saisons consécutives en NBA, on continue de s’habituer l’un à l’autre mais je pense que l’an dernier il a eu pas mal de choses compliqué à gérer et il l’a bien fait. Nous avons confiance en ses systèmes et c’est un bon gars. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *