BullsFr

Chicago Bulls @ San Antonio Spurs (10/03/16)

recap-chisas

Déplacement on ne peut plus compliquer pour les Bulls, qui se rendent chez des Spurs qui n’ont toujours pas perdu le moindre match à la maison et qui évoluent à un rythme infernal non loin des Golden State Warriors ! L’absence de Butler n’arrange rien au problème et il sera clairement difficile d’enchaîner une 3ème victoire consécutives, d’autant que loin de l’Illinois, Chicago a du mal à trouver son rythme (11-19, la dernière victoire On the Road datant du 3 février à Sacramento).

Le duo Leonard-Aldridge a pris le pouvoir chez les Texans et il faudra être sur le qui vive en permanence pour les empêcher de développer leur jeu, même si l’éternel trio Parker, Ginobili, Duncan est toujours largement capable de faire le job. Autrement dit, le danger va venir de partout et il faudra être capable de riposter. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Jordan adresse une No Look Pass pour Pippen qui claque un gros dunk en contre attaque …

Starting 5 Chicago : Rose – Moore – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (32-30)
Absent(s) : Joakim Noah – Jimmy Butler – Cameron Bairstow – Aaron Brooks

Starting 5 San Antonio : Parker – Green – Leonard – Aldridge – Duncan
Coach : Gregg Popovich
Absent(s) : –

1er Quart :

San Antonio impose un rythme soutenu d’entrée de jeu et fait vite circuler la balle pour trouver de bons shots et varier les options offensives tandis que Chicago a plus de mal mais prend des rebonds et provoque des fautes à l’image d’une claquette de Gibson ou d’un And One de Dunleavy. C’est plus laborieux mais ça leur permet de se maintenir (11-11) avant un 6-0 rapide des locaux, qui profitent de bonnes contre attaques. E’Twaun Moore bâche Green en contre attaque puis enchaîne un THREE et un reverse pour relancer les siens, mais la réplique est immédiate avec Aldridge et Leonard qui profitent de la bonne exécution offensive d’un Parker inspiré (déjà 5 assists) pour scorer à l’envie et avec efficacité (5/5 pour Kawhi). Pour résumé, c’est fluide côté Spurs et plus laborieux pour Chicago, qui enchaîne les lancés pour revenir à 27-27 à la fin du quart-temps.

2ème Quart :

Mirotic réussi une bonne claquette tandis que San Antonio fait le coup de la panne avec plus de 4 minutes sans le moindre panier à cheval sur les 2 quart-temps. Chicago en profite pour grimper à +5 mais David West est à l’origine d’un 11-0 rapide qui calme vite les visiteurs, vite dépassés par la rapidité d’exécution et la maîtrise des Texans, qui multiplient les tirs ouverts. Justin Holiday réplique avec 7pts de suite mais ça manque de variété et de vitesse pour surprendre la défense adverse. Le retour des starters fait du bien à Chicago avec plus de combativité aux rebonds grâce à Gibson et une meilleure circulation de balle, qui permet à E’Twaun Moore de ramener les siens à 3pts (50-47) après un hook et un Corner THREE bien emmené. Mais ce sont les locaux qui finissent mieux et défendent mieux sur les dernières possessions, atteignant la pause en menant 54-47.

CdPFz6RXIAAhpn9

3ème Quart :

Gibson commet rapidement sa 4ème faute tandis que Parker accentue l’avance des siens en enchaînant les Jumpers mi distance pendant que c’est au tour des Bulls de connaître une période creuse offensivement, restant longtemps sans scorer avant que Rose ne rentre un Step Back, un THREE puis un Jumper ligne de fond. Les runs s’enchaînent des 2 côtés, rendant le match équilibré même si San Antonio reste devant grâce à sa belle adresse, même si Moore claque 2 nouveaux THREES pour revenir à 66-65 … mais la encore la réplique est franche avec un 7-0 ou Leonard fait ce qu’il veut ! Ce match devient un concours à 3pts avec Leonard qui en rentre 2, Gasol qui en claque un tandis que Mirotic et Holiday loupent leurs tentatives. Gasol est ensuite recherché en priorité Inside et il assume un bon scoring mais trop de pertes de balles les empêchent de revenir. 84-74 SA après 36mins.

4ème Quarts :

2 THREES de Mills et Anderson accentuent encore plus l’avance des Spurs même si Rose réplique avec 2 Jumpers mi distance pour éviter que l’écart ne devienne trop conséquent. Un THREE de Justin Holiday ramène même le siens à 90-87 malgré des actions parfois brouillonnes ou la perte de balle n’est pas loin. La partie est relancé même si San Antonio continue de faire le course en tête et impose sa supériorité technique tandis que les Bulls manquent des lay-ups faciles et des secondes chances cruciales. 2 nouvelles pertes de balles puis une claquette Dunk puissance de Danny Green semblent clore les débats même s’il reste presque 4mins à jouer, tant Chicago bafouille et cafouille la quasi totalité de ses actions et n’arrive plus à faire circuler la balle devant une défense agressive. Même Hoiberg prend la 1ère technique de sa vie pour une défaite 109-101 au final.

CdPJS4rW0AAsBr_

BoxScore

Impressions : Si l’écart final de 8pts laisse à penser qu’il y avait peut être la place pour aller chercher mieux, la réalité est que les Spurs ont bien mieux maîtrisé cette rencontre que leurs adversaires, surtout en 2ème mi-temps ou le pressing défensif Texan a été diablement efficace, provoquant de trop nombreuses pertes de balle pour que les Bulls puissent espérer prendre le contrôle. Ils sont revenus à plusieurs reprises mais n’ont jamais été capable de réaliser ce stop défensif qui aurait calmer le bel élan de San Antonio, qui a déroulé son jeu collectif sans fioriture et toujours trouvé de bons tirs ouverts. Avant ça Chicago n’a pas été ridicule et il n’y a certainement aucune honte à perdre sur le parquet des Spurs, qui sont à 31-0 à la maison cette saison, mais le manque de sang froid dans les moments les plus importants, ou ils ont systématiquement précipités leurs passes ou tirs (bien aidés par les mouvements incessants de la défense adverse), laisse à penser qu’on ne pouvait mériter mieux de toute façon.

Le duo Rose/Gasol a reçu le soutien de Moore, qui s’est particulièrement illustré avec une belle adresse et une défense volontaire, mais derrière, à part Holiday qui a été solide, le manque de soutien s’est fait ressentir et le banc a eu du mal à se montrer vraiment productif, même si on peut souligner la bonne activité de Mirotic aux rebonds.

Cette défaite somme toute logique relègue Chicago à la 9ème place de la Conférence Est. La lutte pour accrocher les Play-Offs se fera jusqu’au bout et la réception du Miami Heat dés ce soir doit impérativement relancer la machine, chaque match étant crucial désormais, à un mois de la fin de la saison régulière. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *