BullsFr

Chicago Bulls @ Golden State Warriors (20/11/15)

En plus d’être champions en titre, les Warriors ont débuté la saison de manière tout simplement parfaite, avec un 13-0 impressionnant qui place déjà le fameux record de 72-10 détenu par les Bulls en péril pour beaucoup de monde, ce qui a le don de me saouler je ne le cache pas ! Même hier, menés de 23pts chez les Clippers, Curry et les siens ont su remonter la pente et s’imposer avec la manière.

Avec Rose encore absent et Brooks également indisponible, une victoire de Chicago serait un véritable exploit ! Mais quelle équipe est la dernière à avoir battu Golden State chez eux en saison régulière ? Et quelle équipe adore briser les séries adverses ? CHICAGO ! Même si ça parait impossible, j’attend des Bulls qu’ils donnent tout ! GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Rose offre la victoire en OT sur le aprquet du futur champion en janvier dernier ! Depuis ils n’ont toujours pas perdu à la maison en saison régulière …

Starting 5 Chicago : Hinrich – Butler – Snell – Mirotic – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (8-3)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Derrick Rose – Aaron Brooks

Starting 5 Golden State : Curry – Thompson – Barnes – Green – Bogut
Coach : Luke Walton
Absent(s) :

1er Quart :

Les Bulls réalisent un début de match remarquable avec un superbe Kirk Hinrich à la manoeuvre, avec une défense active sur Curry, une belle gestion d’un tempo élevé et une distribution équilibrée pour Mirotic et surtout Gasol qui enchaîne les bons moves. Il prend aussi le scoring à son compte avec déjà 9pts dont un Corner THREE et des pénétrations réussies. Tout ça permet à Chicago de mener 21-12 après 6 mins (!!) avec des switchs défensifs incessants ou on retrouve Butler sur Green ou Curry, Hinrich sur Thompson ou Snell sur Green. Butler claque un bon Alley-Oop mais Golden State va vite se réveiller à coups de THREES bien sentis et avec une circulation de balle soyeuse, avec des feintes et extra passes à foison. Chicago concède aussi pas mal de rebonds offensifs, ce qui n’aide pas, mais grâce à Butler, les visiteurs finissent le quart en tête : 29-28.

2ème Quart :

Pendant que Butler souffle sur le banc, l’attaque des Bulls semble totalement enraillée ! Peu de mouvement, personne pour prendre ses responsabilités, beaucoup de cafouillage, si bien qu’après 3:30 dans ce quart, toujours aucun pt à se mettre sous la dent ! Heureusement, malgré un THREE de Barbosa, Golden State ne prend pas le large, Chicago parvenant à bien réduire le rythme offensif des Warriors même s’ils concèdent trop de secondes chances. Pau signe une bonne entrée et crée des espaces, avec de bons Jumpers mi distance et une superbe passe pour Mirotic qui réussi un And One. Le Monténégrin enchaîne avec un Step Back ligne de fond et les 2 équipes jouent les yeux dans les yeux, se rendant coup pour coup. 2 THREES d’Iguodala et Barnes remettent les locaux sur les bons rails et malgré un THREE de Butler en guise de réponse, les Warriors mènent 50-47 à la pause.

Fred Hoiberg

3ème Quart :

Chicago revient avec énormément d’énergie et d’envie, avec une défense agressive, des prises à 2 sur Curry pour provoquer des pertes de balle puis une attaque articulée autour de Gasol, qui trouve bien Mirotic puis Butler pour de bons paniers près du cercle. Snell signe aussi une claquette Dunk puissante avant que Butler ne prenne les choses en main avec un Corner THREE et un Step back pour égaliser à 59-59 ! Jusqu’ici la prestation de Chicago est plus que plaisante, l’envie et l’énergie sont là et les Bulls prennent même 3pts d’avance sur 2 contre attaques de suite et un THREE de McDermott (70-67). Les Warriors réagissent avec Klay Thompson et plus de combativité sur les rebonds, ils reprennent les devant malgré un THREE de Moore et profitent de 2 dernières minutes confuses offensivement pour Chicago, qui se complique bêtement la tâche. 77-73 Warriors après 3 quarts.

4ème Quart :

Malgré un THREE d’Iguodala et un Baseline Jumper de Moore, les 2 équipes précipitent beaucoup leurs actions et ont pas mal de déchets. Golden State prend une petite avance (81-75) avec de bons rebonds mais Mirotic se réveille avec une passe pour un THREE d’Hinrich puis 3 lancés bien provoquées pour passer devant (82-81). Les 2 équipes continuent de se rendre coup pour coup, les actions spectaculaires s’enchaînent avec un Kirk Hinrich qui a de nouveau 25 ans, avec un THREE et des hustle plays en pagaille. Curry rentre et change la donne : un THREE, une steal, un rebond off, un lay-up et la 5ème faute d’Hinrich ! En 2 mins il a mis les siens à +5 (94-89) et Chicago cafouille de plus en plus d’actions offensives, oubliant même Gasol sous le cercle alors qu’il est gardé par Klay Thompson ! Barnes claque 2 THREES qui mettent fin au suspense. Warriors Win, 106-94.

hp_butler_151120

BoxScore

Impressions : Si proche et pourtant si loin … Pendant la grande majorité de la rencontre Chicago a joué les yeux dans les yeux avec les Warriors et a su élever son niveau de jeu des 2 côtés du parquet dans une ambiance de PO et un rythme effréné. L’énergie y était, la volonté de bien faire face à un cador aussi et malgré les absences de Rose et Brooks, l’exploit est passé tout proche. Derrière un Jimmy Butler souverain (28pts à 11/21, 9rbs, 7asts, 3stls) et un Captain Kirk qui a trouvé la fontaine de Jouvence (17pts à 6/11, 3/4 à 3pts, 2stls et des Hustle Plays de dingue), Chicago a longtemps tenu tête à Golden State, avec une meilleure entame de match et de seconde mi-temps. Mais l’attaque à finie par s’enraillée au fil des minutes et surtout, les actions étaient bien trop précipitées, avec un Mirotic qui cherchait la faute à chaque fois sans jamais l’obtenir (6/17, 0/6 à 3pts) et Pau Gasol immobile dans la raquette alors qu’il se retrouvait avec Klay Thompson pour le garder. Butler a tenté tout ce qu’il a pu mais il n’a pas bénéficié d’assez d’aide sur la fin et c’est bien dommage, les 6 dernières minutes ont gâches les 42 premières, qui étaient excellentes ! Le Small Ball pratiqué par les Warriors pendant cette période et la non réaction de Chicago pour reconnaître les match-ups favorables ont fait la différence.

Malgré tout il y a de quoi être satisfait de la prestation globale qu’à offert Chicago cette nuit. On ne donnait pas cher de leur peau avec 2 meneurs absents et des Warriors invaincu, mais ils ont fait tout ce qu’ils ont pu, avec leurs limites. Place à du repos désormais, le prochain n’est que mardi prochain à Portland et Rose devrait être de retour. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *