BullsFr

Chicago Bulls vs Golden State Warriors (20/01/16)

rose3web_1

Nouvelle affiche de qualité au United Center même si elle parait déséquilibrée entre des Bulls qui alternent le bon et le vilain et des Warriors sensationnels qui vont tenter de battre le fabuleux record des Bulls 95/96 (72-10). Ils sont à 38-4 et ne comptent s’arrêter en si bon chemin, dans le sillage d’un Stephen Curry qui a déjà une main et 3 doigts sur le trophée de MVP de la saison régulière !

Privés de Noah, Dunleavy et Hinrich, Chicago va devoir puiser dans ses ressources et compter sur tout le monde pour déjouer la mécanique impeccable des Warriors. Aux Benchers d’apporter l’énergie nécessaire même si le début de match sera également important. Dans la baie, les Bulls avaient fait jeu égal pendant 42 mins, il en faudra 6 de plus ce soir. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Omer Asik (oui, Omer Asik) se faufile et claque un Dunk puissant …

Starting 5 Golden State : Curry – Thompson – Barnes – Green – Bogut
Coach : Luke Walton
Absent(s) : James McAdoo

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Snell – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (24-16)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Joakim Noah – Kirk Hinrich

1er Quart :

Derrick Rose a décidé de prendre les choses en main et enchaîne les pénétrations gagnantes et les tirs avec la planche, pour un splendide 5/6 aux tirs et 12 des 14 premiers points des Bulls dans un début de rencontre au rythme soutenu, ou les Warriors loupent leurs premiers tirs mais Bogut prend TOUT LES REBONDS OFFENSIFS et offre des secondes chances précieuses à ses artificier qui ne se font pas prier, Curry en tête, pour mettre Golden State en tête 20-14. Depuis la sortie de Rose, Chicago n’a plus pris un bon tir et ne parvient pas non plus à faire circuler la balle. Leur rythme offensif a considérablement ralenti et comme ils laissent leurs habituels boulevards près du cercle, Golden State se régale et dépasse les 10pts d’avance sans effort. Ils rentrent 10 de leurs 11 derniers tirs et dominent largement : 34-16 après 12mins et un 3+1 d’Iguodala à la fin !

2ème Quart :

Rose revient et rendre 2 paniers consécutifs, portant son total perso à 14pts à 7/8 pendant que ses partenaires cumulent un immonde 10pts à 4/20 …Le 5 Portis/Mirotic/McDermott/Rose/Brooks fait flipper et Golden State en profite pour flirter avec les 20pts d’avance, avec entre autre Livingston qui se promène face à Brooks, qui ne bénéficie d’aucune aide. Il plante quand même un THREE, le 1er de la soirée pour Chicago et ramène les siens à -12 (47-35), avec l’aide de Portis qui met 2 bons paniers. Mais les Warriors n’ont pas à développer des trésors d’imaginations pour repousser les Bulls dans les cordes, les rebonds off de Bogut font l’affaire, face à Pau qui lui laisse 3 mètres d’espace en plus de balancer des briques. Il marque même contre son camp avec une claquette pendant que Snell balance lui aussi de la brique en pagaille. Mi-temps, 63-44 Warriors…

Derrick Rose floater vs Warriors

3ème Quart :

Le rythme est beaucoup plus lent dans cette reprise avec Butler qui semble enfin de réveiller en enchaînant 2 lancés, un bon stop défensif, 2 nouveaux lancés puis une claquette Dunk énergique avant un Fade Away … A lui seul il permet aux Bulls d’être plus dangereux offensivement mais Bogut brise leur élan avec 2 gros contres puis la défense de Chicago continue de laisser des espaces béants, qui font que Golden State reste solidement en tête (72-56). Les Bulls manquent d’énergie et d’intensité et quand Butler parvient à lui seul à les ramener à -12, Curry puis Barnes claquent un THREE chacun pour reculer Chicago en un rien de temps … Mirotic, McDermott et Brooks traversent ce match comme des fantômes et l’ensemble du banc est ridicule à part Portis qui tente ce qu’il peut. Peine perdue, les Warriors reprennent 24pts d’avance en marchant. 87-63.

4ème Quart :

Chicago n’essaie même pas d’y mettre du sien pour relancer un semblant de suspense. Il n’y a plus de rythme, ni d’intensité ou encore d’envie. Seul Rose continue son festival et Portis se signale avec quelques rebonds et une bonne défense, mais c’est évidemment insuffisant puisque Golden State score sur chaque possession avec un lay-up totalement démarqué après des cuts et des screens d’une simplicité enfantine … En comme Curry et Thompson décident de claquer quelques THREES pour la forme, l’écart prend des allures de correction en plus de la démonstration collective infligée depuis 45 mins … La fin de match ne présente aucun intêret, score final … 125-94 …

butlermoor

BoxScore

Impressions : Quand tu joues une équipe aussi puissante que Golden State, tu sais que la moindre erreur va être fatale et que toute l’équipe doit répondre présent et tout donner … Bon ben les Bulls ont joué à 3 ! Seuls Rose, Butler et Portis peuvent rentrer au vestiaires la tête haute. Les autres peuvent se tenir par la main et se jeter dans le Lac Michigan sans que personne ne les pleure. Comme d’habitude il n’y avait RIEN défensivement ! Protection du cercle ? 0. Les rebonds ? 0. Boxout ? 0. Intensité ? 0. Energie ? 0 … Bref, la soirée a été longue et dépourvue de tout suspense quand Bogut comptait déjà 3 rebonds offensifs après 1:30. JAMAIS Chicago n’a imposé un semblant de défense et a mangé sévère sur de simples exécutions de Golden State, qui a signé de nombreux lay-ups en marchant tant leurs cuts et leurs screens étaient au point et que les Bulls ne bougeaient pas. Ce n’est pas comme s’ils nous avaient tué en alignant les 3pts à 9 mètres. Ils n’en ont pas eu besoin tant on les a laissé camper dans notre raquette sans réagir. Perdre contre les Warriors est normal, perdre sans même essayer et afficher un état d’esprit défaitiste, non.

Offensivement ça n’a pas été franchement mieux à part le trio susnommé qui s’est montré efficace. Mais pour le reste, y’a de quoi s’inquiéter : Gasol 0/8 pour 1pt, Snell 1/8, Mirotic, 0/5, McDermott 1/6, tandis que Moore a brillé dans le Garbage Time (6/9, 13pts). Pour une équipe étiquetée remplie de shooteurs, ça fait quelque peu mal au cul ! Le tout avec une absence de mouvement et de circulation de balle, pour un bien vilain 37% aux tirs et seulement 14 assists pour 37 paniers !! D’habitude les Bulls haussent leur niveau quand ils affrontent un gros sur une chaîne nationale, mais là, il n’ont même pas essayer. Dans l’attitude c’était pitoyable et à des années lumières de ce qu’une équipe est censée faire quand elle rencontre une équipe de gros calibre. C’est comme si on était résigné à perdre avant même le début du match et que donc, à quoi bon se faire chier ? Un petit mot sur Hoibeurk : quand t’as un joueur capable de rentrer des tirs en début de match, tu le laisses sur le parquet plus de 5 mins, tocard !

Autant zapper aussi le back-to-back de vendredi-samedi à Boston et Cleveland tant qu’on y est … Après tout y’a pas de raison … Allez, GO BULLS quand même !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *