BullsFr

Chicago Bulls @ Atlanta Hawks (26/02/16)

Après 3 victoires très convaincantes à domicile sur le plan du jeu, Chicago se rend à Atlanta pour un test important même si quelque peu biaisé par les nombreux absents côté Bulls (Noah, Mirotic, Rose, Butler). Les 2 équipes sont très proches l’une de l’autre (30-26 Chicago, 31-27 Atlanta) et les dernières rumeurs de trade côté Hawks semblent avoir laissé des traces niveau ambiance dans le groupe.

Comme on l’a vu lors des derniers matchs, il sera important que tout le groupe réponde présent pour tenter de l’emporter. En affichant la même détermination et la même énergie que face à Washington, tout est possible pour ce groupe. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Michael Jordan signe son retour sur les parquets NBA avec un buzzer beater sur le parquet des Hawks …

Starting 5 Chicago : Moore – Snell – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (30-26)
Absent(s) : Joakim Noah – Nikola Mirotic – Jimmy Butler

Starting 5 Atlanta : Teague – Korver – Bazemore – Millsap – Horford
Coach : Mike Budenholzer
Absent(s) : Tiago Splitter

1er Quart :

Début de match compliqué pour Chicago, qui concède déjà beaucoup de rebonds offensifs, à l’image de Bazemore qui en prend 2 devant Gasol pour ouvrir la marque. L’adresse est faible côté Hawks mais grâce à ces nombreuses secondes chances ils parviennent à faire la course en tête tandis que Chicago ne trouve des solutions qu’en attaquant le cercle, ce qu’ils ne font que trop rarement, préférant prendre des 3pts certes démarqués mais mal ajustés. Moore sort rapidement après 2 fautes et Atlanta compte déjà 5 rebonds offensifs en 6:45 ! Portis signe une entrée intéressante dans l’énergie et rentre 2 jumpers mais le reste est assez moche, Atlanta continuant de profiter de rebonds offs pour creuser l’écart malgré pas mal de tirs souvent précipités à 3pts. Horford est particulièrement intraitable est permet aux siens de mener après 12 minutes bien vilaines : 26-21 Hawks.

2ème Quart :

Chicago continue d’accumuler les pertes de balle en pagaille, entre faute offensive, violation des 24 secondes ou des passes mal assurées qui offrent d’excellentes opportunités à Atlanta qui n’en demandait pas tant pour creuser l’écart malgré encore énormément de loupés, notamment par Bazemore. A part quelques lancés, les Bulls n’ont rien à proposer offensivement. Les mouvements n’existent plus et le porteur du ballon est entouré de 4 piquets et les tirs sont systématiquement forcés. Chicago peut même s’estimer heureux de n’avoir que 13pts de retard avec Atlanta qui n’affiche qu’un vilain 1/16 à 3pts, sinon la rencontre serait déjà pliée depuis longtemps. Ils vont s’en mordre les doigts quand Dunleavy claque un THREE puis sert McDermott qui claque un énorme poster Dunk devant Millsap ! Dougie score aussi au buzzer et ramène les siens à -7 à la mi-temps : 51-44.

CcL7kARW8AEiwaF

3ème Quart :

L’adresse continue d’être problématique des 2 côtés avec un festival de briques dans tout les sens. Le jeu placé et le manque de rythme et de mouvement n’aide pas Chicago, qui marque peu à part sur une claquette de Gibson avec la faute, mais Horford répond par un THREE, imité par Korver qui remet les siens à +13 (63-50). Chicago continue d’être statique en attaque et ne propose aucune solution au porteur du ballon, ce qui engendre des tirs immondes et des ballers perdues en pagaille. Teague inscrit 5pts de suite pour mettre les visiteurs dans les cordes (72-54). Seul un THREE de McDermott brise la monotonie offensive des Bulls avant que Brooks ne réveille les siens avec 5pts de suite dont un THREE en contre attaque ! L’écart se réduit à 8pts mais Atlanta réplique immédiatement avec 2 lay-ups pour reprendre une avance plus confortable : 79-67 après 3 quarts.

4ème Quart :

Hardaway envoie un vilain Air Ball à 3pts pour débuter puis McDermott ramène les siens sous les 10pts une nouvelle fois, avec un superbe cut et un Reverse And One (79-70). Mais comme à chaque fois qu’on se rapproche, on perd énormément de ballons et l’attaque est trop inconstante pour espérer mieux. Comme prévu Atlanta reprend ses distances après un THREE de Bazemore qui redonne 14pts d’avance à son équipe, qui a aussi le contrôle des rebonds et accélère le tempo pour éviter le repli défensif. Le match est plié mais Horford tient à s’en assurer avec un Dunk autoritaire et un THREE qui l’est tout autant. Kirk Hinrich fait son entrée en jeu pour la fin de match, histoire que la soirée soit triste jusqu’au bout. Score final 103-88.

BoxScore

Impressions : Il était évident qu’après autant d’absent Chicago n’allait pas sortir à chaque fois des prestations comme contre Washington, mais ce n’est pas une excuse pour ne pas essayé. Perdre n’est pas un problème quand t’as tout donné et que l’autre était trop fort, mais ça le devient si tu te pointes sans la moindre envie ni la moindre énergie, surtout après avoir annoncé que la victoire et surtout la manière de jouer contre les Wizards pouvait servir de tremplin et qu’il fallait batir la dessus. Tout au long du match on a assisté au même scénario : Chicago réduit son écart sous les 10 pts puis Atlanta remet un mini coup d’accélérateur et reprend 15-14 longueurs d’avance. Le tout sans sortir un gros match. Les Hawks n’ont pas spécialement affolé les compteurs mais ont su mieux gérer leurs temps faibles et surtout rapidement réagir quand ça arrivait.

Chicago a été trop statique, aussi bien en attaque ou les mouvements étaient quasi inexistants pour proposer des solutions qu’en défense ou la raquette n’a jamais été protégée, les rebonds jamais sécurisés et l’énergie jamais utilisée. Bref, Chicago n’avait pas envie ce soir, à part McDermott, personne n’a été à la hauteur de ce qu’on pouvait en attendre. Sachant qu’il y a un bacl-to-back avec Portland au United Center demain et que Rose est encore annoncé incertain, ça peut faire flipper … GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *