BullsFr

Chicago Bulls @ Oklahoma City Thunder (25/12/15)

OKLAHOMA CITY, OK- DECEMBER 25:  Derrick Rose #1 of the Chicago Bulls drives to the basket against Russell Westbrook #0 of the Oklahoma City Thunder on December 25, 2015 at Chesapeake Energy Arena in Oklahoma City, Oklahoma. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2015 NBAE (Photo by Layne Murdoch/NBAE via Getty Images)

On a connu affiche de noel plus équilibrée entre des Bulls qui semblent en plein doute et une équipe du Thunder en pleine forme, 3ème de l’Ouest (20-9) avec des stars en forme. Mais cette équipe de Chicago nous a tellement habituée à souffrir contre des équipes faibles et briller contre les gros qu’il est difficile de pronostiquer ce qu’ils feront ce soir, même si les 5 défaites de rang sur le parquet d’OKC sont un indicateur.

Néanmoins les Bulls ont bénéficier de 3 jours de repos pour tenter de régler aux entraînements leurs nombreuses lacunes aperçues en match. Les polémiques des derniers jours doivent s’effacer et laisser place à une équipe qui montre qu’elle en veut et fait ce qu’il faut pour aller chercher des victoires, surtout à l’extérieur comme ce soir, ou ça fait un moment que ça n’est plus arrivé. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Rose a le champ libre pour aller claquer un Dunk tranquille …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Mirotic – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (15-11)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Joakim Noah

Starting 5 Oklahoma City : Westbrook – Roberson – Durant – Ibaka – Adams
Coach : Billy Donovan
Absent(s) :

1er Quart :

Circulation de balle rapide et précise, shoots à haut pourcentage près du cercle avec Gibson qui fait le ménage, défense agressive qui provoque des tirs forcés ou des violations des 24 secs, lancés bien provoqués (3 pour Mirotic) et Pick’n’Rolls bien exécutés avec Gasol en tour de contrôle, les Bulls réalisent un début de match absolument parfait (11-0 puis 21-9) avec intensité et des actions menés à un rythme effréné pour gêner OKC qui voit peu de rebond arriver mais répond avec pas mal de vitesse aussi pour pousser la balle en fastbreak, avec un Westbrook très appliqué. L’entrée de Kanter fait du bien pour équilibrer les rebonds et offrir de la présence Inside, tandis que Chicago confond vitesse et précipitation et cumule les loupés en 1ère intention. Butler réussi un Dunk et un Rainbow THREE à 9 mètres au buzzer pour garder les siens en tête après 12 mins : 32-26.

2ème Quart :

Chicago continue de se montrer agressif dans l’attaque du cercle et la conquête des rebonds pour s’offrir des secondes chances bien utiles. Portis signe une entrée pleine d’énergie et les autres suivent avec du mouvement, des cuts au cercle à l’image de Butler qui claque un Alley Oop Dunk sur une belle passe de Gasol, déjà la 2ème action de ce genre dans ce match, et Oklahoma peine à répliquer efficacement, avec peu de mouvement sur jeu placé et peu d’inspiration. Un THREE de Mirotic et un lay-up de Rose en contre attaque font +14 Bulls (51-37) dans l’étonnement général tant Chicago a galéré lors des matchs précédents. Durant tente beaucoup pour ramener les siens au score et, bien aidé par l’activité de Westbrook, débute un 11-0 qui ruine les bons efforts de visiteurs (51-48) désormais endormis. La salle donne de la voix et leur équipe revient à -2 à la pause (54-52).

Jimmy Butler left hand lay-up at OKC

3ème Quart :

2 lay-ups dont un après un slalom entre 3 défenseurs, un Step back Floater et une bonne défense, Derrick Rose a décidé de reprendre à fond, imposant son rythme à une équipe d’OKC qui a du mal à répliquer, précipitant énormément de tirs en essayant de jouer vite également. Seul Durant trouve la mire tandis que Westbrook ire soit trop court, soit est bloqué par Rose qui obtient le passage en force ! Chicago continue de faire la course en tête avec de bons rebonds, de la vitesse dans l’exécution offensive et peu de déchet, mais aussi et surtout par une défense active sur les screens et des mouvements qui gênent en permanence le Thunder, qui voit le score s’alourdir (77-63, puis 80-66). Des contre attaques de Butler et Portis permettent même de porter l’avance à 18pts, dans une salle tout à coup bien silencieuse devant la maîtrise affichée par les Bulls. 86-68 !

4ème Quart :

Le Small Ball que met en place Hoiberg a du mal à trouver ses marques, avec un And One de Durant Inside et peu de solutions de tirs pour les Bulls. Mais dés qu’il rééquilibre le 5, Chicago repart de plus belle et trouve de bonnes positions Inside avec une défense d’OKC bien poreuse pour contenir les pénétrations adverses, qui finissent soit par un THREE dans le coin signé McDermott, soit par Gasol voir même Portis sous le cercle. Le Rookie continue d’étonner et détonner et c’est Gasol qui commet une erreur de Rookie avec une passe directement pour Morrow qui plante un THREE, puis un second pour ramener les siens à 8pts et même à -6 (99-93) à 3mins du terme ! Morrow claque un autre THREE mais le Thunder précipite ses tirs alors qu’ils ont encore le temps et la défense de Chicago fait une nouvelle fois la différence. Chicago s’impose au final 105-96 !

Bobby Portis shoots at OKC

BoxScore

Impressions : « Quand on joue comme ça on peut battre n’importe qui » les paroles de Butler au buzzer final sont pleines de sens, Chicago l’a démontré encore et encore : oui ils sont capables de rivaliser avec les meilleures équipes de la ligue (victoires contre Cleveland, Indiana, 2 fois OKC, San Antonio, les Clippers, courte défaite contre les Warriors dans un match très disputé), mais ils se font aussi plomber par les équipes plus faibles, le bilan de 16-11 est là pour le prouver. Pour ce soir, une exécution offensive qui n’aura quasiment pas connue de faille en 48 mins si ce n’est un turnover bête par ci par là, une défense solide qui aura forcer le Thunder à beaucoup forcer justement (38.5%, 37/96) et le monstre à 2 têtes KD/Westbrook aura été bien isolé du reste de l’équipe, ou seuls Kanter et Morrow ont su sortir du lot et donner un coup de main.

C’est une belle victoire collective pour les Bulls, ou tout le monde y a mis les efforts nécessaires ce qui n’était pas gagné d’avance vu les récentes polémiques et la blessure de Noah. Du coup c’est un beau cadeau de noel qu’il faut savourer tout en pensant bien qu’il y a Dallas dans 24h pour une autre soirée qui promet … GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *