BullsFr

Chicago Bulls at Boston Celtics (09/12/15)

C’est un déplacement des plus périlleux qui attend les Bulls ce soir, entre la dynamique plutôt correcte de Boston, avec l’une des défense les plus hermétique de la ligue, et Chicago, qui sort de 2 défaites à la maison dans des circonstances qui ont soulevées beaucoup de questions à propos du réel talent et de la motivation de ce groupe.

Il faudra donc montrer un autre état d’esprit pour venir à bout d’une équipe qui surprend depuis février dernier et continue de progresser derrière un Thomas phénoménal et un effectif jeune et fougueux. Histoire de bouger les choses, Fred Hoiberg a décider de mettre Gibson dans le 5 et mettre Mirotic sur le banc ! Faire les efforts jusqu’au bout, apprendre à gérer le score et communiquer en défense seront des clés pour ce soir mais aussi pour la suite. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Marco Belinelli rentre un shoot bien heureux dans les dernières secondes pour assurer la victoire en OT …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Snell – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (11-7)
Absent(s) : Mike Dunleavy

Starting 5 Boston : Thomas – Bradley- Crowder – Johnson – Sullinger
Coach : Brad Stevens
Absent(s) : Marcus Smart – RJ Hunter

1er Quart :

Beaucoup de jeu placé pour débuter et un rythme très lent qui oblige les 2 équipes à construire leurs actions, ce que Chicago arrive bien à faire en enchaînant les bons shoots mi distance, que ce soit par Gasol, Rose ou Butler et prend l’avantage (11-5), après un THREE de Rose qui répond à celui de Crowder. Pau enchaîné les Jumpers démarqués sur Pick’n’Roll tandis que Boston force pas mal de 3pts qui sont bien défendus par les Bulls. La circulation de balle se met en place petit à petit tandis que les Celtics reviennent avec l’énergie de Crowder, de bonnes batailles aux rebonds et la bonne entrée d’Evan Turner pour planter des Jumpers. Boston revient à 21-20 en profitant de match-ups favorables. A part l’énergie de Noah, Chicago ne réplique pas dans l’intensité et Johnson égalise dans les derniers instants d’un Lay-up dans une raquette déserte. 24-24 après 1 Quart.

2ème Quart :

Chicago démarre par un nouveau 8-2 run, avec 2 THREES de McDermott et Mirotic mais ce dernier se fait totalement balader par Olynyk, qui lui enchaîne les paniers sur la tronche ! Le Monténégrin réplique d’un nouveau THREE mais cette fois c’est David Lee qui lui score sur la tête avant que 2 TO’s de Rose n’offre aux Celtics l’avantage au score sur un plateau, avec un Dunk spectaculaire de Turner (37-35) … Chicago est battu dans l’intensité par le banc de Boston et même si l’entrée de Gibson apporte plus de combativité sur les rebonds, ça reste trop peu pour rivaliser. Offensivement c’est surtout avec des lancés que les Bulls restent au contact, leur attaque étant totalement déréglée, à l’image de Mirotic qui lance un Air Ball à 3pts et prend un poster derrière ! Butler rentre 2 lancés et un Dunk pour mettre les siens à tête à la pause : 54-51.

Doug McDermott drives at Celtics

3ème Quart :

Discret jusqu’ici, Isaiah Thomas claque 2 THREES et fait décoller les siens pendant que Chicago accumule les choix de tirs douteux et envoie des briques en pagaille. Un Jumper de Gibson ligne de fond est le seul panier des Bulls en plus de 4 mins dans ce quart, mais il suffit que Pau aligne un Jumper puis un And One pour que l’ensemble retrouve un peu de couleurs et que les siens reprennent la tête (63-62). Chicago est de plus en plus efficace et attaque bien le cercle en essayant d’hausser le tempo, mais Snell gâche plusieurs possessions entre shoots débiles et un retour en zone sur une passe de 5 mètres de haut ! La défense des Celtics n’y est pas pour rien non plus et provoque plusieurs violation des 24s. Turner gâche 2 opportunités d’égaliser pour les siens, mais pas Isaiah Thomas qui réussi un And One en force pour égaliser à 75-75 dans les dernières secondes.

4ème Quart :

On se dirige encore vers un match qui va se décider sur des détails et on a vu récemment que ce n’était pas la position favorite de Chicago … Et ça se confirme avec Rose qui se fait bâcher puis McDermott qui envoie un sous marin à 8 mètres avec 21secs au chrono ! Comme à chaque fois l’attaque des Bulls part en vrille quand ça compte avec des erreurs incroyables qui permettent à Boston de prendre 10pts d’avance (87-77) avec un duo Turner/Lee qui fait la différence pendant que Chicago passe plus de 4 minutes 30 sans le moindre point … Le match échappe à Hoiberg et ses hommes, les Celtics enquillant les possessions avec des tirs ouverts. Un And One de Butler et un lay-up de Mirotic ramènent Chitown à -3 (91-88), mais Thomas claque un And One sur Mirotic, qui va ensuite perdre une balle tout seul … C’en est trop pour Chicago, qui s’incline logiquement, 105-100.

Derrick Rose close up at Celtics

BoxScore

Impressions : Same old shit ! Les matchs se suivent et les shorts deviennent de plus en plus marrons tant les gars se chient dessus quand le 4ème quart-temps débute. 3 matchs de suite que les Bulls traversent cette dernière période sans la moindre capacité à rentrer 2 tirs de suite ou même placer des systèmes valables, c’est déjà arrivé plus tôt dans la saison, en OT contre Minnesota, à Golden State notamment, mais ça devient une habitude franchement horrible. Boston a 8 joueurs à 10pts ou plus et a démontré la différence entre une équipe à l’esprit collectif et une autre qui ne survit tant bien que mal que part des exploits individuels. Entre les passes mal assurées, le manque de mouvement pour proposer des solutions, de l’iso pour Butler qui est le seul à prendre ses responsabilités (Career High de 36pts) et une défense honteuse, il y a de quoi critiquer, mais le pompon c’est Mirotic. Toujours aussi flippant dans ses choix offensifs avec des 3pts déclenchés sans aucun rythme et avec une défense qui a fait passer Olynyk pour un All Star, il y a de quoi se poser des questions sur son réel niveau et surtout son intelligence de jeu …

Mais bon, inutile de s’accabler sur lui plus que sur les autres, ces relâchements de fins de matchs sont d’ordre mental et il va falloir y remédier au plus vite sous peine de vite dégringoler au classement … Ce groupe semble au fond du trou et seul un électrochoc semble capable de relancer un ensemble qui semble ne plus avancer … On reçoit les Clippers pour un back-to-back des plus compliqué. Autant dire que les soucis risquent de perdurer … Malgré tout, GO BULLS !

Y’a plus qu’à prier …

Joakim Noah thanking at Celtics

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *