BullsFr

WNBA : Indiana Fever – Chicago Sky, le récap

Avec un tel enchaînement de défaites et de déceptions, la coupure du All Star Weekend qui va arrivée après ce match ne peut que faire du bien à une équipe qui souffre et continue d’afficher au grand jour un nombre important de lacunes. Face à une équipe du Fever qui a perdu ses 2 derniers matchs à la maison, il va falloir se décider à enfin faire les efforts nécessaires et réagir, même si ça risque d’être compliqué.

Comme d’hab, ça se fera sans Delle Donne et Vandersloot, alors à moins d’assister à un réveil fulgurant du banc et de Prince qui a du mal en ce moment, il va falloir compter sur Fowles et Quigley pour mener la barque. Un peu juste mais en ce moment y’a que ça. GO SKY !!

Starting 5 Chicago : Faulkner – Prince – Young – Breland – Fowles
Coach : Pokey Chatman (8-13)
Absent(s) : Elena Delle Donne – Courtney Vandersloot

Starting 5 Indiana : January – Zellous – Catchings – Coleman – Larkins
Coach : Lin Dunn
Absent(s) : –

1er Quart :

Chicago a déjà du mal à finir ses actions et loupe une brouette de tirs à moins de 2 mètres du cercle … Indiana accélère dés que possible et va provoquer en pénétration, profitant d’un repli d’une lenteur affligeante et d’espaces béants pour accéder au cercle !! Chicago se reprend quelque peu mais continue de louper toute tentative Inside, à croire que rien ne veut rentrer malgré de bonnes positions. La remplaçante Natasha Howard apporte un bel écho offensif pour maintenir le Fever devant mais Sylvia Fowles enchaîne 2 And One et prend rebond sur rebond pour mettre les siennes devant, mais le dernier mot est pour Clarendon, qui pénètre et rentre un Jumper au buzzer pour égaliser à 21 partout après 10 minutes.

2ème Quart :

Malgré plusieurs shots précipités, Indiana colle un 8-0 à cheval sur les 2 quarts et repasse devant en profitant plus d’erreurs techniques du Sky qu’en dominant outre mesure. Il faut dire qu’entre les rebonds qui leur échappe des mains, les passes en tribunes ou les remises en jeu en ayant un pied sur le parquet, elles se sabotent toutes seules quand même !! La série grimpe jusqu’à 14-0 et quand Fowles y met fin avec un Lay-up après rebond offensif, Coleman répond d’un THREE … L’écart est fait (34-23) et ne risque pas de diminuer tant Indiana inscrit lay-up sur lay-up en accédant au cercle sans effort !! Chicago est tout bonnement ridicule dans ce quart et se fait marcher dessus dans tout les domaines, sans jamais réagir. Conséquence logique, elles sont larguées à la pause : 43-31 (22-10 dans ce quart).

3ème Quart :

Pertes de balles à gogo, fautes débiles, shots loupés, c’est à se demander si Chicago est vraiment capable de jouer correctement au Basket, à force de voir les mêmes erreurs encore et encore et encore à chaque match !! C’est à peine croyable mais CHAQUE OFFENSIVE du Sky se termine par une perte de balle … On force des tirs lointains, personne ne va aux rebonds, le repli n’existe pas, c’est une véritable parodie de Basket. Du coup Pokey Chatman préfère déjà mettre ses rookies sur le parquet, même Gennifer Brandon qui n’a plus jouée depuis des plombes est sur le parquet, c’est dire le désespoir. Mais l’improbable se produit et le Sky enchaîne un 12-0 dans les 3 dernières minutes dont 2 THREES de Prince et Quigley, revenants à 53-48 !!

Allie Quigley at Fever

4ème Quart :

Le coup de chaud n’aura pas duré plus longtemps, Chicago retombe immédiatement dans ses travers, enchaînant passes horribles, replis fantômes et 0 réaction. Sans forcer plus que ça, Indiana débute ce quart par un 14-0 (dont les 11 derniers par Tamika Catchings) qui plie le match une bonne fois pour toute (67-48). Le bout du banc du Sky ne va évidemment pas améliorer les choses, Gatling, Clements ou Brandon n’ayant pas plus de solutions que les autres mais elles gambadent un peu dans cette fin de match sans le moindre intérêt … Score final 82-64 …

BoxScore :
Box Score Fever vs Sky

Sky Player of the Game : – Allie Quigley (17pts à 5/11, 3/4 à 3pts) – Dans la continuité de son Career High à Atlanta, Allie a encore cartonnée en dégainant de toute part. Des THREES et des Catch’n’Shoot en pagaille, une nouvelle belle démonstration de shoot, la seule note positive de la soirée …

Impressions : Une soirée cauchemardesque mais néanmoins prévisible tant Chicago galère depuis des semaines et des semaines. Encore un fois on a pu observer les limites flagrantes d’une attaque trop laxiste et unidimensionnelle. En défense ça n’a pas été franchement mieux, prises de vitesse en permanence, mal placées sur les replis, peu énergiques dans les batailles aux rebonds, bref c’était assez triste à regarder.

La coupure du All Star Weekend va faire un bien fou à cette équipe qui a clairement du mal physiquement en ce moment vu le manque de rotation. A la reprise, c’est de nouveau contre le Fever que ça se passe, mercredi prochain GO SKY !!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *