BullsFr

Chicago Bulls @ Los Angeles Lakers (28/01/16)

Début cette nuit du plus long Road Trip de la saison avec 7 matchs loin de Chicago dont 6 à l’Ouest. Un Road Trip qui s’annonce encore plus compliqué avec en plus une liste de blessés longue comme le bras (Mirotic, Noah, Hinrich et Dunleavy absents, Rose et Moore amoindris), mais que les Bulls doivent absolument gérer du mieux possible en terme de bilan pour essayer de retrouver une confiance qui a disparu au fil des semaines.

Face à des Lakers amoindris également et qui sont dans une nouvelle saison compliquée, il faudra quand même tout donner car on a vu lors des 2 confrontations de l’an dernier que ces Lakers n’allaient pas se laisser faire si facilement. Après 2 jours sans matchs, espérons que les Bulls auront assez d’énergie pour s’en sortir. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Artis Gilmore claque un poster mémorable sur Kareem Abdul Jabbar …

Starting 5 Chicago : Rose – Moore – Butler – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (25-19)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Joakim Noah – Kirk Hinrich – Nikola Mirotic

Starting 5 Los Angeles Lakers : Clarkson – Bryant – Brown – Randle – Hibbert
Coach : Byron Scott
Absent(s) : Lou Williams

1er Quart :

(Très) belle surprise, Moore est dans le 5 et Chicago signe un début de match très plaisant avec de l’énergie, du rythme et des rebonds, à l’image d’une claquette de Moore et un Dunk de Gibson après rebond off ! Ovationné à son entrée, Pau se fait plaisir avec un Hook sur Kove (!) et de bons ballons à négocier en attaque pendant que son ex équipe peine à répliquer et tente de suivre le rythme imposé par Chicago mais prend pas mal de tirs précipités. Chicago aussi va précipiter quelques actions, notamment des passes en fastbreaks, mais il vont vite reprendre leurs esprits et continuer de dominer aux rebonds avec un Portis bien actif, tout en faisant bien circuler la balle en attaque avec Pau en mode passeur et Butler à la finition pour 3 lay-ups après 2 pertes de balle de Russell. LA passe plus de 7 mins sans le moindre pts et est déjà bien distancé après un quart : 32-15 !

2ème Quart :

Un THREE de McDermott permet aux Bulls d’atteindre les 20pts d’avance (35-15) et Chicago déroule face à des Lakers bien gênés par le pressing défensif adverse qui oblige LA à chercher des solutions individuelles. Seul Nick Young parvient à mettre quelques rares paniers mais dans l’ensemble les locaux peinent à trouver de bons tirs. Rose rentre 2 Bank shot et un splendide Floater pour creuser l’écart (43-24) tandis que LA tente de revenir en prenant exclusivement des tirs à 3pts, sans grande réussite … Du coup, avec Pau qui rentre 2 jumpers consécutifs puis trouve Butler pour un Corner THREE et une défense toujours aussi appliqué et discipliné, Los Angeles mange sévère et n’a pas le moindre accès à la raquette pour se relancer. Ils n’inscrivent d’ailleurs que 10pts dans la peinture sur cette 1ère mi-temps, contre 28 pour des Bulls qui ont pris le large : 58-40.

CZ3QH_tWAAApkRU

3ème Quart :

1ère action après la reprise : Kobe prend (et loupe) un THREE à 9 mètres avec du temps au chrono ! Une action qui résume bien les Lakers actuels et leurs malheurs sont loin d’être finis devant les chevauchées de Rose qui prend tout le monde de vitesse, l’adresse de Pau qui inscrit 2 lay-ups dont un avec la faute et Butler insaisissable pour un Reverse And One en finesse … C’est trop fort et trop rapide pour LA, systématiquement à la rue. Chicago dépasse les 20pts d’avance (72-51) et continue de dérouler un superbe Basket collectif sans fioriture ni déchet. Rose envoie Butler au Alley-Oop puis McDermott plante 2 THREES pendant que les Lakers se reposent sur un Randle actif mais parfois brouillon à la finition. Portis se bat sur chaque balle comme si c’était un Game 7 serré et les Bulls maîtrisent cette rencontre de bout en bout : 90-71 après 3 quarts !

4ème Quart :

Los Angeles se montre plus entreprenant aux rebonds et revient à -13 assez rapidement grâce à plusieurs rebonds offensifs et plus d’énergie. Du coup Rose revient, rentre un Floater puis Chicago repart de l’avant en poussant la balle offensivement même si ça engendre un peu de déchet avec des passes pas toujours très précises, sauf une, SOMPTUEUSE, dans le dos, signée Rose pour Moore qui conclu en reverse ! C’est showtime à LA mais ce sont les Bulls qui se font plaisir, comme Butler qui trouve Gibson pour un Dunk facile. Rose, Butler et Gasol vont se reposer tandis que Snell et Bairstow viennent participer à la fête et se dégourdir les jambes. Même Cristiano Felicio a le droit à 2 minutes ! Au final Chicago s’impose aisément 114-91 et débute parfaitement son Road Trip !

CZ3Yi2xWQAAnGbE

BoxScore

Impressions : Pour une fois que les Bulls sont capables de faire le taf face à une équipe largement plus faible, on ne va pas bouder notre plaisir ! Il n’y a jamais eu la moindre place pour du suspense dans ce match ou les Bulls ont démarré fort en imposant leur rythme et en collant une grosse pression défensive sur LA pour ne jamais relâcher l’étau au fil de la rencontre. Dans le sillage d’un trio Pau, Rose, Butler scintillant (61pts, 24rbs, 22asts en cumulé) et les rentrées pleines d’énergie et de folie de Portis, jamais Chicago n’a baissé d’intensité ni offert la moindre opportunité aux Lakers d’y croire, eux qui semblaient plus intéressés par prendre des 3pts dans tout les sens (25 tentatives). Du coup, comme ils n’ont pas franchement tenté d’attaquer notre raquette à fond, il n’y a pas eu besoin de la défendre outre mesure ce qui a bien servi Gasol et compagnie. Après ça, il n’y a pas énormément de leçons à retirer de ce match, si ce n’est que d’habitude on souffre contre les équipes de bas de tableau, mais que là on a fait le job de manière appliquée et consciencieuse.

Au final c’est un excellent début pour ce Road Trip et les absences ne se sont pas faites ressentir pour le moment, Rose a pu jouer, Moore aussi, dans un rôle inhabituel d’ailier mais la plupart des Bulls ont déclaré après le match qu’ils voulaient voir Moore plus souvent sur le parquet ! Il devrait être reconduit dans ses nouvelles fonction dimanche soir dans cette même salle mais face aux Clippers, pour une tout autre opposition ! GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *