BullsFr

Chicago Bulls vs Toronto Raptors (19/02/16)

Les soirées back-to-back ne sont jamais évidentes en NBA mais quand c’est au lendemain d’une 5ème défaite de rang, que c’était à Cleveland et que l’adversaire s’appelle Toronto, ça devient franchement compliqué à gérer, sans même parler des absences pour blessure ! Néanmoins Chicago se doit de relever la tête et enfin mettre un terme à cette chute qui n’a que trop durée. Il faut l’emporter ce soir, une défaite ramènerait le bilan à 50% (27-27).

Pour cela il sera important de maîtriser à la fois Valanciunas Inside mais aussi la solide traction arrière DeRozan/Lowry, qui ne sont pas All Star par hasard. L’effort devra venir de tout le monde et le banc aura un rôle important à jouer pour décrocher une victoire qui serait une énorme bouffée d’oxygène. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Luol Deng dans la peau du héros au buzzer …

Starting 5 Toronto : Lowry – DeRozan – Johnson – Scola – Valanciunas
Coach : Dwane Casey
Absent(s) :

Starting 5 Chicago : Rose – Moore – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (27-26)
Absent(s) : Joakim Noah – Nikola Mirotic – Jimmy Butler

1er Quart :

Les 2 équipes attaquent le cercle dans un début de rencontre équilibré au rythme encore relativement tranquille et pas mal d’isos sur demi-terrain. On assiste surtout à un duel Gasol/Valanciunas pour les prises de positions préférentielles sous le cercle et les paniers faciles, puis quand Rose réussi un bon lay-up, DeRozan et Lowry répondent en claquant un THREE chacun ! Hoiberg prend un temps mort qui ne change rien, dés la reprise Patterson claque lui aussi un THREE et le banc des Canadiens se montre terriblement productif et efficace pour faire grimper leur avance (26-18). Valanciunas est intouchable et provoque déjà la 2ème faute de Gasol tout en se montrant agressif sur chaque attaque. Chicago est déjà dépassé et se retrouve totalement muet en attaque, avec Rose et Gasol sur le banc au profit de Felicio, Snell ou Brooks … Après 12mins, 35-24 Toronto.

2ème Quart :

McDermott claque un THREE puis un lay-up au milieu d’attaques franchement ridicules de la part de Chicago, qui se heurte trop aisément sur une défense de Toronto qui n’a pas besoin d’en faire beaucoup. Il y a toujours ce manque de communication et de mouvement, mais au retour de Rose ça s’arrange un peu, avec 2 assists de l’ex MVP pour un THREE de McDermott et un Jumper de Gasol, puis 2 lancés. Mais Toronto a du répondant et calme le rythme de Chicago et provoque bien les lancés, d’ou ils conservent leur dizaine de points d’avance, malgré un THREE de Dunleavy. Les Bulls tentent d’imprimer leur rythme mais l’absence de mouvement n’aide pas à développer un jeu rapide pour surprendre l’adversaire. Néanmoins les dernières sont un peu mieux en terme d’intensité avec un très bon Portis qui aide à ramener les siens à -6 à la pause, 58-52.

Derrick Rose jumper vs Raptors

3ème Quart :

Après un petit souci d’éclairage, le UC voit se Bulls mieux reprendre offensivement avec plus d’énergie pour s’offrir des secondes qui chances, qui aboutissent sur un Corner THREE de Moore et un And One de Gibson ! Mais en face rien n’arrête Valanciunas, et surtout pas Gasol, qui prend l’eau comme à son habitude. Et puis tout d’un coup Chicago signe un 12-0 run sorti de nulle part pour prendre les devants (72-69) avec un Dunk de Gibson et un McDermott déchaîné qui plante 2 Jumpers précieux, imité par Rose qui pousse le run à 16-2 ! Les Bulls ont renversé la situation en à peine 3 minutes et ils évoluent désormais en confiance offensivement, même s’ils concèdent des lancés évitables de l’autre côté. Le Brésilien Felicio termine le quart en provoquant un marché de DeRozan et en claquant un And One sur l’action suivante, aidant les siens à mener 89-81 après 3 Quarts.

4ème Quart :

McDermott égale son Career High avec un lay-up après rebond offensif. Et il ne s’arrête pas là car si Patterson claqu eun poster violent sur Portis, Dougie réplique en enchaînant un Dunk à 2 mains puis un Corner THREE dans un United Center qui a enfin l’occasion de donner de la voix ! Les Raptors tentent de revenir avec Valanciunas une nouvelle fois intenable et pas mal de lancés francs pour couper le rythme adverse et ça marche, avec DeRozan mais aussi Patterson, qui profite d’un énorme rebond offensif de Cory Joseph pour placer un Corner THREE qui ramène les siens à -2 (103-101). La partie est relancée mais McDermott continue son festival avec un lay-up et un nouveau THREE !! Il en est à 30pts avec une adresse indécente et laisse Rose finir le travail avec 2 paniers et une passe pour Pau, histoire de conclure la soirée en beauté. Score final 116-106 CHICAGO !

Doug McDermott Dunk vs Raptors

BoxScore

Impressions : BULLS WIN !! Aaaaaaaaaaaaaah bordel ça fait du bien, à force on en aurait presque oublié à quel point c’est plaisant de gagner un match. D’autant qu’on a eu un peu de tout dans celui ci, avec des débuts poussifs (35pts encaissés au 1er quart), un bien meilleur 3ème quart ou l’énergie est montée d’un cran (34-23) pour finalement une 2ème mi-temps à sens unique (64-48) qui permet à Chicago de stopper une série de 5 défaites.

vec les nombreux absents, il est important que le banc prenne ses responsabilités pour soutenir Rose (26pts à 12/20, 6asts) et Pau (18pts à 6/16, 11rbs, 9asts) et si on retiendra fort logiquement le match monumental de Doug McDermott (Career High de 30pts avec des pourcentages indécents : 13/17 aux tirs, 4/5 à 3pts, meilleur total de pts en sortie de banc pour un Bull cette saison devant les 29pts de Brooks contre Indiana fin décembre), il faut également souligner les superbes prestations des Rookies Bobby Portis et Felicio, tout 2 excellents défensivement et agressif en attaque !

Le tout dans une attaque qui a su retrouver des vertus collectives qu’on imaginaient perdues pour de bon (Season High de 32 assists sur 48 paniers, seulement 9TO’s) et une adresse globale importante (51.6% dont 43.8% à 3pts). Voilà une victoire qui va faire un bien fou au moral et (un peu) me réconcilier avec cette équipe. Il reste néanmoins énormément de pain sur la planche avant de se considérer comme guéris. Dimanche, c’est la réception des Lakers avec le dernier match au United Center de Kobe Bryant, il ne faudra pas louper ça. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *