BullsFr

Chicago Bulls @ Houston Rockets (31/03/16)

HOUSTON, TX - MARCH 31:  Jimmy Butler #21 of the Chicago Bulls handles the ball against the Houston Rockets on March 31, 2016 at the Toyota Center in Houston, Texas. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement. Mandatory Copyright Notice: Copyright 2016 NBAE (Photo by Bill Baptist/NBAE via Getty Images)

Avant de recevoir Detroit samedi dans un match qui pourrait bien être celui qui décidera du futur des Bulls, il faudra d’abord s’occuper d’une équipe des Rockets qui elle aussi lutte pour participer aux Play-Offs qui débutent dans 2 semaines, ayant un bilan similaire à Utah et Dallas (37-38). On a vu au match aller au UC que la défense des Texans était loin d’impressionner et les Bulls en avait profité pour s’imposer et ils seraient bien inspirer de reproduire ce genre de performance ce soir.

2 équipes qui auront été très en deçà de ce qu’on en attendait, mais qui ont encore une mini chance de se rattraper un minimum. L’absence de Gibson (côte fracturée), aura son importance tandis que Portis devient le 15ème titulaire différent des Bulls cette saison. Pour s’imposer : les rebonds et éviter les contre attaques. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Pippen manque son lancé franc, Jordan est le plus rapide pour placer une énorme claquette Dunk …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Dunleavy – Portis – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (37-37)
Absent(s) : Joakim Noah – Cameron Bairstow – Taj Gibson

Starting 5 Houston : Beverley – Harden – Ariza – Motiejuanas – Howard
Coach : JB Bickerstaff
Absent(s) : Sam Dekker

1er Quart :

Houston profite déjà de quelques contre attaques pour pousser la balle et mettre des paniers facile, avec un 7-0 ou Harden score 5pts, ou Howard qui claque un Dunk dans le trafic. Portis est dépassé et les intérieurs adverses en profitent pour approcher du cercle et provoquer ses fautes. De l’autre côté l’attaque est à la peine avec peu de mouvement et une succession de brique digne des maçons du coeur. Heureusement les locaux décident eux aussi d’envoyer des briques, loupant 8 tirs consécutifs et laissant les Bulls revenir à -1 après un Corner THREE de McDermott. Gasol fait le show avec une passe par dessus l’épaule pour Mirotic, un hook et une bonne présence aux rebonds avant que McDermott n’égalise d’un THREE à 9 mètres ! A 2 reprises Mirotic feinte Beasley dans le coin et obtient 3 lancés, il fait 5/6 puis Harden rate un lay-up au buzzer. 24-24 après 12 minutes.

2ème Quart :

Rose se fait soigner sur le banc, touché au coude lors du dernier match. Il assiste à une passe de QuarterBack de Felicio pour McDermott qui rentre un bon lay-up, mais Houston prend les devants avec un Beverley inspiré et plein d’énergie pour attaquer le cercle. Les siens mènent 37-29 et à part un THREE de Mirotic, la réponse se fait encore attendre même si l’intensité défensive monte d’un cran avec de bons rebonds et des Rockets forcés de prendre des tirs compliqués, notamment Ariza et Brewer. Du coup les Bulls finissent par passer devant avec Mirotic qui claque 2 THREES et compte déjà 19pts. Moore inscrit également un THREE et Chicago pousse la balle en contre attaque pour supplanter Houston, mais Harden provoque lancés après lancés pour casser le rythme et remettre les siens devant. Mirotic égalise de nouveau d’un Jumper et la pause arrive sur le score de 52-52.

Ce68ZPHWEAAsxM7

3ème Quart :

Rose reste sur le banc à cause de son coude douloureux, remplacé par Brooks. Ariza plante 2 THREES de suite puis intercepte une balle qui amène un Dunk monumental d’Harden sur Gasol qui fait faute ! Un 9-0 violent et plus de 4mins sans marquer pour Chicago avant que Butler ne rentre enfin un Jumper. L’attaque des locaux est en confiance et enchaîne les bons tirs sur un rythme effréné, avec 2 nouveaux THREES signés Ariza et Beverley ! Chicago tente de réagir mais à part Butler qui rentre un THREE puis provoque 2 lancés, les solutions se font rares. Une contre attaque permet à Butler de claquer un bon Dunk mais Terry répond d’un THREE de plus … Les Rockets bombardent dans tout les sens et creusent l’écart, s’offrant toujours une douzaine de pts d’avance, avec aussi de nombreux rebonds offensifs. Butler est seul au monde et il voit les siens à -9 après 3Q, 80-71.

4ème Quart :

Houston continue de se maintenir devant avec des rebonds offensifs et un Beasley retrouvé, mais les Bulls n’abdiquent pas avec un THREE d’Holiday qui relance les siens et un Felicio surprenant d’adresse mi distance. Le banc de Chicago se montre très productif, signant un 7-0 grâce à l’activité des Felicio, Moore et McDermott qui se battent sur les rebonds et sont appliqués offensivement devant une défense fantôme. McDermott met les siens devant avec une claquette mais Beasley et des TO’s débiles aident Houston à revenir. L’intensité et l’énergie des 2 équipes est digne d’un match crucial de POet chaque action donne lieu à une bataille féroce. Butler pète un Dunk monstrueux puis Moore claque un THREE qui met les siens à +6 à 1:30 de la fin (97-91) … avant de commettre une violation des 24 secondes et de nombreuses erreurs qui peuvent coûter cher, d’autant que Beverley et Harden claquent chacun un THREE pour emmener ce match jusqu’à la dernière possession, ou Ariza manque un THREE totalement ouvert dans le coin. Victoire de Chicago 103-100 !

Ce68KQSWEAA07D4

BoxScore

Impressions : Cette équipe des Bulls n’en finira donc plus de surprendre son monde. Annoncée comme morte après 4 défaites de suite, voilà qu’ils gagnent à Indiana puis à Houston malgré ce soir l’absence de Gibson (côte fracturé) et un Derrick Rose qui n’a joué que la 1ère mi-temps à cause d’un coude qui l’avait déjà beaucoup gêné à Indiana ! Du coup, si Butler a profité de retourner dans sa ville natale pour se refaire une santé (21pts à 8/13, 8rbs, 6asts et des paniers décisifs), c’est surtout le banc qui a été d’une productivité monstrueuse (67pts à 22/45 dont 10/18 à 3pts, 22rbs, 17asts), entre un Mirotic en feu total en ce moment (28pts dont 14 au 2ème quart avec 5/10 à 3pts), et d’autres joueurs actifs comme Doug McDermott (15pts, 9rbs), Felicio (5pts, 4rbs, 3asts) puis Holiday et Moore (8pts chacun), qui ont tous signé des entrées pleine d’efficacité des 2 côtés du parquet avec une énergie et une volonté de bien faire qui font regretter que ça ne se soit pas produit plus tôt dans la saison …

Déjà lors du match entre les 2 équipes au United Center, Chicago avait su profiter des largesses défensives d’une équipe peu capable d’hausser son niveau de jeu, au contraire de Bulls qui ont su élever l’intensité de la défense malgré des erreurs stupides en fin de match qui auraient pu coûter très cher, entre la technique prise par Butler pour être resté accroché au cercle après un DUnk (Harden a loupé le lancé), les 2 violations des 24 secs ou McDermott, démarqué, fait une passe avec 1 sec au buzzer, ce même McDermott qui commet une faute ridicule sur Beverley en lui mettant un coup de cul … Bref, ce fût un match assez fou entre 2 équipes qui auront déçu cette saison mais les Bulls ont été les plus déterminés en fin de rencontre.

Ce qu’à produit Chicago ce soir, dans l’intensité, l’énergie, la combativité et l’état d’esprit de l’équipe, même s’ils avaient perdu, j’aurais été fier d’une telle prestation, car elle engendre de l’espoir. Reste à confirmer sur les prochains matchs, avec un Weekend qui s’annonce décisif entre la réception de Detroit samedi et le déplacement à Milwaukee dimanche.Avec 2 victoires d’écart entre les 2 équipes, le match contre les Pistons va être absolument CRUCIAL et la victoire sera IMPÉRATIVE. A signaler : la défaite d’Indiana à Orlando, ce qui resserre encore plus le classement et redonne de l’espoir. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *