BullsFr

Los Angeles Sparks vs Chicago Sky (16/08/15)

L-L-W-W-L-W-L-W-L … Depuis la coupure du All Star Game, le Sky est clairement sur courant alternatif alors que c’est là qu’il faudrait pousser fort pour obtenir la meilleure place possible en haut de la conférence Est ! L’arrivée de De Souza n’a pas été le coup de boost espéré jusqu’ici et les prestations sont toujours d’une irrégularité chronique avec des matchs super bien gérés et d’autres très mal négociés, notamment défensivement.

Face à Los Angeles, qui revient à fond depuis le retour de Parker, il faudra impérativement couper l’accès au cercle et surtout imposer son rythme d’entrée pour les faire douter. GO SKY !

Starting 5 Chicago : Vandersloot – Pondexter – Delle Donne – Breland – De Souza
Coach : Pokey Chatman (15-10)
Absent(s) : –

Starting 5 Los Angeles : Beard – Toliver – Ogwumike – Parker – Lavender
Coach : Brian Agler
Absent(s) : –

1er Quart :

A part 2 lay-ups consécutifs de Pondexter sur contre attaque, les 2 équipes se contentent de dégainer mi-distance dans ces 1ères minutes. Et à ce petit jeu c’est Chicago qui prend l’ascendant avec une meilleure adresse et plus d’espaces pour des joueuses démarqués et un 10-4 intéressant d’entrée. Delle Donne loupe 4 shoots de suite, tous à moins de 4 mètres et sur la même possession, une rareté ! Et avec tous ces loupés, forcément LA finit par se reprendre et en imposant un rythme plus élevé et en attaquant le cercle plus régulièrement, avec notamment Parker qui enchaîne les bons moves, les locales signent un 8-0 pour repasser devant (12-10). Delle Donne claque un THREE mais Parker répond dans la foulée et grâce à 3 dernières minutes plus équilibrées et Dos Santos qui se bat bien sur plusieurs rebonds offensifs, Chicago mène 20-19 après 10 mins.

2ème Quart :

Les défenses ont pris le pas sur les attaques et les paniers se font rares et surtout les shoots ouverts sont devenus inexistants avec 2 équipes qui pressent fort et luttent sur chaque rebonds. Chicago force une violation des 24 secondes puis Delle Donne bâche Ogwumike avant d’aller scorer de l’autre côté mais LA réplique avec Parker qui fait énormément de mal Inside par ses mouvements incessants et sa vitesse d’exécution. Les 2 équipes se répondent coup pour coup, avec un THREE de Toliver, Delle Donne qui réplique avec un Step Back avec la planche mais Parker qui claque un And One en force ! Le spectacle est là et 2 paniers de Vandersloot remettent le Sky en tête à l’entame de la dernière minute, mais LA réagit parfaitement entre énergie défensive et gestion du chrono, avec Ogwumike servie pour un Jumper ligne de fond au buzzer qui fait 38-35 Sparks à la mi-temps.

Elena Delle Donne jumper at LA

3ème Quart :

LA commence à trouver de plus en plus d’espaces près du cercle et en profite pour se maintenir en tête sans trop forcer, d’autant que défensivement elles font également le taf pour couper les lignes de passes et isoler Vandersloot. A part quelques lancés francs, c’est difficile pour Chicago de trouver des solutions offensivement depuis la reprise. Pondexter loupe un lay-up tout cuit et derrière Parker rentre un Hook qui met les siennes à +9 (50-41). 2 bons paniers Inside de Delle Donne et De Souza n’y changent rien, le Sky peine toujours autant à calmer le rythme des Sparks, qui contrôlent désormais la rencontre. Des tensions se créent après un coup de coude de Dos Santos sur Ogwumike puis des batailles pour les ballons chauds. Mais encore de nombreux lay-ups loupés, Chicago se fait sérieusement distancer, au point d’être à -14 à la fin du quart : 61-47 …

4ème Quart :

Entre le THREE de Dabovic et l’énergie largement supérieur que met LA sur chaque bataille au rebond, ça sent franchement le roussi pour une équipe du Sky qui peine toujours autant à réagir quand elle est menée. Les Sparks en profitent pour prendre le large et déjà s’adjuger la victoire tant il semble improbable que Chicago soit capable de revenir, surtout en continuant de louper des Jumper à 3 mètres … LA mène 73-52 et domine largement son sujet. Pokey Chatman le sent et commence petit à petit à donner des minutes à son banc, signifiant que son équipe à lâché l’affaire. Dés lors pourquoi regarder plus ? Score final : 76-64 avec Parker à 2rbs d’un Triple Double.

BoxScore :
Sky at LA BS

Impressions : Chicago a fait illusion une mi-temps avant de totalement s’écrouler par la suite et être totalement incapable de répondre au pressing et à l’énergie de Los Angeles, qui a survolé les débats sur les 20 dernières minutes … On constate souvent les mêmes lacunes défensives et mentales dans cette équipe du Sky qui ne sait pas comment réagir quand l’écart se creuse et qu’il faut lutter pour revenir. L’intensité aux rebonds n’est pas constante, alors que quand elles s’appliquent elles s’y montrent efficaces, le manque de variété offensive est également un mal constant cette saison, avec Pondexter sur courant alternatif et peu d’options régulières derrière.

Avec New York qui empile les succès, c’est foutu pour la 1ère place. Pour le reste, il va falloir sérieusement commencé à se secouer si on accorde de l’importance à l’avantage du terrain. Ce n’est pas parce qu’on a atteint les finales l’an dernier sans l’avantage du terrain qu’on le fera tout les ans. Indiana et Washington sont solidement devant et avec des matchs en moins qui plus est. La réception de Washington vendredi est donc capitale, et tant pis si c’est un jeu de mot pourri. GO SKY !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *