BullsFr

Chicago Bulls vs New York Knicks (01/01/16)

Quelle plus belle affiche pour débuter l’année 2016 que de recevoir un rival historique tel que les New York Knicks ? D’autant que New York peut encore prétendre à un bon spot pour les prochains Play-Offs. L’affiche est belle même si l’absence de Rose pour cause de tendinite gâche un peu la soirée. Malgré tout Chicago espère décrocher un 3ème succès consécutif à la maison, après 2 prestations globalement réussies contre Toronto et Indiana pour finir 2015 sur une bonne note.

L’affiche est également intéressante pour le duel de Rookie Porzingis/Portis, les 2 ayant montré qu’ils avaient un sacré potentiel pour les prochaines années. Mais avant tout, il faudra faire le taf défensivement pour s’adjuger une nouvelle victoire et débuter janvier de la meilleure des manières. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : LE plus beau Dunk de Scottie Pippen, un poster MONUMENTAL sur Patrick Ewing ! Il prend même un malin plaisir à chambrer Spike Lee derrière …

Starting 5 New York : Calderon – Afflalo – Anthony – Porzingis – Lopez
Coach : Derek Fisher
Absent(s) : Cleanthony Early – Lou Amundson

Starting 5 Chicago : Hinrich – Butler – Mirotic – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (18-12)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Joakim Noah – Derrick Rose

1er Quart :

Chicago débute le match de manière assez exceptionnelle avec une circulation de balle rapide et précise pour trouver de bons tirs et l’adresse est au rendez vous (5/6 pour un 11-0 inaugural). Les Knicks, qui n’ont pas le temps de dire ouf, semblent déjà perdus devant une telle avalanche de shots, qu’ils soient mi distance, près du cercle ou de loin avec Mirotic qui est en feu : Un THREE, une bâche sur Lance Thomas et un nouveau THREE sur la contre attaque ! A part 2 paniers près du cercle, la réplique New Yorkaise laisse à désirer et les Bulls prennent jusqu’à 17pts d’avance (23-6) avant que les visiteurs ne tentent timidement d’aligner de bons tirs mi distance mais ça ne sert à rien tant les Bulls accèdent au cercle sans difficulté pour enchaîner les tirs faciles ! Mirotic vient même mettre un petit Jumper à 4 mètres pour conclure le quart : 34-18 pour Chicago !

2ème Quart :

Malgré la bonne activité de Portis, les Bulls n’ont plus la même adresse et manquent des tirs faciles près du cercle, avec notamment Gibson ou Brooks. Mais la solution viendra de derrière l’arc, avec Brooks, puis McDermott et enfin Portis qui font mouche à 3pts pour calmer la timide tentative de remontée des Knicks, dépassés en défense et qui ne parviennent pas à faire circuler la balle efficacement en attaque, bien gêné par les mouvements des Bulls. Offensivement c’est un récital que propose Chicago, dans la lignée de ce qu’ils ont montré contre Toronto lundi. Des moves incessants, des cuts incisifs, de la communication, tout est parfait jusqu’ici (56-42)… mais bien sur les Bulls s’endorment et laissent NY enquiller les THREES (Calderon, Porzingis) puis loupent des tirs sous le cercle. Ils mangent un 14-3run et voilà les Knicks à -6 à la pause : 56-50.

mirotic2_0

3ème Quart :

La rencontre reprend de manière assez timide des 2 côtés avec moins de rythme, de mouvement et d’intensité, surtout côté Bulls qui n’arrive pas à grand chose offensivement avec des choix de tirs assez incompréhensibles. Forcément, NY en profite et revient bien, avec un And One de Thomas (4ème de Niko) et un lay-up de Melo pour revenir à 61-59 ! Les Bulls semblent totalement déréglés et ne réagissent plus, entre violation des 3 secondes en défense et erreurs de débutants … Calderon égalise à 65-65 après un And One et la 4ème faute de Brooks avant que Porzingis n’offre aux Knicks leur 1er avantage de 2016 avec un hook sur la tronche de Gibson … Le rythme continue d’être extrêmement lent avec beaucoup de fautes et lancés. Heureusement les Knicks prennent des tirs compliqués plutôt que de poser le jeu et Chicago en profite pour repasser devant : 77-73 après 3 Quarts.

4ème Quart :

Mirotic permet aux Bulls de se réveiller avec un bon Dunk puis une passe pour McDermott sur l’aile. Chicago imprime plus de rythme, la circulation de balle est mieux en place et, miracle, ça marche (82-73). NY est de nouveau à la ramasse comme à chaque fois que le tempo s’accélère. Butler puis Bobby Portis font mal aux Knicks en provoquant des pertes de balles et créant le danger en contre attaque. Mirotic claque même un LOOOOOOONG THREE, facile 9m50, et met les siens à +16 (95-79) ! New York est à la rue complet et n’arrive pas à gêner la cadence que les Bulls imposent, comme sur ce BACK TO BACK THREEES de McDermott qui offre les Big Macs et certainement la victoire (103-81) et 3:30 à jouer. Les fans donnent de la voix et Chicago régale pour finalement s’imposer 108-81, après un invraisemblable 31-8 dans le dernier quart !!

Jimmy Butler drives vs Knicks

BoxScore

Impressions : Chicago s’est endormi en plein milieu du match mais quand ils ont mis du rythme et été consciencieux offensivement, il n’y avait pas photo face à une équipe des Knicks qui n’avait plus de réponse ! Dés l’entame du match les Bulls se sont montré agressifs des 2 côtés du parquet, avec une défense solide et une attaque appliquées, prenant rapidement une belle avance (+17, 23-6). Mais comme à chaque fois, ils se relâchent et laissent l’adversaire revenir. C’est arrivé au moins 10 fois cette année déjà, facile. Les Knicks ont inscrits 32pts au 2ème quart et sont même passé devant au milieu du 3ème quart (67-65). Mais après ça, les Bulls ont décidés d’en finir et ont remis le pied sur l’accélérateur pour un résultat des plus violents : 31-8 dans le dernier quart, avec 4 THREES dans les 6 dernières minutes (3 de Dougie) et une maîtrise totale de la rencontre pour s’imposer de 27 pts ! Les 8pts des Knicks dans ce 4ème quart sont un record de médiocrité pour eux, tandis que c’est le 2ème plus faible total de pts encaissés par les Bulls dans un 4ème quart (7pts des Kings en mars 96).

L’exécution offensive aura été assez impressionnante lors des moments forts de l’équipe, entre belle adresse lointaine (10/16 à 3pts), domination aux rebonds (54-42, 14 prises offensives), circulation de balle impéccable (27 assists sur 39 paniers) et haut niveau d’intensité, avec un Bobby Portis une nouvelle fois royal au bar (16pts à 6/9 dont 2/3 à 3pts, 10rbs, 2asts) pour justement relancer la machine, tandis que McDermott a mis plus de pts que les Knicks au 4ème quart (11 de ses 13 unités) ! A signaler aussi les 7 assists (Career High) de Mirotic, en plus de ses 17pts dont 4 missiles très longue distance.

Au final les Bulls sont sur une série plutôt positive ou ils ont prouvé qu’ils pouvaient développer un très bon Basket et s’appuyer sur un collectif de plus en plus solide, avec comme résultat 4 victoires sur les 5 derniers matchs. Pas mal pour le 4.000ème match de saison régulière de l’histoire des Bulls, pour un bilan globale de 2092 W – 1908 L. Dimanche, l’occasion sera belle de conclure la semaine invaincu en allant à Toronto. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *