BullsFr

WNBA PO, Eastern Semifinals, G3 : Indiana vs Chicago

Le Chicago Sky a rendez vous l’histoire, son histoire, ce soir à Indiana dans un Game 3 qui sent la poudre avec une rivalité historique et surtout une bête noire qu’il est enfin tant de vaincre. L’exploit est jouable à condition tout de même de franchement se bouger sur les rebonds, ou le Fever a affiché beaucoup plus de détermination sur les 2 premiers matchs.

Un réveil d’Epiphanny Prince (4.5PPG et une adresse cauchemardesque sur cette série) serait également salvateur. De toute façon cette nuit c’est marche ou crève, c’est le soir ou il faut tout donner pour pouvoir rejoindre Phoenix en finale WNBA. GO SKY !!

Starting 5 Chicago : Vandersloot – Prince – Young – Delle Donne – Fowles
Coach : Pokey Chatman (1-1)
Absent(s) : –

Starting 5 Indiana : January – Zellous – Catchings – Coleman – Larkins
Coach : Lin Dunn
Absent(s) : –

1er Quart :

L’excellent pressing défensif du Sky pousse Indiana à perdre la balle lors de ses 2 premières possessions puis d’enchaîner par 2 vilaines briques de loin. De l’autre côté les filles de Pokey Chatman prennent le temps de construire les actions, font circuler la balle et ça donne un début de match relativement lent mais intense malgré tout. Un THREE de Prince fait du bien pour la confiance alors que Zellous est la seule à répliquer pour le Fever qui force pas mal de tirs, le tout sous le regard de Paul George. Le match reste serré car Chicago fait preuve de maladresse et ne profite pas des turnovers à la pelle d’Indiana. Ces dernières parviennent à mieux faire circuler la balle dans les dernières minutes et le Sky précipite un peu ses actions. Quigley rentre 2 lancés puis Breland bâche Christmas lors de la dernière action, offrant une avance de 4pts aux siennes, 15-11 après 10 minutes.

2ème Quart :

Indiana ne tarde pas à réagir et affiche bien plus d’agressivité et de hargne, notamment sur les rebonds, comme tout au long de la série. Kiser signe une nouvelle bonne entrée en jeu tandis que Chicago abuse étrangement de shoots longues distances plutôt que d’imposer son habituel jeu Inside, même si Prince en inscrit un en réponse à Coleman. Il faut dire que Fowles subit des prises à 2 systématiques et a du mal à s’en défaire. C’est là qu’intervient Quigley, avec un bon THREE puis un lay-up en contre attaque pour ouvrir des espaces et surtout donner 6pts d’avance (26-20). C’est encore elle qui plante un long THREE pour augmenter l’écart et malgré une bonne combativité d’Indiana, elles sont prises de vitesse et la pause arrive à temps pour elles : 37-29 Chicago après 2 Lay-ups de Young et Vandersloot dans les dernières secondes.

Quigley shoot at Fever G3

3ème Quart :

4pts rapides de Tamera Young permettent à Chicago de conserver une petite avance tandis que le Fever tente d’apporter plus de mouvement et d’énergie à son jeu. Encore une fois, c’est Zellous qui apporte le danger et permet à Indiana de se relancer, multipliant les bons choix offensifs et ramenant les siennes à -3 (41-38), tandis que Delle Donne observe tout ça allongée à côté du banc, tel Larry Bird qui avait le dos en compote avec les Boston Celtics. Heureusement Prince s’est réveillée et rentre son 3ème THREE de la soirée puis 2 lancés et Quigley justifie son rang de Best 6th Woman avec son apport offensif. Mais c’est aussi avec une grosse défense qui ne concède presque pas d’espace que Chicago se maintient en tête, comme cette dernière action ou Clarendon puis Larkins tentent des tirs ultra difficiles. Après 3 quarts, le Sky est devant 52-45.

4ème Quart :

Fowles impose sa puissance Inside et inscrit un superbe And One qui met son équipe à +10 (57-47) tandis que Delle Donne est toujours allongée sur le ventre près du banc de touche. Mais Chicago affiche une énorme confiance, ça se voit, ça se sent, leur body language est évident, elles savent que c’est leur moment, elle ne peuvent pas lâcher maintenant. Les Finals ne sont pas loin mais il faut encore cravacher quelques minutes. 4 plus précisément, avec une avance de 13pts après un nouveau THREE gagnant de Quigley (64-51). Indiana semble vraiment sans réponse et même avec quelques rebonds offensifs et des lancés et une Catchings entreprenante, c’est difficile de réduire l’écart. Le temps défile en faveur de Chicago, qui aura dominé ce match et ne craquera pas sur la fin, s’adjugeant le match et la qualification pour les WNBA FINALS !! 75-62 score final, quel succès pour le Sky !!

BoxScore :
Sky at Fever G3 Boxscore

Sky Player of the Game : – Allie Qugley (24pts à 7/9 dont 4/6 à 3pts) – La belle Quigley a prouvé qu’elle n’était pas la Best 6th Woman par hasard, déjà excellente au G2, elle a été encore plus forte sur ce game, faisant la différence presque à elle seule au 2ème quart, au moment ou l’écart s’est créé et n’a jamais été comblé. Une finesse dans le geste et une précision diabolique. Un match de haute facture, un de plus pour le véritable facteur X de cette équipe.

Impressions : ELLES L’ONT FAIT !! Alors qu’historiquement Chicago possède un bilan de 2-19 à Indiana, c’est sur ce parquet qu’elles viennent d’obtenir le plus gros succès de l’histoire de la Franchise à ce jour !! Et en maîtrisant la partie qui plus est. Dominatrice dés le début du match, les filles de Pokey Chatman n’ont jamais relâché la pression, même avec Delle Donne sur le flanc pendant la quasi totalité de la seconde mi-temps. Mais Fowles, Quigley, YOung et le réveil de Prince ont permis de combler cette absence, ainsi qu’une défense de fer, regroupée et agressive sur la porteuse du ballon. Au final c’est un succès totalement mérité, Indiana n’a mené au score que 10 secondes pendant le 2ème quart, tout le reste du temps Chicago a fait la course en tête et a su gérer cette avance pour s’offrir les premières WNBA Finals de son histoire !!

Ces WNBA Finals, elles se feront face au Phoenix Mercury de Brittney Griner. Une finale qui se jouera au meilleur des 5 matchs et qui débutera dimanche dans l’Arizona. Il faut espérer que Delle Donne ira mieux et pourra apporter sa pierre à l’édifice même si on a vu ce soir que sans elles, les autres restent assez en confiance pour créer l’impossible. Vivement le G1 !! GO SKY !!

140903-sky-celebrate-640

10632788_10154578303440615_8853738584192257499_n

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *