BullsFr

Chicago Bulls @ Memphis Grizzlies (05/04/16)

Après Milwaukee dimanche, nouveau duel entre 2 équipes remplies d’éclopés, les 2 étant dans le top 7 des équipes avec le plus de matchs manqués par leurs joueurs en cumulé (Memphis 2ème, Chicago 7ème) ! Un match que les Bulls doivent néanmoins remporter impérativement afin de mettre la pression sur Indiana qui joue le lendemain. A une semaine de la fin de la saison régulière, il n’y a plus que ça à espérer …

Et malgré le retour de Rose côté Bulls, Memphis reste quand même une équipe difficile à manœuvrer et il faudra clairement fournir un gros effort pour stopper Randolph et Andersen à l’intérieur. Les 2 équipes étaient connues ces dernières saisons comme 2 des meilleures défenses de la ligue, celle qui parviendra à s’en souvenir le mieux l’emportera ce soir. GO BULLS !

BLAST FROM THE PAST : Jimmy Butler claque le Alley-Oop en contre attaque …

Starting 5 Chicago : Rose – Butler – Dunleavy – Portis – Gasol
Coach : Fred Hoiberg (39-38)
Absent(s) : Joakim Noah – Cameron Bairstow – Taj Gibson – E’Twaun Moore

Starting 5 Memphis : Farmar – Allen – Barnes – Randolph – Andersen
Coach : Dave Joerger
Absent(s) : Marc Gasol – Mike Conley – PJ Hairston – Jordan Adams – Brandon Wright – Mario Chalmers

1er Quart :

Festival de maladresse pour débuter avec Memphis qui loupe de nombreux lay-ups et Butler qui gâche une contre attaque à 2 contre 1 côté Bulls ! Les 2 équipes affichent un vilain 2/9 aux shots et des isos de Pau ne sont peut être pas la meilleure idée pour profiter de contre attaques. La circulation de balle n’est pas fameuse mais quand ça se met en place ça donne de bonnes choses avec un bon THREE de Dunleavy ou un jumper de Gasol, mais on part sur un low scoring game et du jeu haché avec déjà pas mal de lancés, surtout pour les locaux. Les briques s’enchaînent dans tout les sens avec Brooks et Carter, tandis que seul Randolph semble capable de scorer pour les Grizzlies, enchaînant les hook et lay-up devant un Gasol dépassé. A part 2 THREES de Mirotic, dont un sur contre attaque, Chicago ne propose pas grand chose offensivement et sont menés 23-21 après 12mins.

2ème Quart :

Memphis creuse l’écart en continuant d’attaquer le cercle et en profitant de Bulls qui balancent des passes en tribunes ou directement dans les mains adverses … Holiday plante un Corner THREE puis Rose enchaîne un lay-up et un Floater pour ramener les siens à 32-30 mais la défense des Grizzlies reste difficile à perturber, avec Tony Allen qui intercepte tout ce qui passe et offre des contre attaques à ses partenaires qui montent leur avance à 39-30 puis 43-33, avec Randolph qui est revenu et marque sur pratiquement chaque possession sans que Gasol ne le gène le moins du monde. D’ailleurs c’est tout Memphis qui semble incapable de louper désormais, aggravant la marque à chaque action pendant que les Bulls patinent et ne se maintiennent qu’à 10 d’écart que parce que les Grizzlies se mettent à arroser longue distance, sans raison. A la pause, Memphis mène 54-44.

i

3ème Quart :

Entre une meilleure circulation de balle, plus d’énergie et une grosse présence aux rebonds offensifs, Memphis n’a pas de mal à rester largement en tête devant des Bulls peu inspirés à part un Portis très actif qui attaque le cercle et provoque. Mais à chaque fois la réplique est immédiate, avec un THREE de Barnes puis un Jumper longue distance de Randolph qui mettent les locaux à +14 (66-52). Chicago n’arrive pas à mettre du rythme et bien faire circuler la balle, la quasi totalité des actions étant réalisée à l’emporte pièce, sans imagination ni créativité, aide ou communication … Clairement pas le genre d’attitude et d’énergie qu’on attend d’une équipe qui vise les PO. A lui seul Vince Carter explose Chicago avec ses Jumpers et ses lay-ups, et la réaction n’existe pas en face, avec encore des passes en tribunes et même des lancés loupés … Après 3 quart : 83-65 Memphis.

4ème Quart :

Vince Carter continue son show avec des fadeaways tranquilles et Memphis converse une vingtaine de points d’avance sans transpirer. Entre l’incapacité des Bulls à réaliser un stop défensif et d’enchaîner par une attaque bien construite, que peut on espérer ? Réponse : rien. Et ça tombe bien, c’est ce qu’ils proposent : rien ! Du coup on va pas s’emmerder à voir ça jusqu’au bout hein, score final : 108-92 Memphis !

BoxScore

Impressions : Les Bulls n’avaient clairement pas envie de jouer et ne semblent pas vouloir aller en PO. Même Stacey King était blasé aux commentaires. On va pas faire long : 20 TO’s, 37.9% aux tirs face à une équipe qui a perdu ses 6 derniers matchs … Plus que 4 et c’est les vacances. Vivement parce que moi je sature …

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *