BullsFr

Chicago Bulls @ Detroit Pistons (18/01/16)

Chicago Bulls v Detroit Pistons

Le Martin Luther King Day est toujours une journée spéciale en NBA avec de nombreuses affiches de qualité et ce Bulls/Pistons fait parti de la liste ! Detroit sort d’une splendide victoire contre les Warriors (prochain adversaire des Bulls) et signe une saison encourageante avec un Drummond monstrueux, tandis que Chicago aligne les prestations pauvres et les résultats décevants.

Noah blessé, les Bulls vont avoir du pain sur la planche pour empêcher Drummond de gober du rebond à la pelle, comme il l’a fait lors des 2 précédents affrontements cette saison, 2 matchs gagnés par Détroit, avec 5 prolongations au total ! Espérons que Chicago saura inverser cette tendance et montrer qu’ils sont capable de réagir. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Joakim Noah met le natif de Chicago Jason Maxiell sur le poster …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Snell – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (23-16)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Joakim Noah – Kirk Hinrich

Starting 5 Detroit : Jackson – Caldwell Pope – Morris – Ilyasova – Drummond
Coach : Stan Van Gundy
Absent(s) : Jodie Meeks

1er Quart :

Le match démarre sur un rythme assez peu soutenu et pas mal de jeu placé ou les 2 équipes se contentent souvent de dégainer mi distance, ce qui réussi à Pau Gasol, qui plante 3 jumpers à 6m50 avant de trouver Butler au Alley-Oop et d’être présents aux rebonds. En face c’est la même avec Caldwell Pope et Jackson qui ont réglé la mire tête de raquette avant que Drummond ne prenne ses aises Inside avec une claquette et 2 Hooks sur Gasol ! De quoi signer un 11-0 run et offrir une bonne avance aux siens (18-8), une avance qui ne va pas faiblir tant la zone imposée par les Pistons gêne Chicago, qui n’arrive pas à trouver un bon tir, à part un THREE démarqué de McDermott. En face Ilyasova enchaîne les feintes et les paniers, que ce soit face à Gibson ou Mirotic, et maintient les siens devant des Bulls ou seul Gasol est dangereux. 32-26 après un quart !

2ème Quart :

Chicago tente d’accélérer le tempo avec Moore et Brooks à l’arrière et Portis en pivot, tandis que Mirotic joue bien près du cercle et provoque beaucoup, même s’il rate 2 lancés … Stanley Johnson, le rookie des Pistons, commet plusieurs pertes de balles et les Bulls en profite pour revenir et passer devant, avec un THREE de McDermott et un TurnAround Jumper d’E’Twaun Moore (39-38). Le banc a permis à Chicago de revenir puis les starters prennent le relai avec Rose qui trouve Gasol pour un Jumper avant de rentrer un THREE et un Jumper avec la planche. Les Pistons va finir par répliquer avec de l’énergie et plus de vitesse, à l’image d’un And One de KCP, qui va ensuite claquer un Dunk en contre attaque ! Quelques actions confuses concluent cette mi-temps mais le dernier mot est pour Butler qui rentre un Step Back au buzzer ! 56-53 Chicago.

Aaron Brooks pass the ball at Pistons

3ème Quart :

Chicago reprend avec plus de rythme et signe un 6-0 rapide avec des attaques du cercle tranchantes à l’image de Rose qui rappelle qu’il est encore plus vite que beaucoup de monde ! De quoi énerver KCP qui prend une technique mais se venge avec un THREE ! La défense des Bulls est bien concentrée et complique la tâche des Pistons avec une raquette bien protégée, du mouvement pour couper les pénétrations et ligne de passe. Pendant ce temps Rose continue d’attaquer le cercle sans relâche et enchaîne les paniers. La encore Ilyasova joue les sauveurs avec un THREE et un lay-up pour relancer les siens avant un And One de Jackson qui remet les siens en tête (73-72). Le match est serré et les dernières minutes intenses. Gasol réussi une claquette et un contre puis KCP prend une seconde technique et est donc exclu dans les ultimes secondes. Après 3 Quarts : 83-79 Bulls.

4ème Quart :

Detroit égalise de nouveau et les 2 équipes se rendent désormais coup pour coup, personne ne parvenant à prendre un écart conséquent. Chicago réalise de très bonnes choses défensivement avec Mirotic et Gibson puis McDermott claque un Corner THREE qui met les siens à +6 (93-87). Les Bulls prennent alors les devants et la confiance grandie. Brooks met du rythme, Pau rentre un Corner THREE et la circulation de balle et les rebonds offensifs font que Detroit peinent à stopper l’hémorragie. Drummond étant envoyé aux lancés ou il cumule les loupés et Chicago en profite pour prendre 10pts d’avance après 3 lancés de Pau (101-91). Une avance qui sera suffisante tant Detroit est éteint offensivement et loupe des tirs faciles et Pau se fait plaisir avec un Dunk de barbare ! C’est un splendide succès à l’extérieur que viennent d’arracher les Bulls, 111-101 !

12439136_10153990201011614_7841796684296874546_n

BoxScore

Impressions : Top 3 des plus belles victoires à l’extérieur cette saison pour des Bulls qui auront livrés une prestation complète, aussi bien dans l’efficacité offensive (52.4% aux tirs dont 42.9% à 3pts, 28 asts sur 44 paniers, seulement 10TO’s) que dans l’énergie et l’envie défensive (bonne protection du cercle, peu de paniers faciles autorisés …). Detroit a réussi à gêner Chicago avec une zone bien exécutée au début mais quand les Bulls ont accéléré le tempo, les Pistons ont eu du mal à s’adapter défensivement. Néanmoins les locaux ont longtemps réussi à répliquer avec de bonnes attaques mais entre l’expulsion de Caldwell Pope et le manque d’agressivité pour attaquer le cercle, ça n’a pas suffit, d’autant que le Rookie Stanley Johnson est passé au travers de son match avec un nombre d’erreurs impressionnant.

Le banc a été extrêmement solide avec de bons passages de Brooks, Mirotic et McDermott (wait … WHAT ??) et les titulaires ont fait la différence dans le 3ème quart et la 1ère moitié du dernier quart, avec un Rose bien en jambe qui a démontré que malgré 3 opérations aux genoux il peut laisser sur place un bon paquet de gars dans cette ligue ! Quand à Gasol, il a profité du fait que Drummond ne sortait pas sur lui pour se régler sur le mode automatique (13/18 aux tirs) et a montré que lui aussi visait une place au All Star Game ! Globalement c’est une belle victoire collective contre un prétendant aux dernières places en PO à l’Est, de quoi bien débuter une série de 10 déplacements en 13 matchs !

Mais les 3 matchs à domicile de cette série comprennent Golden State, Miami et Atlanta. Rien de facile donc et les Warriors seront au United Center dés mercredi soir. Une nouvelle affiche de très haut niveau qui attend Chicago : GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *