BullsFr

Chicago Bulls @ Brooklyn Nets (28/10/15)

Pas le temps de fêter la belle victoire acquise à la maison contre Cleveland qu’il faut déjà faire le trajet jusqu’à Brooklyn pour y affronter les Nets ! Ainsi va la vie en NBA mais ce déplacement ne fait pas partie des plus compliqué de la saison, sur le papier. Brooklyn a connu un été peu emballant avec le départ de Deron Williams et peu d’arrivées folichonnes et ce n’est pas Andrea Bargnani qui va faire décoller les ambitions de la 2ème franchise de New York !

Néanmoins, puisque cette équipe des Bulls a des restes de Thibs, ils doivent se rappeler qu’il faut toujours faire le job sérieusement, sinon ça devient vite dangereux. Aux hommes de Fred Hoiberg de faire en sorte que ce que dit le papier devienne réalité. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Cadeau de noel signé Taj Gibson, de retour dans son Brooklyn natal

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Snell – Mirotic – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (1-0)
Absent(s) : Mike Dunleavy

Starting 5 Brooklyn : Larkin – Ellington – Johnson – Young – Lopez
Coach : Lionel Hollins
Absent(s) : Jarrett Jack – Willie Reed – Chris McCullough

1er Quart :

Comme la veille contre Cleveland, Mirotic est le 1er à se mettre en évidence avec 2 Catch’n’Shoot dont un THREE dans les angles. L’attaque de Chicago se met rapidement en place avec une bonne circulation de balle et une vitesse d’exécution qui laisse les Nets sur place, notamment Larkin, pris de court à 2 reprises par Rose et auteur d’une faute bête qui offre un 3+1 à Butler et une bonne avance aux visiteurs (19-8) ! Défensivement c’est également au point avec pas mal de mouvement pour couper l’accès au cercle, Lopez étant obligé de dégainer à 6 mètres, sans grande réussite jusqu’ici et peu de solutions autour de lui. Chicago ne faiblit pas vraiment à l’entrée des Benchers avec Brooks qui signe un splendide Reverse main gauche et surtout Noah et Gibson qui dominent outrageusement les rebonds ! Un fabuleux Rainbow Dade Away de Brooks conclu le quart : 30-19 Chitown.

2ème Quart :

A part McDermott qui donne parfois des passes trop faciles à lire pour la défense adverse, Chicago déroule avec notamment un duo Moore/Brooks prometteur. Brooklyn ralenti le rythme des Bulls et provoque quelques fautes avec un Bogdanovic bien actif et un Small Ball qui amène plus de mouvement pour libérer les shooteurs. Mais la réplique à ce Small Ball arrive vite avec Gibson et Gasol qui se régalent Inside. Mais les retours de Lopez et Johnson redonnent du peps à l’attaque des Nets, qui trouvent plus de solutions près du cercle avec de bons mouvements pour revenir à 50-47 après un 8-0 rapide. L’impact défensif n’est plus le même et Chicago cumule les pertes de balle (11 déjà) avec des passes hors tempo. Lopez enchaîne les Jumpers tel un métronome et se voit même refuser injustement un panier valable qui aurait permis d’égaliser. A la pause : 58-55 Bulls.

Aaron Brooks in the air at Nets

3ème Quart :

Chicago tente de remettre du rythme offensivement et y parvient avec un Derrick Rose qui continue de profiter de son avantage clair sur Larkin pour attaquer le cercle à outrance. Il redonne 10pts d’avance aux siens (70-60) après 2 lancés bien provoqués, tandis que l’attaque des Nets, malgré de bons moves et des tirs ouverts, n’arrive plus à mettre dedans ! Ils se battent pourtant bien aux rebonds pour obtenir des secondes chances mais rien n’y fait. Et ça commence à faire beaucoup pour Brooklyn, avec Brooks qui place une merveille de Floater main gauche et un THREE de Mirotic qui remet les siens à +16 (79-63). Brooks y va également d’un THREE assassin et Brooklyn perd ses moyens devant l’écart qui se creuse, Bargnani envoei un beau sous marin à 3pts … Les Bulls évoluent en confiance et ça se ressent dans chaque tir qu’ils prennent. Résultat : 86-71, soit 28-16 dans ce quart.

4ème Quart :

Alors que les Nets revenaient doucement après un And One de Bargnani et un Jumper de Larkin, un THREE de Moore calme leur élan et redonne de l’air à des Bulls un peu complaisants. Kirk Hinrich joue ses 1ères minutes de la saison tandis que Lopez continue de faire des dégâts dans la raquette de Chicago avec 2 And One tout en puissance devant Noah, au point que Brooklyn revient sous les 10pts (95-86, 6:29) ! Mais Butler ne les laisse pas espérer avec un THREE et un lay-up après rebond offensif de Gasol. Les Bulls précipitent quand même pas mal de shoots tandis que les Nets mettent plus d’intensité dans leurs efforts et luttent bien, mais une nouvelle bombe from Downtown signée Mirotic semble être celle de trop pour Brooklyn … Butler termine tranquillement le travail pour une victoire nette et sans bavure pour grimper à 2-0 : 115-100 pour le score final !

Jimmy Butler in the air at Nets

BoxScore

Impressions : S’il fallait résumer le match avec une seule stats, celle ci est sans équivoque : 14/28 à 3pts pour les Bulls … 0/9 pour les Nets ! Un différentiel de 42pts from Downtown, ça pardonne rarement ! Mais plus que ça, Chicago a livré une partition de très haute qualité que la belle combativité des Nets n’aura pas suffit à éteindre. Offensivement et défensivement, les hommes de Fred Hoiberg sont apparus en pleine confiance et encore une fois tout le monde à parfaitement jouer son rôle et bénéficier d’un collectif bien huilé (8 joueurs à 8pts ou plus). Il y a, forcément, eu quelques zones d’ombres notamment au 2ème quart avec pas mal de TO’s et une équipe des Nets qui a bénéficié de trop d’espaces (70% aux tirs pour les locaux dans ce quart), mais l’équipe s’est rapidement remise en avant et a survolée la 2ème mi-temps, reprenant une grosse avance et rentrant toujours le tir qui coupait l’élan de Brooklyn pour revenir ! Butler (24pts à 9/11 dont 3/3 à 3pts), Mirotic (18pts à 5/10 et 4/8 à 3pts, 9rbs), Pau Gasol (16pts à 7/11, 9rbs) et Rose (15pts à 5/11) ont été particulièrement insaisissables ! Mention à Joakim Noah qui est devenu le 3ème meilleur contreur de l’histoire des Bulls en dépassant Scottie Pippen (775 blocks). Une dernière belle stat ? Seul Butler a joué plus de 30mins (34) !

Et bien quels débuts ! Chicago est déjà à 2-0 avec 2 sorties plutôt convaincantes et porteuses d’espoir pour la suite. Cette suite, c’est vendredi soir à la maison contre les Detroit Pistons, eux aussi à 2-0. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *