BullsFr

Chicago Bulls vs Miami Heat (11/03/16)

Déjà que recevoir une bonne équipe du Heat ne s’annonçait pas comme une soirée tranquille, les forfaits cumulés de Butler et Rose mettent un sacré voile sur les ambitions de victoire de slocaux, surtout avec Wade qui peut tenir sa place de l’autre côté et une équipe en forme depuis l’arrivée de Joe Johnson …

Il serait néanmoins judicieux de faire le maximum pour arracher un succès précieux, car le classement ne pardonne pas. Alors malgré les absences et le back-to-back, il faut absolument tout donner ! GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Game 1 des finales de conférence 2011, Taj Gibson claque 2 dunk s d’une violence rare face au Heat …

Starting 5 Miami : Dragic – Wade – Johnson – Deng – Stoudemire
Coach : Erik Spoelstra
Absent(s) : Chris Bosh – Tyler Johnson

Starting 5 Chicago : Moore – Holiday – Dunleavy – Gibson – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (32-31)
Absent(s) : Derrick Rose – Joakim Noah – Jimmy Butler – Cameron Bairstow

1er Quart :

Comme lors du dernier affrontement entre les 2 équipes, Chicago joue Inside pour tenter de profiter du match-up favorable de Gibson sur Deng. Taj inscrit 2 paniers rapide et est actif aux rebonds mais au fil des minutes les Bulls tentent d’autres choses avec moins de réussite et quelques pertes de balle dommageables, permettant au Heat de vite revenir avec un THREE de Johnson et un Dunk de Stoudemire. Déjà intéressant à San Antonio, Holiday montre de bonnes choses des 2 côtés du parquet et affiche une belle confiance, tandis que le rythme ralenti avec pas mal de lancés francs de part et d’autre, avant 2 THREES de suite signés McDermott et Gasol pour offrir une belle avance aux locaux (24-16). Pau signe un nouveau THREE Tony Snell entre en jeu pour nous gratifier de 2 fautes débiles en l’espace de 4 secondes. Il n’avait manqué à personne mais Chicago mène 31-23 après 1Q.

2ème Quart :

Avec Portis comme seul défenseur valable sur le parquet, Chicago a du mal à contenir les assauts du Heat, avec Dragic qui accède au cercle sans effort et Whiteside qui impose sa puissance. Et en plus Portis est le seul à rentrer des tirs de l’autre côté ! McDermott réussi un bon floater avec la planche mais Whiteside lui place une énorme bâche sur le tir suivant. L’activité du pivot du Heat est primordiale pour maintenir les siens dans la course malgré Justin Holiday qui réussi un And One et un Jumper tête de raquette. Chicago maintient son avance grâce à son activité aux rebonds et plusieurs secondes chances mais Miami profite de plusieurs fastbreaks pour remettre du rythme et revenir à 2 petits points. Il faudra un bon retour de Gasol et malgré un panier au buzzer de Dragic seul contre 4 Bulls, ces derniers sont toujours devant à la pause : 58-54.

mcdermott-garydineen-nbae

3ème Quart :

A part un THREE de Dunleavy, Chicago se focalise sur l’attaque du cercle, gavant Gasol et Gibson de ballon Inside. Ce dernier inscrit 2 paniers avant de bâcher Deng, puis le match s’emballe avec Miami qui intercepte des ballons et se crée des contre attaques tranquilles à l’image de Luol Deng, toujours très actif. Holiday claque 2 énormes Dunk en profitant de bons espaces mais Chicago en concède 2 fois plus de l’autre côté, se faisant torpiller de toutes parts, Joe Johnson mettant les siens devant d’un THREE démarqué (63-61). Miami a pris confiance et déroule, avec un très bon Wade à la création et un pressing défensif qui fait douter Chicago, comme à chaque fois. Un THREE de McDermott rapproche les siens mais malgré un stop défensif et la dernière possession, Brooks prend (et loupe) un THREE trop tôt et Richardson file score au buzzer. 84-81 Miami après 36mins.

4ème Quart :

Miami maintient son avance grâce à sa puissance et sa capacité à profiter de chaque espace pour attaquer le cercle et obtenir des lay-ups faciles devant une équipe de plots. Josh Richardson passe pour un All Star en enchaînant les paniers dans tout les coins du terrain. Lui et Deng permettent à Miami de prendre une avance des plus confortable devant des Bulls immobiles, qui semblent ne pas vouloir prendre la responsabilité d’un shot. Deng intercepte, remonte la balle et envoi un Alley Oop pour Whiteside avant un THREE de Richardson qui fait +14 Miami avec 5:30 à jouer. Et c’est loin d’être fini, le run n’en fini plus tant personne côté Chicago n’esquisse le moindre mouvement, n’affiche la moindre révolte. La démonstration est totale, chaque possession est une perte de balle qui engendre un nouveau panier dans la raquette pour le Heat … Score final : 118-96 …

holiday02_0

BoxScore

Impressions : A 9:58 de la fin, le score était de 84-83 pour Miami, qui a ensuite signé un invraisemblable 34-13 pour s’imposer de 22 unités au United Center, dans une période ou les Bulls auront quant à eux réussis plus de turnovers que de tirs … Alors ouais, back-to-back pas facile, c’est clair, ouais absence de Rose et Butler, ça n’aide pas, bien entendu. Mais voir un tel état d’esprit ou les mecs n’ont pas esquissé la moindre réaction, ça fout la gerbe. Je l’ai dis des dizaines de fois, ce groupe n’est pas une équipe, ce groupe n’a RIEN d’une équipe. Une équipe, ça communique défensivement, ça s’entraide quand y’a des match-ups défavorables, mais non, après 64 matchs, c’est toujours la même chose, personne ne sait quoi faire collectivement de ce côté du terrain. C’est d’une tristesse absolue. 2 stats qui montre bien à quel point Chicago est l’une des pires défense que j’ai vu de ma vie : Le Heat est la 26ème attaque de la ligue et a scoré 129 puis 118pts contre Chicago, soit ses 2 plus gros totaux de la saison, le tout en inscrivant respectivement 74 et 62pts dans la raquette. C’est une question de bête noire, c’est une question que les Chicago Bulls sont nuls à chier. POINT BARRE !

On est à 32-32, il reste 18 matchs à subir, en espérant qu’ils n’en rajoutent pas 4 contre Cleveland parce qu’il ne manquerait plus qu’une nouvelle élimination face à LeBron pour fêter les 50 ans de la franchise en beauté … Prochaine crevée lundi soir à Toronto. GO BULLS ?!?!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *