BullsFr

Chicago Bulls vs Washington Wizards (24/02/16)

C’est par la réception de sa bête noire actuelle, les Washington Wizards, que Chicago va tenter de poursuivre sa série de victoire. Bête noire car Washington n’a perdu qu’une fois au United Center depuis la série de Play-Offs entre les 2 équipes en 2014. Les 2 franchises semblent malgré tout dans une période difficile ou les performances ne sont pas au niveau de ce qu’on attendait, ce qui peut engendrer encore plus de tension même si de nombreuses blessures ont plombées leurs ambitions respectives.

A quelques heures du coup d’envoi, on apprend le forfait de Rose pour tendinites, tandis que Gasol apparaît très malade mais va tenter de jouer quand même. Autant dire que plus que jamais Chicago devra puiser dans ses ressources et trouver des solutions sur son banc pour espérer l’emporter ! GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Andrès Nocioni met à poster bien violent à Oleksiy « Stewie » Pecherov, à la plus grande joie de Stacey King …

Starting 5 Washington : Wall – Temple – Porter – Dudley – Gortat
Coach : Randy Wittman
Absent(s) : Gary Neal

Starting 5 Chicago : Moore – Snell – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (29-26)
Absent(s) : Joakim Noah – Nikola Mirotic – Jimmy Butler – Derrick Rose

1er Quart :

Chicago démarre agréablement bien grâce à la combativité de Gibson sous le cercle avec un bon And One et 2 bons THREES de Dunleavy et Snell, mais ça ne tiens pas longtemps devant le jeu up tempo des Wizards, qui font vite circuler la balle et trouvent énormément de tirs démarqués même si ce sont souvent des 3pts. Temple se fait plaisir et est à l’origine d’un 7-0 rapide des siens pour prendre les devants 16-14 tandis que les Bulls enchaînent les pertes de balles sur des tentatives hasardeuses en un contre un. Il faudra un nouveau THREE de Snell pour relancer la machine, qui va se mettre à attaquer le cercle avec énergie grâce à son duo Gibson-Gasol qui impose sa puissance. Justin Holiday rentre un THREE pour son 1er ballon avec les Bulls mais les Wizards reviennent bien avec de bonnes attaques du cercle avant un THREE de Sessions pour conclure le quart : 31-28 Washington …

2ème Quart :

Le 5 aligné par Hoiberg (Brooks, Holiday, McDermott, Portis, Felicio) fait carrément flipper mais 2 bonnes passes Insides offrent un bon lay-up à Portis et surtout un Dunk de barbare à Felicio ! Défensivement ça prend l’eau au fil des minutes malgré un rythme plus lent et de nombreuses fautes près du cercle. Hoiberg remet son 5 de départ et ces derniers repartent à l’attaque du cercle, là ou ils sont vraiment efficaces, avec un nouveau And One en force de Gibson. C’est encore qui signe un nouveau And One quelques minutes plus tard avec un Dunk devant Gortat pour maintenir les siens dans la roue de Wizards qui provoquent et tentent de pousser la balle offensivement. Gibson signe ENCORE un And One puis une passe pour Pau mais ça ne permet pas de passer devant tant les trous défensifs se payent cash. Brooks met les siens devant avec 4pts dans la dernière minute, 57-55 Bulls.

CcBpKFNXEAECvxP

3ème Quart :

Chicago reprend son attaque du cercle par de bons cuts et des passes précises par les big men Gasol et Gibson, pour Dunleavy et Snell ! Le temps mort de Wittman ne change rien, Chicago réplique en claquant un 11-0 rapide dont 3 THREES de Snell, Moore et Dunleavy, pour mener de 12 unités (74-62), le tout sans le moindre tir manqué jusqu’ici ! L’attaque se fait plaisir avec Gasol qui domine les rebonds et trouve ses partenaires, avec déjà 8 asts en plus de 8pts et 8rbs. Pendant ce temps ses partenaires évoluent en pleine confiance et enchaînent les bons moves, avec un nouveau THREE de Snell et McDermott qui pète un Dunk absolument MO-NU-MEN-TAL sur Morris ! Un poster dingue qui met la foule dans un état second tandis que Chicago développe un excellent Basket collectif et fait agréablement circuler la balle. Portis score au buzzer d’un 3ème quart totalement fou ! 89-79 Bulls.

4ème Quart :

Qui dit 4ème quart, dit Chicago qui fait de la merde ! Des turnovers en pagaille, des tirs précipités et forcés, plus aucune circulation de balle et revoilà les Wizards, qui placent un 7-0 rapide pour revenir à -3 (91-88) en un rien de temps … Le match est désormais relancé et les visiteurs s’offrent une chance de prendre ce match, à l’énergie, même s’ils gâchent des secondes chances bien obtenues. Mais Chicago va se reprendre avec un McDermott déchaîné qui va prendre les choses en main et placer un Fade-away, un Floater puis un Dunk rageur pour remettre un petit écart aux visiteurs, qui commencent à lâcher prise pendant que le United Center s’enflamme. Lui et Moore profitent encore des espaces près du cercle pour mettre fin au suspense et permettre à Chicago d’empocher un succès important à la maison : 109-104 score final, une dinguerie !

734848_10154073640416614_3036786854574871084_n

BoxScore

Impressions : Il n’y a décidément rien de plus imprévisible que cette équipe de Chicago, à qui on promettait une soirée difficile vu les nombreuses absences (Noah, Mirotic, Butler, Rose) et un Gasol diminué car malade. Mais non seulement ils ont déjoué les pronostiques en remportant ce match mal embarqué, mais mieux que ça, ils ont affiché une énergie, une attitude, une détermination et une volonté qu’on pensait perdue depuis belle lurette ! Ce soir les Bulls ont montré leurs couilles et y’a pas à dire c’est quand même bien plus facile quand ils décident de se donner à fond ! Sur la lancée de leurs 2 belles prestations collectives des matchs précédentes, ils ont affichés une fantastique circulation de balle sur la grande majorité du match, ce qui leur a permis de construire leur avance (+15 vers la fin du 3ème quart) et de la conserver même si Washington est revenu furtivement en début de 4ème quart.

Au final, 7 joueurs atteignent les 10pts minimum, Pau est à une assist d’un Triple Double (10-15-9), Gibson a signé un Career High de 7 assists dont 6 en 2ème mi-temps après avoir inscrit l’ensemble de ses 17pts en première période, puis Moore et McDermott ont été les principaux protagonistes d’une fin de match pratiquement à sens unique ou Chicago a joué sur ses forces, comme tout au long du match : l’attaque du cercle avec des cuts et un jeu sans ballon remarquable ! Bref, du spectacle, des actions de très haut niveau, une belle victoire et une attitude retrouvée, la soirée est quasi parfaite ! Peut être même que, compte tenu des circonstances et du niveau de jeu affiché, on tient là l’un des matchs référence de notre saison.

Chicago vient de gagner 3 matchs de suite, les 3 à la maison. Reste à voir à l’extérieur comme ce renouveau se traduit et le déplacement à Atlanta vendredi soir s’avère être un excellent test pour voir ou en est cette équipe aujourd’hui. Espérons quand même que Rose sera de retour. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *