BullsFr

Chicago Sky vs Connecticut Sun

Récap : La soirée avait mal débutée pour le Sky avec l’annonce du forfait d’Elena Delle Donne, absente pour cause de maladie. Mais No Delle Donne, No problem pour Chicago, qui a signé un début de rencontre de très haut niveau. Dans le sillage d’une Courtney Vandersloot qui a imposé le rythme et fluidifier le jeu de ses passes précises et incisives, le Sky a rapidement pris Connecticut de vitesse, s’imposant également largement lors des luttes aux rebonds et pratiquant une défense agressive ou les écrans, les aides et les mouvements latéraux étaient fait dans le bon timing. Ainsi, pendant que le Sky faisant admirer son jeu collectif et attaquait le cercle à outrance en profitant de contre attaque, le Sun n’a eu aucune possibilité de s’approcher de la raquette et n’a inscrit que 25 pts en 1ère mi-temps (13 au 1er quart, 12 au 2ème), avec de nombreux tirs lointains et une adresse pénible.

Connecticut se montrera plus énergique tout au long du 3ème quart-temps, avec plus de vitesse pour éviter le repli adverse et se présenter près du cercle, mais malgré un quart à 33pts, elles n’auront pas franchement recollé ni même fait douter Chicago, toujours porté par une Vandersloot au top pour impliquer tout le monde et un groupe qui a montré beaucoup de combativité et d’envie. Au final, les 11 joueuses du Sky ont marqué, aucune n’a pris plus de 9 tirs, signe d’une répartition des tâches plus qu’intéressante. Déjà meilleure attaque de la ligue la saison dernière avec 82.9 PPG, le Sky termine la rencontre avec 93 unités, le tout sans Delle Donne mais aussi sans le moindre panier à 3pts (0/6) ! Une performance de choix donc, surtout qu’en face Connecticut a fait 9/27 derrière la ligne mais termine 23pts derrière …

Score final : Chicago 93 – Connecticut 70

BoxScore : http://www.wnba.com/game/20160514/CONCHI/

MVP du match : – Courtney Vandersloot (22:47mins, 14pts à 4/8, 6/7 aux lancés, 3rbs, 7asts, 1stl, 1blk) – Elle a été au four et au moulin du début à la fin. Dés les premières possessions elle a imposée le rythme de la rencontre sans jamais baisser d’intensité. Ses passes précises et dans le bon timing ont amené bon nombre de paniers faciles et son activité défensive a été à la base de la bonne prestation des siennes dans ce domaine, le point faible de l’an dernier.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *