BullsFr

Chicago Bulls @ Sacramento Kings (03/02/16)

Chicacgo Bulls v Sacramento Kings

4ème match du long Road Trip des Bulls (1-2) et pas le plus aisé tant Sacramento est une terre maudite pour Chicago qui ne s’y impose que rarement, perdant notamment les 3 derniers matchs dans cette salle en n’y scorant que 79.0pts en moyenne ! Il vaudrait mieux ne pas réitérer ce genre de performance ce soir, car ça risquerait de mettre le feu aux poudres avec des performances qui frisent le ridicule actuellement (9 défaites sur les 13 derniers matchs).

Cousins était annoncé absent mais il sera bien là après avoir manqué le dernier match à cause d’une cheville douloureuse, Rondo est également présent tandis qu’à Chicago, Jimmy Butler vient s’ajouter à la longue liste d’absents à cause d’une tendinite, rendant encore plus minces les chances de chercher la victoire ce soir, mais on ne sait jamais … GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Derrick Rose place un énorme crossover avant de finir en lay-up …

Starting 5 Chicago : Rose – Moore – Snell – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (26-21)
Absent(s) : Mike Dunleavy – Joakim Noah – Nikola Mirotic – Jimmy Butler

Starting 5 Sacramento : Rondo – Belinelli – Gay – Cousins – Cauley Stein
Coach : George Karl
Absent(s) : Ben McLemore – Eric Moreland – Duje Dukan

1er Quart :

Mis à part 2 passes pour Snell qui finissent en tribune, l’attaque de Chicago tourne plutôt bien en ce début de match, en particulier E’Twaun Moore qui met les 7 premiers points des siens avec notamment un THREE dans le coin. Belinelli réplique mais Snell puis Moore inscrivent chacun un THREE tandis que Sacramento joue peu Inside malgré Cousins. Et quand ils tentent d’aller Inside, la défense se referme bien pour l’obliger à ressortir, pendant que Moore est parti pour une Career Night avec un nouveau THREE (13pts à 5/5 dont 3/3 from DownTown) et Chicago mène 22-10 ! Même Pau s’y met et claque un THREE tête de raquette pendant que les Kings n’essayent même pas d’approcher du cercle, mais Cousins rentre 2 jumpers mi distance. L’attaque des Bulls tourne à fond avec Rose qui provoque des lancés, empêchant un retour des locaux pour le moment. 34-25 Chicago après 12 mins.

2ème Quart :

Avec une superbe adresse extérieure jusqu’ici, Chicago continue de bombarder avec un THREE de McDermott et un Jumper de Portis ! Leur vitesse d’exécution prend régulièrement les Kings à défaut, mais quelques Turnovers, notamment de Brooks, enraillent la machine et permet aux locaux de se reprendre (42-39). Sacramento reprend confiance derrière les provocations incessantes des 3 C (Cousins, Casspi et Collison), qui enchaînent les lancés. Comme souvent le banc des Bulls peine à maintenir un score et un certain niveau d’intensité, même si quelques contres attaques orchestrées par Rose permettent de rester devant avec un rythme effréné (57-50). Mais Sacramento va bien réagir dans les dernières minutes avec de gros rebonds et de meilleures passes pour des shooteurs démarqués, avec un nouveau THREE de Belinelli pour ramener les siens à -3 à la pause : 60-57 Chicago.

CaV5z14UYAA3t3T

3ème Quart :

Rudy Gay prend un rebond offensif et score devant 4 Bulls, preuve que les Kings reviennent avec de l’énergie et de la détermination. Ils passent devant (62-60) mais Chicago réagit vite en reprenant sa belle exécution offensive pour trouver Gibson qui met 5pts de suite dont un And One. L’arbitrage s’en même entre les flops de Cousins ou un panier injustement annulé à Gasol. Le match s’emballe quelque peu avec 2 équipes se se précipitent et commettent pas mal d’erreurs offensivement, avec des contres dans tout les sens. Moore claque un nouveau THREE puis Rose rentre un Floater tandis que Cousins réplique avec 2 Jumpers mi distance. Ce match est ultra agréable à suivre avec du rythme, de bons plays bien exécutés et un score serré. MY MAN E’TWAUN MOORE continue son festival (Career High de 22pts) avec des paniers fous pour garder les siens devant, 80-75.

4ème Quart :

McDermott et Brooks claquent un THREE chacun pour bien débuter le quart et surtout repoussé les Kings à 9 longueurs (89-80) avec jusqu’ici un affolant 11/19 à 3pts ! Et quand ils en loupent un, Gibson prend le rebond offensif et trouve McDermott pour un Dunk puissant ! Chicago a la main mise sur ce match et contient bien les assauts des Kings jusqu’ici, surtout grâce à une bonne attaque qui répond à chaque tentative de run des locaux … mais Pau commet un turnover et loupe un Lay-up qui permet aux Kings de revenir à 6pts ! Mais Rose rentre 2 lancés, un Jumper et un Floater pour garder l’avance des siens avec un rythme qui a bien baissé et Sacramento qui réplique avec des lancés de Cousins, qui va ensuite claquer un énorme poster sur Gibson, avant un THREE de Belinelli qui remet les siens à -4 (105-101) avec 1:20 à jouer. Cousins met un lancé puis Sacramento à la balle d’égalisation sur la dernière possession, mais Cousins rate sous le cercle et les Bulls vont conclure l’affaire aux lancés, malgré les 2 loupés de Moore, pour une bonne victoire : 107-102 !

Doug Jimmy Randy

BoxScore

Impressions : A croire que ces Bulls prennent un malin plaisir à défier toute logique ! Sans Butler pour cause de tendinite et avec Snell de retour dans le 5, Chicago a livré une partition offensive de toute beauté, orchestré par un Derrick Rose en mode distributeur d’entrée (6 assists dans le premier quart) et un E’Twaun Moore qui a pris ses responsabilités en l’absence de Jimmy. La circulation de balle a été excellente tout au long du match afin de démarquer les shooteurs, qui se sont régalés ce soir (11-21 à 3pts avec notamment 2/2 pour Pau et 4/5 pour Moore). Et malgré les assauts des Kings, Chicago a toujours su conserver son avance, pas par une défense excessivement efficace (encore que, par séquence …) mais surtout parce qu’ils trouvaient toujours un panier démarqué pour répliquer de l’autre côté, avec une exécution offensive précise et soyeuse (26 assists sur 40 paniers) et une participation de tout le monde (8 des 9 joueurs utilisés par Hoiberg ont pris au moins 6 tirs, 7 d’entre eux ont inscrits au moins 8pts) ! Mention spéciale à MY MAN E’TWAUN MOORE (ceux qui me suivent sur Twitter comprendront), qui claque un Career High de 24pts avec 5rbs et 4asts, propre.

Bref, une soirée plus que réussie offensivement même si ça n’aurait pas toujours été brillant défensivement, loin s’en faut. Il reste quand même énormément de boulot à accomplir avant de se considérer comme guérie. Récupérer des blessés serait déjà une bonne idée, d’autant qu’un back-to-back arrive avec 2 déplacements à Denver et Minnesota vendredi et samedi. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *