BullsFr

Chicago Bulls @ Philadelphie 76ers (14/01/16)

Après 3 défaites consécutives et surtout un niveau de passivité qui donnait envie de leur mettre des claques, les Bulls sont ce soir à Philadelphie pour prendre une victoire qui ne peut être qu’impérative, du fait de la qualité de l’adversaire et la nécessité absolue de réagir ! Et il faudra le faire sans Rose, qui souffre de tendinite au genou, et sans Pau Gasol, laissé au repos vu le calendrier intense de la semaine.

Les Bulls sont dans l’obligation de l’emporter pour s’éviter une crise qui ferait bien tâche alors qu’on arrive à la mi-saison. Le contrôle des rebonds et un début de match appliqué seront importants pour ne pas se faire peur. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Derrick Rose place un crossover absolument terrible sur le pauvre Andre Miller …

Starting 5 Chicago : Hinrich – Butler – Mirotic – Gibson – Noah
Coach : Fred Hoiberg (22-15)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Derrick Rose – Pau Gasol

Starting 5 Philadelphie : Smith – Stauskas – Thompson – Landry – Okafor
Coach : Brett Brown
Absent(s) : Joel Embiid – Jerami Grant

1er Quart :

Avec Gasol et Rose absents, Butler a tout les ballons en attaque et se signale avec un THREE puis une passe pour un tornado de Noah, mais dans l’ensemble le rythme peine à décoller et le jeu placé n’est pas forcément l’arme favorite des Bulls, à part Gibson qui tire son épingle du jeu et enchaîne les paniers sous le cercle. Problème, les 76ers font pareil et accèdent bien trop aisément à la raquette ! Et ce n’est pas la perte de balle ridicule de Snell, qui engendre un Alley-Oop Smith > Noel, qui va arranger les choses. Ish Smith dirige la manoeuvre avec brio et Philadelphie développe un très bon Basket collectif ou ils trouvent de nombreux tirs ouverts, comme Covington qui plante 2 THREES de suite et met les siens à … +10 (30-20) ! Chicago joue sans énergie, ni passion ni envie et c’est triste à dire mais c’est logiquement que Philly mène 34-22, en shootant à 64%.

2ème Quart :

Comme lors des matchs précédents, Chicago perd énormément de ballons et encaisse des brouettes de pts en contre attaque. Une remise en jeu de Noah intercepté par McConnell est symptomatique … Philadelphie évolue en confiance et enchaîne les actions gagnantes, prenant 23pts d’avance (49-26), leur plus grosse avance DE LA SAISON !! Quelques décisions arbitrales n’aident pas, mais ça ne change rien au fait que les Bulls s’en battent clairement les couilles et n’essayent même pas de contrer le full court press adverse. Butler est le seul à tenter de faire bouger les choses, provoquant de nombreux lancés, mais les Bulls se précipitent trop et balancent des Air Ball (Noah) ou des parpaings (Mirotic, McDermott). Butler multiplie les voyages sur la ligne (16 lancés tentés) mais Smith score sur la tronche de Snell au buzzer et donne 16pts d’avance aux siens : 62-46.

CYuTP8rWwAEeeGH

3ème Quart :

Philadelphie ne met pas longtemps à reprendre 20pts d’avance, profitant encore une fois d’une passivité et de turnovers de Bulls toujours aussi peu concernés. Butler continue d’être le seul animateur offensif d’une équipe sans vie, même si un THREE de Mirotic réduit l’écart à -13 (68-55). Grâce à une meilleure présence aux rebonds, Chicago s’offre des secondes chances avec une claquette de Noah et une de McDermott, après un THREE d’Hinrich. Chicago réduit considérablement son retard avec en face un Smith qui force et est bien moins tranchant pour organiser le jeu. Une nouvelle claquette de Noah met les siens à -4 (72-68) et les 76ers perdent un peu les pédales en précipitant leurs actions comme les Bulls avant eux. Ils obtiennent quelques lancés et se maintiennent en tête tant bien que mal, mais Butler claque un THREE pour conclure ce quart avec 2pts de retard : 79-77 !

4ème Quart :

Les 76ers démarrent par un 8-0 dont 2 THREES de Covington pour se redonner de l’air (87-77). Butler puis 2 Drives de McDermott redonne des couleurs aux Bulls même si Covington rentre un nouveau THREE pour maintenir les siens devant. Le match tourne au duel Butler, qui enchaîne 2 nouvelles pénétrations énergiques, face à Covington qui répond d’un nouveau THREE ! Mais Butler est en transe et prend les siens sur ses épaules, puisque personne d’autre ne veut/peut le faire : des isos systématiques et 2 nouveaux paniers pour 46pts, Career High ! Il trouve enfin du soutien avec McDermott qui claque un THREE puis un Dunk violent pour ramener Chicago à -1 (97-96) ! Mais Butler n’en a pas fini et attaque encore le cercle pour 2 paniers dont un And One ! 51 pts pour Butler, 4ème Bull de l’histoire à atteindre 50pts sur un match ! Et en plus Chicago passe devant et prend 3pts d’avance sur un THREE d’E’Twaun Moore … mais Ish Smith égalise d’un THREE à 17.6secs du terme. Butler temporise, est bien gêné par la défense, passe à Noah qui perd la balle. PROLONGATION !

Prolongation :

Stauskas semble se blesser à l’épaule mais ça n’empêche par Philadelphie de mieux débuter l’OT devant le Small Ball des Bulls (Noah, Butler, McDermott, Moore, Hinrich) et prendre les devant (108-104). Mais c’est alors qu’entre en piste MY MAN E’TWAUN MOORE, qui enchaîne un THREE, un Floater et un Step Back pour mettre les siens à 111-108 ! Butler intercepte et rentre un Lay-Up avant que Smith, encore lui, ne relance le suspense d’un THREE (113-111). Et c’est encore Smith qui a la balle d’égalisation mais manque un lay-up crucial. McDermott met 2 lancés à 10.4 secs du terme et assure le succès des Bulls, 115-111 !

12541126_10153981455891614_8634987289871076391_n

BoxScore

Impressions : Hé bien !! Que d’émotions en un seul match ! On est passé pour tout les états … la colère de prendre encore une fois plus de 60 pts en 1ère mi-temps, d’être mené de 24pts sans réaction apparente, puis de l’espoir avec Butler qui avançait doucement mais sûrement vers une soirée historique, la joie quand E’Twaun Moore a enchaîné les paniers et la libération au buzzer final ! Heureusement d’ailleurs que les rebonds de Noah puis les actions décisives de McDermott et Moore ont permis de l’emporter, sinon la perf de Butler aurait surtout été l’arbre qui cachait une immense forêt. Pendant longtemps les Bulls ont semblé inanimé, voir sans vie devant des 76ers qui faisaient ce qu’ils voulaient avec une superbe circulation et de bons choix offensifs, mais Butler, comme à de nombreuses reprises cette saison déjà, a pris Chicago sur ses épaules et, lancé après lancé, lay-up après lay-up, a remis les Bulls sur les bons rails. Il devient le 4ème joueur de l’histoire des Bulls à atteindre la barre des 50 pts, avec 53 unités à 15/30 et 21/25 aux lancés, plus 10 rebonds, 6 passes, 3 stls en jouant les 37 dernières minutes du match !! Pas mal pour un mec qui n’avait pas fait le shootaround matinal, gêné par une cheville douloureuse !!

En face Ish Smith et Covington auront été les principaux dangers (49pts à 8/15 à 3pts en cumulé) et ils auront longtemps repoussé l’échéance, mais le passage dingue signé E’Twaun Moore en OT aura été le coup de trop. Chicago s’impose après avoir rattrapé 24pts de retard, pas loin du record de franchise (26 vs NY en février 73), mais surtout ça permet de stopper une vilaine série de 3 défaites malgré encore pas mal de points noirs, les soucis habituels en somme, faut il vraiment les rappeler ?

Et même pas le temps de souffler et de profiter de l’énorme perf de Butler, car derrière on rentre à Chicago pour recevoir Dallas ! Encore une soirée qui s’annonce folle, en espérant que Butler sera capable de tenir debout. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *