BullsFr

Chicago Bulls @ Cleveland Cavaliers (18/02/16)

Taj Gibson fight for the ball at Cavs

Avec l’ouragan de colère et de déception qu’à provoqué le trade de Kirk Hinrich quelques heures plus tôt, on en aurait presque oublié qu’il y a un match à disputer ce soir pour la reprise de la compétition après la coupure du All Star Weekend. Cleveland mène la conférence Est sans grande difficulté même si Chicago est la seule équipe de la conférence qui n’a pas encore chuté face aux Cavs, signant 2 victoires en 2 rencontres jusqu’ici !

Les Bulls avaient déjà gâché les débuts de Tyrone Lue à la tête de Cleveland et ils seraient bien inspirés de recommencer afin de calmer la spirale négative dans laquelle le club est plongé, avec 13 défaites sur les 18 derniers matchs ! Il va falloir y mettre de l’intensité et de l’envie. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : THE SHOT, tout simplement …

Starting 5 Chicago : Rose – Moore – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (27-25)
Absent(s) : Joakim Noah – Jimmy Butler – Nikola Mirotic

Starting 5 Cleveland : Irving – Smith – James – Love – Thompson
Coach : Tyrone Lue
Absent(s) : –

1er Quart :

Un début de match bien rythmé des 2 côtés avec pas mal de projections vers le cercle grâce à Irving et Rose qui poussent la balle dés que possible. Mais Cleveland va rapidement hausser le ton en défense et les prises à 2 sur Rose coupent la circulation de balle des Bulls qui prennent des tirs précipités mi-distance ou longue distance, sans réussite. Chicago augmente légèrement son intensité défensive, avec plus de combativité aux rebonds notamment mais malgré un Moore qui cherche à provoquer, l’attaque des visiteurs peine à se montrer dangereuse et peu de tirs sont vraiment pris avec confiance et dans de bonnes conditions. Les dernières minutes sont à l’avantage des Cavs, qui contrôlent les rebonds avec un Love très actif face à Portis qui prend la plupart des tirs, sans grande réussite. Sans rythme mi adresse, les Bulls sont donc logiquement menés 26-19 après 12 mins.

2ème Quart :

La défense de Cleveland fait énormément souffrir Chicago avec des prises à 2 quasi systématiques, des switchs intelligents et des aides dans le bon tempo, même si Aaron Brooks n’a pas besoin d’être pressé pour foirer une attaque. Comme toujours, Thompson martyrise les Bulls et Jefferson met les siens à +12 sur un Corner Three (35-23) avant qu’un THREE de Rose ne mette fin à pratiquement 4 minutes sans le moindre point pour les siens, qui ne shootent qu’à 29% jusqu’ici. Un And One en force de Rose et un THREE démarqué de Dunleavy redonne un peu de couleurs à cette parodie d’attaque, mais avec des Cavs moins percutants et incisifs, l’écart se réduit agréablement au fil des minutes, avec plus de percussion près du cercle. Dunleavy rentre un tir extrêmement difficile ligne de fond au buzzer, ramenant les siens à -6 alors qu’ils étaient à -17 peu avant. 48-42 Cleveland.

Chicago Bulls v Cleveland Cavaliers

3ème Quart :

Rose envoie une superbe passe laser pour un lay-up de Moore puis score après un rebond offensif, continuant son festival de la 1ère période, mais ça n’aide pas à se rapprocher de Cleveland au tableau d’affichage, bien au contraire, les locaux enchaînent les contre attaques gagnantes et les paniers faciles pendant que l’attaque de Chicago continue d’être d’une horreur absolue avec une absence quasi totale de mouvements et d’aides. Les Cavs retrouvent aisément leurs 15-17 pts d’avance et déroulent et chaque possession dés Bulls révèle encore plus leurs difficultés à créer quoique ce soit. Et comment espérer mieux quand James est défendu un contre un par Tony Snell ? Gasol rentre quelques hooks et lay-ups et représente le seul danger pour des Cavs qui contrôlent la situation. James loupe au buzzer mais les siens ont toujours 14pts d’avance après 3 quarts, 78-64.

4ème Quart :

A part un THREE de Portis, les 1ères minutes de ce quart sont cataclysmiques pour Chicago, qui ne rentrent pas un tir, commettent des fautes stupides et sont pris de vitesse sur chaque action. Les Bulls balancent des parpaings mais c’est Cleveland qui se construit une solide avance, allant jusqu’à 19pts (86-67). Chaque offensive de Chicago est une torture tandis que Cleveland déroule son Basket tranquillement, presque sans effort et score à l’envie sur des actions simples. Portis et Gibson rentrent quelques lay-ups mais dans l’ensemble ça reste bien trop laborieux pour espérer quoi que ce soit. Hoiberg nous sort sa spéciale Felicio-Bairstow pour en finir. C’est une nouvelle crevée, comme prévu, mais qui pensait que les choses allaient s’arranger ? Score final 106-95.

Tony Snell drives at Cavs

BoxScore

Impressions : Honnêtement, qui s’attendait à autre chose ? Déjà au complet, les Bulls n’arrivent pas à grand chose, alors sans Butler, Noah et Mirotic, comment pouvaient ils espérer bousculer le leader incontestable de l’Est ? On a assisté à la même parodie de Basket offensif qu’on voit lors de 95% des matchs des Bulls. Pas de mouvement, pas d’aide, personne n’est foutu de rentrer un tir mi distance, 39% d’adresse aux tirs, plus de TO’s (13) que de passes décisives (12), un Rookie qui prend plus de tir que Pau Gasol (Portis 16 Pau 13), bref tout continue d’être au summum de la connerie et ça va rester comme ça. Quand à la défense, je sais même pas si ça vaut la peine d’en parler. Cleveland a déroulé et à fait le taf, sans transpirer.

Chicago est donc à 27-26 désormais, avec 14 défaites en 19 matchs avant de recevoir Toronto ce soir, ça promet … GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *