BullsFr

Los Chicago Bulls vs Houston Rockets (05/03/16)

gasol2_16

Duels d’équipes dont on attendait mieux et qui ont globalement déçu au United Center ce soir, à l’occasion des Noche Latinas de la NBA. De bonnes nouvelles quand même pour les Bulls avec les retours simultanés de Jimmy Butler, Taj Gibson et Nikola Mirotic, de quoi redonner le sourire et espérer mettre fin à une série de 4 défaites consécutifs et 9 revers sur les 12 derniers matchs.

Suffisant pour battre une équipe de Houston 8ème de l’Ouest et pas non plus réputée pour une défense de fer ? Difficile à prédire mais ça risque d’être une soirée riche en points, aux Bulls de faire le taf proprement pour ne pas passer en négatif pour la 1ère fois de la saison. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Taj Gibson met son ancien coéquipier Omer Asik sur le poster …

Starting 5 Houston : Beverley – Harden – Ariza – Motiejunas – Howard
Coach : J.B Bickerstaff
Absent(s) : Terrance Jones

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (30-30)
Absent(s) : Cameron Bairstow

1er Quart :

Pas mal de rythme pour débuter et des Bulls qui attaquent le cercle avec adresse et développent déjà un bon jeu collectif avec du mouvement et de bons cuts que Rose trouve aisément quand il ne score pas lui même. Gasol puis Dunleavy profitent des bonnes passes de leur meneur et offrent une première bonne avance à Chicago (18-11), qui réalise un travail défensif intéressant et empêche Harden de créer tout en bloquant bien les rebonds. Gasol envoie Butler au Alley-Oop avant un reverse de Rose qui impose le tempo et permet aux siens de creuser un peu plus l’écart (22-11). Houston laisse des boulevards défensivement mais à la sortie de Rose ils profitent d’un rythme ralenti pour couper les lignes de passes et jouer des prises à 2 systématiques. Les Bulls comptent déjà 8TO’s dont 2 passes en tribunes, permettant à Houston de se rapprocher pour bien finir le quart : 29-23.

2ème Quart :

Houston profite de plusieurs rebonds offensifs pour revenir à 34-32, avec Motiejunas et Capela qui prennent le meilleur sur un Gasol immobile. Les débats s’équilibrent et les arbitres s’en mêlent avec plusieurs interventions bizarres, comme une double technique à Rose et Beverley, une faute de Butler alors qu’il prend l’épaule d’Harden dans la face et une technique à un assistant coach des Bulls ! Malgré quelques pertes de balle sur contre attaque, Chicago repasse devant en profitant d’espaces béants dans la raquette adverse pour des lay-ups faciles tandis que Houston balance de la brique à 3pts (0/11) avec un Harden qui force beaucoup. Howard commet sa 3ème faute et Chicago en profite pour retrouver sa bonne circulation de balle et signer un 8-0 dont 3 lancés de Butler pour la 3ème faute d’Harden. Ils brisent le rythme de Houston et atteignent la pause en menant 55-43.

butler1_6

3ème Quart :

Houston revient rapidement sous les 10pts de retard avec un THREE d’Harden et des lancés mais ça ne dure pas tant Chicago développe un Basket collectif plaisant et s’applique des 2 côtés du parquet. Rose bâche Harden et lance une contre attaque que Butler conclu avec la faute et le duo d’arrière se fait plaisir entre accélérations et décalages réussis. Les locaux prennent 15pts d’avance (68-53) et déroulent un Basket agréable ou tout le monde participe. Les Rockets ne réagissent pas beaucoup si ce n’est Harden qui profite de la sortie de Butler pour 4 fautes pour attaquer le cercle et provoquer des lancés, réduisant rapidement l’écart de 15 à 7pts (75-68). Les Bulls se ressaisissent après un temps mort et signent 2 bonnes contre attaques pour se donner de l’air mais une erreur de Gasol sur la dernière action offre un THREE à Terry. Après 3 quart, 83-75 Bulls.

4ème Quart :

Chicago redémarre à fond avec 3 THREES de suite signés Mirotic, Rose et Mirotic de nouveau ! De quoi enflammer le United Center tout en reprenant de l’avance mais Houston ne lâche pas l’affaire en Harden continue de profiter de l’absence de Butler pour réduire l’écart sur un nouveau THREE … Mais Butler revient et un claque un à son tour, imité par E’Twaun Moore. Chicago se reconstruit une avance qui grimpe jusqu’à 18pts mais quand Butler commet sa 5ème faute et ressort, les Rockets reviennent une nouvelle fois à -10 en un rien de temps ! Du coup Butler revient mais commet sa 6ème faute, observant du banc Harden planter un 3+1 dans la foulée … Suivent 2 minutes ridicules faites de passes loupées et de briques épouvantables ou Beverley intercepte une remise en jeu et plante un THREE qui remet les siens à -4 seulement (104-100) et 35secs à jouer. Mais Pau Gasol va conclure l’affaire aux lancés pendant que Houston balance des prières à 3pts. Score final, IT’S A BULLS WIN !: 108-100.

mirotic2_2

BoxScore

Impressions : Le moins qu’on puisse dire c’est que les différents retour de blessure ont fait un bien fou ! Entre la présence Inside de Gibson, l’énergie défensive de Butler et Mirotic qui a mis des 3pts précieux en début de 4ème quart, il fallait bien tout ça pour venir à bout de Rockets absolument horribles à regarder jouer. Chicago s’est quand même méchamment compliqué la tâche avec 26 pertes de balles ridicules face à un pressing pas franchement intense à part sur quelques séquences distinctes comme la fin du 1er quart et le milieu du 4ème. A 4:15 de la fin, Chicago avait 18pts d’avance mais a semblé totalement à la rue quand Butler est sorti pour 6 fautes et Rose n’était plus sur le parquet. Il aura fallu des lancés dans les dernières secondes pour enfin stopper une série de 4 défaites consécutives mais ce match aurait pu et du être plié bien avant.

Les nombreux lancés (27/34) ont compensé une circulation de balle parfois défaillante même si l’équipe totalise 28 asts sur 36 paniers, mais ils ont parfois manqué de concentration comme sur des remises en jeu ou des passes simples qu’ils se sont rendus compliquées. Néanmoins c’est une victoire et ça fait beaucoup de bien. Tout n’a pas été brillant mais à ce stade de la saison, seul le résultat compte et s’il faut galérer pour aller chercher des victoires, qu’il en soit ainsi.

Avec tout le monde de disponible à l’exception de Noah, espérons que le groupe pourra enfin évoluer ensemble, sans rechute ni autre blessures sérieuses, afin d’aborder proprement les 21 derniers matchs de la saison régulière. En plus Brooks et Snell n’ont pas joué, ça aussi c’est une bonne nouvelle. Pourvu que ça dure. Next game : Milwaukee lundi soir au United Center. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *