BullsFr

Chicago Bulls vs Phoenix Suns (07/12/15)

butler3_4

4ème match consécutif à la maison pour Chicago, qui débute une longue semaine de 4 rencontres, pour la 1ère fois de la saison. La fin de match contre Charlotte a laissé un gout amer dans toutes les bouches et l’heure est à la réaction. Butler a déclaré que c’était de la faute des Starters et du début de match très moyen de l’équipe, à voir leur début de rencontre cette fois ci et il sera en effet important de démarrer à fond pour faire douter un peu plus cette équipe des Suns qui reste sur 3 défaites de suite avec notamment un revers à l’ultime seconde à Memphis hier.

Les Bulls ont des choses à se faire pardonner et une réaction d’orgueil après le revers contre Charlotte est attendue. Lors du précédent affrontement Chicago avait su s’imposer Inside et prendre une grosse avance avant de la perdre et de s’imposer sur la fin. Il serait bien inspiré de ne pas refaire ce genre d’erreur et s’imposer dans l’intensité et l’énergie pour mettre toutes les chances de notre côté. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Jordan s’échappe du marquage et claque un poster toute en puissance !

Starting 5 Phoenix : Knight – Bledsoe – Tucker – Leuer – Len
Coach : Jeff Hornacek
Absent(s) : Tyson Chandler

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Snell – Mirotic – Gasol
Coach : Fred Hoiberg
Absent(s) : Mike Dunleavy

1er Quart :

Pour le début de match enflammé, on repassera … Chicago balance de la brique en pagaille malgré de bons tirs tandis que Phoenix prend ses 5 premiers tirs dans la raquette avec Len et Leuer qui y accèdent sans la moindre difficulté. Tony Snell prend feu et inscrit 2 THREES puis un Dunk pour lancé les siens sur un 10-2 qui a le mérite de les réveiller et d’augmenter le rythme de la rencontre mais les Suns répliquent à chaque fois et multiplient les paniers Insides, malgré quelques turnovers qui ne les font pas ralentir. La bonne entrée de Mirza Teletovic offre plus d’énergie à Phoenix qui continue d’opposer une farouche résistance à une équipe des Bulls qui commence à précipités ces tirs et privilégier les 3pts après 5 secondes que les attaques placés. Malgré tout ça, Chicago est en tête après 12mins jouées sur un rythme effréné : 30-27.

2ème Quart :

Phoenix revient à 34-34 avec une bonne circulation de balle et un And One improbable de TJ Warren qui rentre un lay-up pendant que McDermott lui tient les 2 bras … Teletovic ajoute un nouveau THREE et Chicago a toute les difficultés du monde à empêcher Phoenix de développer son jeu et imposer son rythme. Ces derniers sont en plus dominateurs aux rebonds et se régalent des briques des locaux, incapables de mettre 2 paniers de suite. Globalement Chicago n’arrive pas à mettre son attaque en place. Soit ils se précipitent et shootent après 4 secs, soit ils laissent défiler le chrono par manque de mouvement et d’aide. Les dernières minutes sont tout aussi indécises et Chicago n’a toujours pas la moindre idée de comment empêcher Phoenix d’accéder au cercle, ou Len score un lay-up et Bledsoe égalise juste avant la pause d’un nouveau And One. 51-51 à la mi-temps.

gasol_6

3ème Quart :

Chicago reprend avec bien plus d’intensité et de réussite, avec un looooong THREE de Mirotic, 2 bons mètres derrière la ligne pour débuter un 7-0 rapide. Pau Gasol s’y met aussi et inscrit son 1er THREE de la saison, tout en étant très actif aux rebonds et dangereux près du cercle. Du coup les Bulls s’envolent enfin (67-58) et ont pris le contrôle des opérations pendant que Len sort pour 4 fautes et que les Suns peinent à reproduire leur bonne circulation de balle du début. Rose signe 2 bons paniers en pénétration, le 2ème sur un rebond offensif de Gibson qui venait de rentrer. Chicago a d’ailleurs le contrôle des rebonds et en profite grandement pour prendre le large. L’abattage de Gibson est énorme et la défense collectif fait totalement déjoué Phoenix, qui perd ballon sur ballon (15 au total) et ne signe que 10pts dans ce quart, un season low. 77-61 Chicago.

4ème Quart :

Comme à chaque fois, Chicago se relâche et ne conserve pas son avance, Phoenix revenant assez rapidement à -7 avec de bons efforts près du cercle, une fois de plus. Les Bulls tentent de reprendre le contrôle de la partie, avec Moore qui intercepte la balle et part au Dunk ou Rose qui place 2 crossovers mortels, mais les Suns ont retrouvé la confiance, ce qu’il fallait absolument éviter. Bledsoe et Knight font ce qu’ils veulent sans la moindre difficulté et permettent à leur équipe de revenir à -2 (88-86) !! Tout est à refaire et malgré 3 nouveaux paniers de Rose, qui prend les choses en main, le suspense reste entier et chaque bataille au rebond est acharnée. Len sort pour 6 fautes et Chicago prend 5pts d’avance sur un THREE de Butler … mais Phoenix égalise en à peine 25secs … 101-101 à l’entame de la dernière minute ! Rose loupe un Floater et les Suns ont la dernière possession, Leuer loupe son tir mais Teletovic prend le rebond offensif et score avec 0.3 à jouer ! Les Suns ont perdu la veille sur un Alley Oop au buzzer sur remise en jeu, Chicago tente la même chose mais ça ne marche pas. Victoire des Suns 103-101 …

noahmoore_1

BoxScore

Impressions : Ce match est le parfait exemple de pourquoi les Bulls sont une équipe talentueuse mais qui n’y arrivera pas. On a vu leurs 2 visages et ils sont trop indissociables pour espérer quelque chose. Comment une équipe peut se montrer capable de limiter son adversaire à 10pts en 1 quart-temps, pour en prendre 42 au suivant, perdre une avance de 16pts et s’incliner sur un rebond offensif à la dernière seconde ? Quand on voit l’expérience des joueurs qui forment l’effectif, c’est impardonnable. Entre le rookie mistake d’Hoiberg qui attend que Phoenix revienne à moins 2 pour prendre un temps mort et l’apathie des Bulls sur le parquet, c’est juste trop gros ! On assiste à la même chose à chaque fois : une incapacité chronique à réaliser de bons plays dans les fins de match et un manque total de réaction. Les Suns ont inscrits 52pts dans la raquette ! CINQUANTE DEUX PUTAINS DE POINTS DANS CETTE PUTAIN DE RAQUETTE ! On n’a jamais su les repousser hors de la peinture, a t’on vraiment essayé ?

Bref, c’est encore une défaite frustrante mais qui démontre bien toutes les limites tactiques et mentales de cette équipe qui se voit plus belle qu’elle ne l’est vraiment. La différence entre les Bulls de l’an dernier et ceux ci est minime. C’est comme si une fille allait faire de la chirurgie esthétique, évidemment dans le but de devenir plus belle, l’annonce à tout le monde, mais le chirurgien se plante, lui met le nez sur le front et elle devient madame patate … Voilà, les Bulls c’est ça, deal with it. Prochain match mercredi soir à Boston. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *