BullsFr

Chicago Bulls @ Cleveland Cavaliers (23/01/16)

Après une nouvelle défaite loin d’être surprenante à Boston, les Bulls s’arrêtent à Cleveland avec l’espoir de paraître moins ridicule, ce qui est d’ailleurs largement faisable tant ils sont ridicules actuellement. Peut être peuvent ils profiter de la 1ère de Tyrone Lue en tant que coach des Cavs pour créer la surprise, Cleveland ayant viré David Blatt malgré leur large avance en tête de l’Est.

Un choix surprenant mais Chicago a assez de problèmes à régler comme ça pour se soucier de ceux des autres. Eviter de prendre 60pts en 1ère mi-temps en est un, s’imposer aux rebonds en est un autre, mais la liste serait trop longue et surtout ne se réglera pas en un soir, contentons nous de montrer qu’on peut jouer au Basket de temps en temps. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Joakim Noah met Mozgov sur le poster lors des derniers PO …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Snell – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (24-17)
Absent(s) : Mike Dunkeavy – Kirk Hinrich – Joakim Noah

Starting 5 Cleveland : Irving – Smith – James – Love – Mozgov
Coach : Tyrone Lue
Absent(s) : Mo Williams – James Jones

1er Quart :

On démarre sur des bases habituelles de lutte aux rebonds perdues, de turnovers et de secondes chances concédés sans réaction. Même quand Rose bâche Irving et que Pau fait pareil sur Mozgov, Cleveland score derrière car les gars sont arrêtés … Ceci dit les Cavs usent et abusent des tirs à 3pts malgré une raquette délaissée et du coup ils ne creusent pas vraiment d’écart, avec une réussite moindre. Butler est bien actif avec 2 paniers près du cercle puis c’est Mirotic qui égalise à 14-14 après un bon rebond offensif de Gasol. Le rythme relativement lent du match va bien aux Bulls pour l’instant, surtout quand Rose n’est pas sur le parquet, et les gars font de bons efforts jusqu’ici, les locaux restants bloqués à 14pts pendant plus de 6 minutes sans avoir le moindre tir non contesté et manquant 15 tirs de suite. Du coup ce sont les Bulls qui prennent les devants : 21-14.

2ème Quart :

Cleveland profite de la passivité défensive de Chicago pour inscrire quelques paniers près du cercle et revenir même si un And One de Gibson, extrêmement combatif sur les rebonds et qui met un lay-up après un nouveau rebond off. Il est d’ailleurs le seul à remplir la colonne point, prenant régulièrement le meilleur sur Mozgov Inside. Les Cavs ont du mal à enchaîner 2 attaques réussies devant la défense bien regroupée de Bulls qui s’appliquent et réduisent les espaces près du cercle. Les Bulls surprennent et les locaux ne savent pas comment s’y prendre pour se tirer de cette défense étouffante, LeBron loupant même 2 lancés, les 2 premiers de la soirée pour Cleveland ! Seul JR Smith parvient à apporter le danger avec 7pts mais Chicago ne panique pas et gère bien son avance, atteignant la pause en tête et en n’ayant concédé que 39 pts : 44-39 !

Nikola Mirotic shot at Cavs

3ème Quart :

Gasol plante un THREE et malgré de bons moves des Cavs la défense des visiteurs reste solide, appliquée et concentrée, avec notamment un Gibson excellent en un contre un et en rim protector. Lui et Gasol combinent bien offensivement également et la défense des Cavs n’arrive pas à s’ajuster devant l’Espagnol qui multiplie les actions de haut niveau entre distribution du jeu et shots bien pris. Thompson tente bien de bouger les choses et lutte bien sur les rebonds mais avec un pauvre 1/9 aux lancés francs, difficile pour les Cavs de mettre la pression ! Du coup malgré les bonnes inspirations de JR Smith, Chicago prend 10pts d’avance sur un THREE de Mirotic (64-54). Une avance qui s’accroît au fil des possessions ou Mirotic et Butler attaquent le cercle sans relâche. Les fans sifflent les Cavs quand ces derniers tombent à -17 (72-55) et finissent le quart à 72-58.

4ème Quart :

Mirotic redonne rapidement 17pts d’avance avec un THREE après une bonne circulation de balle. La défense continue d’être la clé de voûte de l’avance de Chicago, avec Portis pas intimidé par LeBron et un ensemble toujours aussi déterminé à ne pas concéder le moindre espace. Le secteur intérieur des Bulls fait énormément de dégâts offensivement avec Gasol qui continue d’aligner les Jumpers (11/15 !!) et un Gibson « JoakimNoah-escque » dans l’activité et l’énergie. A part un And One de LeBron qui ramène les siens à -10 (86-76), Chicago évolue sereinement et continue de dérouler un Basket de qualité avec circulation de balle quasi parfaite, adresse sur des shots ouverts et communication efficace. Ils auront évoluer tout la soirée avec une confiance et une attitude à faire regretter qu’ils ne le fassent pas plus souvent … Score final, une belle victoire 96-83.

12552603_10154001537666614_5628177631782128881_n

BoxScore

Impressions : La question qui se pose après une telle victoire est … MAIS POURQUOI ILS NE JOUENT PAS COMME CA PLUS SOUVENT ??!! C’est peut être bien la plus belle victoire de la saison pour Chicago, du moins clairement dans le Top 5, tant l’équilibre attaque/défense a été proche du parfait avec une circulation de balle rapide et précise (21 assists sur 38 paniers, seulement 7 TO’s), une défense imperméable (Cleveland limité à 83 petits points à 37.2% articulée autour d’une protection du cercle ENFIN efficace avec une attitude et une concentration qui transpirait la confiance ! Il y avait de la communication, on a lutté sur les rebonds, les weak sides étaient bien gérés, on a vu des aides … bref, ça fait bizarre à dire, mais les Bulls ont gagné avec leur défense et l’ont fait pendant 48 minutes !

L’effet ABC ? Ce ne serait pas une première et les matchs précédents tendent à confirmer cette hypothèse mais ne bondons pas notre plaisir, les Bulls viennent de sortir une prestation 4 étoiles des 2 côtés du parquet pour conclure en beauté une semaine quand même bien morose. Comme je le dis à chaque fois, reste à confirmer sur la durée car une prestation de ce niveau, cette saison, on les compte sur les doigts d’une main. Lundi, les Bulls vont recevoir une équipe de Miami décimée avant de partir sur les routes pour 7 matchs compliquées. Autant dire qu’il faudra réitérer ce genre de performance. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *