BullsFr

Chicago Bulls @ Orlando Magic (02/03/16)

Chicago Bulls v Orlando Magic

La sinistrose s’installe de plus en plus dans cette équipe et le fait d’être désormais hors des places qualificatives pour les Play-Offs sans que personne ne réagisse montre bien à quel point le malaise est profond dans ce groupe … La défaite d’hier soir à Miami démontre bien à quel point ce groupe s’est totalement désolidarisé de son entraîneur qui avait pourtant demandé un effort défensif à ses joueurs, qui ont pris 74pts dans la raquette et concédé un record de franchise de 67.5% aux tirs en guise de réponse !

La chute pourrait prendre des allures dramatiques en cas de défaite à Orlando, ce qui rendrait le bilan à 30-30 avant de recevoir Houston samedi ! L’état d’urgence est déclaré côté Chicago et il n’y a plus d’autres solutions que de tout donner pour sauver ce qui peut l’être. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Joakim Noah se fait plaisir devant Big Baby Davis …

Starting 5 Chicago : Rose – Moore – Dunleavy – Bairstow – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (30-29)
Absent(s) : Joakim Noah – Jimmy Butler – Nikola Mirotic – Taj Gibson

Starting 5 Orlando : Payton – Oladipo – Hezonja – Gordon – Vucevic
Coach : Scott Skiles
Absent(s) : Evan Fournier

1er Quart :

Début de match de rêve d’Orlando et notamment de Vicevic qui enchaîne les Jumpers lointains sur la tête de Gasol tandis que Gordon prend un malin plaisir à bloquer Bairstow sans effort. Sans prendre un tir dans la raquette, les intérieurs du Magic font le show et prennent rapidement 10pts d’avance (17-7) après un THREE de Vucevic, tandis que Chicago peine à faire circuler la balle et obtenir des secondes chances après des tirs difficiles et des pertes de balles bêtes. Rose trouve 2 fois Gasol tête de raquette pour relancer la machine puis un floater de Moore réduit l’écart à 6pts (23-17), mais derrière Orlando va totalement dominer les débats, avec plus de rythme et des THREES totalement démarqués d’Hezonja et Ilyasova pour prendre une avance qu’un bon Dunk de McDermott ne calme pas vraiment, les locaux inscrivant 33pts en 12mins pour mener 33-23 après un quart.

2ème Quart :

Portis et McDermott forment le frontcourt des Bulls dans un Small Ball qui se veux rapide et percutant, mais à part un 5-0 rapide; rien de franchement excitant n’arrive de ce groupe, avec Orlando qui réagit et provoque des fautes Inside. L’entrée de Rose permet d’augmenter le rythme pour matcher celui du Magic et ça marche plutôt bien mais la défense reste encore trop perméable pour espérer un retour au score, avec Oladipo qui plante 2 paniers puis Smith qui met les siens à +15 sur un lay-up bien trop tranquille (49-34). Seul Rose apporte un danger constant en attaque mais en face Gordon enchaîne les lancés puis claque un gros Alley-Oop pour maintenir les siens devant. Comme souvent l’absence de mouvement et de communication fait que Chicago se fait éclater de toutes parts défensivement et n’a donc aucune chance de revenir. A la pause, Orlando mène 60-50.

3ème Quart :

Orlando continue de pilonner Chicago dans tout les sens, entre intrusions solides dans la raquette ou shots extérieurs sans oppositions, ils s’offrent une avance qui grimpe et atteint les 20pts (74-54) tandis que les Bulls sont tout simplement incapables de placer un système, réussir un tir ou obtenir une seconde chance. Dunleavy claque un THREE mais Hezonja répond d’un long Jumper et d’une bâche sur McDermott ! Chicago ne conteste aucun shot, ne communique pas, n’apporte pas d’aide et semble tout simplement s’en foutre totalement ! Le Magic n’en demande pas tant pour se maintenir aisément en tête en faisant feu de tout bois, avec Vucevic qui se promène face à Gasol. Globalement Chicago ne propose rien collectivement et attend des exploits individuels, toujours sans aide et sans mouvement. Même McDermott loupe 2 lancés … Après 3 quart, le Magic mène 84-67 …

4ème Quart :

Orlando s’endors quelque peu et fait moins d’efforts notamment en attaque mais comme les Bulls n’en profitent pas pour revenir, ils restent tranquille. Scott Skiles n’aime pas ça, prend un temps mort pour les secouer et ils signent un 6-0 au retour sur le parquet, avec Vucevic qui reprend sa domination Inside, cette fois face à un Portis impuissant … Le Serbe met les siens à +21 avant qu’Aaron Brooks ne prenne 2 techniques en 2 mins et ne quitte le parquet. Inutile d’en dire plus, on connait la fin, victoire 102-89 d’Orlando.

CcltBTuWoAA85vp

BoxScore

Impressions : Jusqu’à quand cette chute va t’elle continuer ? 9ème défaite en 12 matchs, on est hors des places pour les PO, on a équilibré le bilan (30-30), c’est la 15ème rencontre de suite ou on prend 100pts ou plus, on se fait déglinguer aux rebonds (59-48) et tout ça sans le moindre signe de révolte. Les (nombreuses) absences ne peuvent pas tout le temps servir d’excuse. Il n’y a pas besoin d’être un génie pour voir que le mal est bien plus profond que ça. Ceux qui sont là n’affiche pas le caractère et l’énergie suffisante pour se donner une chance de faire mieux.

Cette équipe n’en est pas une, c’est juste des noms assemblés mais qui n’ont pas la moindre envie de se battre les uns avec les uns et pire encore les uns pour les autres. C’est chacun pour sa gueule, on le voit à chaque possession défensive, y’a pas d’aide, pas de communication, personne pour indiquer ce qu’il fait, qui il garde, qui doit marquer qui, tout le monde s’en branle et ça donne ce qu’on voit depuis le début de la saison, à savoir des résultats dégueulasses au terme de prestations honteuses, du blabla devant les micros mais aucune réaction sur le parquet.

Ce groupe est en train de se saborder tout seul, les Play-Offs sont désormais en danger et les 22 matchs qui restent doivent être placé sous le signe de l’union sacrée et de la rébellion. Mais ces gars en ont ils l’envie ? J’ai de très très gros doutes. Prochaine branlée samedi à la maison contre Houston, pour passer en négatif pour la 1ère fois de la saison. GO BULLS ??!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *