BullsFr

Chicago Bulls @ New York Knicks (24/03/16)

Moins de 24 heures après l’humiliation reçue à la maison contre New York, Chicago affronte ces mêmes Knicks dans leur antre du Madison Square Garden avec, espérons le, un esprit de revanche et de révolte afin d’effacer l’affront et repartir de l’avant et tenter de sauver ce qui peut encore l’être, même si le caractère et l’envie affiché n’ont rien d’un prétendant aux Play-Offs.

Chicago n’a plus le droit à l’erreur, une nouvelle « prestation » de ce calibre peut très bien signifier le début des vacances tant Detroit et Indiana ne lâchent pas la lutte, EUX ! Alors ce soir, c’est soit on se sort les doigts du cul, soit on prépare les valises en rentrant à Chicago car les vacances sont pour bientôt. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Ben Gordon tue les Knicks au Madison Square Garden …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Dunleavy – Gibson – Felicio
Coach : Fred Hoiberg (36-34)
Absent(s) : Joakim Noah – Cameron Bairstow – E’Twaun Moore – Pau Gasol

Starting 5 New York : Calderon – Vucevic – Anthony – Porzingis – Lopez
Coach : Kurt Rambis
Absent(s) : Lance Thomas –

1er Quart :

Chicago démarre en cherchant de bonnes positions Inside ou Gibson prend le meilleur sur ses vis à vis tandis que les Knicks répliquent par des THREES, dont 2 de Melo qui mettent déjà les Knick sà +5 (15-10) devant un repli défensif très pauvre et peu de mouvement pour aider Felicio, titulaire en l’absence de Pau Gasol. Un magnifique Reverse de Derrick Rose réveille un peu les siens mais ça manque de stops et d’intensité, à l’image de Vucevic laissé totalement seul pour 2 THREES bien trop facile pour accentuer l’avance des siens, tandis que Chicago perd des ballons bêtement à cause d’un manque de mouvement et d’aide au porteur de balle. Butler score 3 paniers de suite près du cercle et les Bulls essayent de se montrer plus agressifs défensivement. Aaron Brooks rentre un énorme Floater au buzzer mais les siens sont encore derrière, 31-27 après 12mins.

2ème Quart :

Les Bulls loupent absolument tout ce qu’ils tentent, à l’image de Portis qui voit ses 3 claquettes de suite ressortir et McDermott envoi un vilain Air Ball à 3pts ! Quand à Mirotic, il a cru que la magie d’hier allait revenir et prend des tirs à 9 mètres en première intention, bientôt rejoint par Rose. La formule parfaite pour revenir quoi ! Ils ne cherchent plus la moindre position Inside et sont heureux que les Knicks n’en profitent pas pour creuser l’écart pour le moment. Rose claque son 1er Dunk de la saison et semble le seul capable de prendre les choses en main même si NY reste devant malgré pas mal de tirs précipités derrière la ligne à 3pts. Ce n’est pas beau Basket des 2 côtés mais Porzingis fini par rentrer 2 bombes longue distance pour donner de l’air aux siens. Chicago peut s’estimer heureux de n’avoir que 8pts de retard à la pause, qu’ils atteignent à 53-45.

CeWpNSXW4AAQaua

3ème Quart :

Rien que ce système construit patiemment pour se finir sur un tir à 6m50 de Felicio justifierait qu’on manque les PO ! Chicago fait n’importe quoi offensivement, bien aidé par la défense active des Knicks avec Lopez qui protège son cercle et Vucevic qui isole Rose des autres pendant que Butler refuse de prendre des tirs. Melo balance de nombreuses briques, ce qui permet aux Bulls d’y croire encore avec un écart pas si immense (60-51). Mais à part un fabuleux Reverse de Rose, rien de ce que fait Chicago n’a de sens offensivement, avec des 3pts précipités, aucune construction ni recherche d’un tir intérieur. Un THREE de Calderon met les siens à +14 (71-57) et les Knicks, sans se montrer géniaux, prennent le dessus sur des Bulls presque plus amorphes que la veille, c’est dire le carnage … Afflalo enchaîne les paniers et NY mène tranquillement après 3 quarts : 80-65.

4ème Quart :

Tirs pourris, défense de merde, Alley-Oop de 20 mètres pour Derrick Williams, tirs pourris, défense de merde, je continue ? Score final : 106-94 pour New York …

BoxScore

Impressions : Quel match absolument dégueulasse ! Des 2 côtés ça aura été un sacré supplice de se farcir une telle purge mais la moins mauvaise équipe a fini par s’imposer logiquement. Je n’ai même plus la force ni l’envie de m’énerver. Il n’y a plus que 10 matchs à faire acte de présence avant les vacances, dont 5 rien que la semaine prochaine avec 2 back-to-backs et des confrontations directes contre Indiana et Detroit. Quoi qu’à ce rythme, elles ne seront même plus directes, ces confrontations … Les Bulls continuent d’afficher des lacunes qui sont quand même violentes à ce niveau quand on espère s’appeler « équipe de Basket ». Toujours pas la moindre communication en défense, une attaque qui s’écroule au moindre pressing adverse et qui n’a aucun sens, avec l’abandon total au fil du match d’une quelconque recherche d’un point d’encrage Inside alors que c’est là qu’ils jouent le mieux et qu’ils ont été « pas trop mauvais » en début de rencontre. Ce groupe, car ce n’est pas une équipe, n’a ni queue ni tête et n’a rien à faire en Play-Off, laissons les autres y montrer quelque chose, nous on a assez de 82 matchs pour montrer qu’on n’arrive à rien. Prochaine désillusion samedi soir avec un déplacement à Orlando.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *