BullsFr

Chicago Bulls @ Milwaukee Bucks (03/04/16)

Avec la courte défaite d’hier contre Detroit, les chances de Chicago d’aller en PO sont pratiquement inexistantes, même s’il reste un très maigre espoir mathématiques mais il faudra compter sur l’effondrement d’Indiana, ce qui parait difficile à envisager. La seule chose que peut faire Chicago désormais est de gagner pour essayer de leur mettre la pression. Pas franchement une position très agréable, surtout avec 4 déplacements sur les 6 matchs restants …

Toujours sans Rose et Gibson, il va falloir que quelqu’un prenne ses responsabilités et vienne en aide au duo Butler/Gasol, ce qu’on n’a pas vu hier. La survie d’un mini espoir passe par la … GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Pour le 4ème match de sa carrière NBA seulement, Toni Kukoc plante le Game Winning THREE chez les Bucks …

Starting 5 Chicago : Moore – Butler – Dunleavy – Portis – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (38-38)
Absent(s) : Joakim Noah – Cameron Bairstow – Taj Gibson – Derrick Rose

Starting 5 Milwaukee : Vaughn – Inglis – Antetokounmpo – Parker – Monroe
Coach : Jason Kidd
Absent(s) : Michael Carter Williams – Khris Middleton – Jerryd Bayless – OJ Mayo

1er Quart :

Dunleavy se montre actif face à son ancienne équipe avec un bon THREE, 2 lancés bien provoqué et une autre tentative lointaine qui fait gamelle. Gasol rentre son THREE tandis qu’en face c’est Antetokounmpo qui fait le show avec des attaques du cercler incisives. D’une manière générale les Bucks tentent d’aller au cercle dés que possible mais manquent de finition pour bine conclure leurs lay-ups, devant une défense souvent immobile. Chicago fait preuve de plus de patience pour faire tourner la balle et affiche une bonne adresse, profitant aussi des balles perdues de Giannis qui semble peu à l’aise pour organiser le jeu. Butler place 2 jumpers consécutifs mais Chicago se fait défoncer dans la raquette, avec un Alley-Oop pour Parker et un EuroStep d’Antetokounmpo en contre attaque ! Ce duo inscrit l’ensemble des points de Milwaukee dans ce quart, qui se termine à 24-24.

2ème Quart :

Brooks impose un tempo plus soutenu et Chicago se régale de contre attaques ou Mirotic signe 5pts de suite dont un THREE, tandis que Felicio s’empare des rebonds offensifs et claque même un gros Dunk qui met les siens à +7 (35-28). Milwaukee a du mal à tenir la cadence et multiplie les turnovers, laissant les Bulls s’offrir des boulevards vers le cercle, avec McDermott qui n’en demandait pas tant pour augmenter l’avance des siens (40-30). Milwaukee prend l’eau de toute part et balance des briques assez immondes dans tout les sens et ne parvient pas à trouver la solution pour couper le rythme adverse. Entre les passes en tribunes, les balles perdues et les tirs qui fracassent le plexi, difficile pour eux de revenir. Mirotic plante un nouveau THREE qui fait +19 (55-36) et malgré 2 bons stops défensifs Milwaukee ne réduit qu’un peu son retard. 57-41 à la pause.

CfKCBV5W4AEADeq

3ème Quart :

Milwaukee reprend comme ils avaient fini la 1ère mi-temps : avec plus d’énergie et d’activité défensive pour provoquer des tirs difficiles et des pertes de balle. Ils signent un 7-0 d’entrée pour revenir à 9pts (57-48) face à des Bulls qui déjouent totalement, entre violation des 24secs, briques et balles perdues … Monroe et Parker font le ménage Inside et l’écart se réduit de plus en plus, même si un THREE de Butler offre un peu d’air. Un panier qui semble redonner aussi un peu d’énergie aux Bulls, qui retrouvent un peu de mouvement en attaque et s’offrent quelques paniers faciles, mais Milwaukee reste en embuscade avec de bons rebonds et une volonté de pousser la balle. Mirotic envoie un Alley-Oop pour Holiday mais le duo Antetokounmpo/Parker continue d’aller au cercle avec trop d’aisance. Après ce quart qu’ils ont dominé, les Bucks reviennent à 79-73.

4ème Quart :

A part un gros rebond offensif et 2 lancés de Felicio, les Bulls font n’importe quoi offensivement avec beaucoup de déchet, laissant Milwaukee revenir à -1 sur un And One d’Ennis (83-82). S’en suivent plusieurs minutes de bouillie offensive ou les 2 équipes connaissent de gros loupés et commettent des erreurs facilement évitables, avec Milwaukee qui continue d’appliquer un gros pressing avec des contres en second rideau, des interceptions etc mais ces même Bucks précipitent leurs attaques et manquent 4 occasions de suite de passer devant. Les hustle plays des Bucks rappellent les PO entre les 2 équipes l’an dernier. Butler prend les choses en main avec un Spin Move et un Dunk puis un lay-up mais Milwaukee revient encore à -2 (93-91). Mais Butler décale Holiday puis inscrit un nouveau Jumper pour assurer la victoire des siens dans l’ultime minute. 102-98.

CfKTY-jXEAAJMZD

BoxScore

Impressions : A croire que les Bulls sont plus à l’aise loin de leurs bases, avec ce 3ème succès on the road de la semaine alors qu’ils ont perdu leurs 2 matchs au United Center ! Il aura encore fallu un Jimmy Butler des grands soirs pour assurer le succès mais Milwaukee peu s’en mordre les doigts car avec une organisation offensive plus poussée, ils avaient largement de quoi l’emporter. Menés de 19pts dans le 2ème quart, les hommes de Jason Kidd n’ont rien lâché et ont offert une splendide 2ème période en terme de volonté défensive et de combativité. Chicago a longtemps eu du mal à répliquer mais dans le sillage d’un Butler impeccable (10/11 aux tirs), ils ont su faire la différence dans les derniers instants. On avait pointé du doigt hier le manque de soutien à Butler et Gasol, cette fois Mirotic a su être la fameuse 3ème option tant attendue (19pts à 6/15), tandis que Brooks, McDermott, Holiday et Felicio ont connu de bons passages aussi.

Malgré tout la protection du cercle reste toujours aussi faiblarde et si Butler a été très adroit, que dire de Giannis qui a tout simplement fait ce qu’il voulait (34pts à 14/22), tout comme Jabari Parker. On ne peut pas parler d’un match franchement spectaculaire vu le déchet et des effectifs décimés, mais Chicago a eu ce qu’il voulait, sans spécialement briller mais l’important n’est pas là.

Indiana a également remporté son match du soir, laissant l’écart entre les 2 équipes à 2 victoires avec 5 rencontres à disputer. Les 2 prochains matchs se feront On the Road pour Chicago, avec Memphis mardi et Miami jeudi, mais vu la forme actuelle à l’extérieur, c’est peut être pas plus mal. GO BULLS !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *