BullsFr

Atlanta Dream vs Chicago Sky (22/05/16)

Récap : La tâche s’annonçait ardue pour Chicago avec l’annonce à l’avant match de l’absence de Courtney Vandersloot, la meilleure joueuse de l’équipe sur les 2 premiers matchs, avec une blessure à la cheville ! Pourtant ce sont bien les filles de Pokey Chatman qui prennent le meilleur départ, avec beaucoup d’agressivité défensive (5 blocks dans le 1er quart) et une bonne présence aux rebonds offensifs. Mais le tempo rapide que les 2 équipes veulent imposer engendrent de nombreuses pertes de balles et des tirs précipités. L’activité de Breland et un Small Ball ou Delle Donne joue en 5 permet à Chicago de se maintenir devant malgré les nombreuses fautes provoquées par Atlanta, mais progressivement les locales vont prendre le contrôle …

Le 3ème quart sera largement en faveur du Dream, avec De Souza qui manque énormément de lay-ups et de tirs faciles en plus d’être en retard sur les repli défensifs, offrant de nombreux tirs faciles à son ancienne équipe qui signe un 27-17 dans le 3ème quart qui leur permet de prendre les devants et de ne plus les lâcher. Faulkner va bien tenter de réveiller les siennes avec 8pts de suite au début du 4ème quart mais l’intensité défensive du début n’était plus présente dans les rangs du Sky, qui laisse échapper ce match sans grandement réagir. Pokey Chatman doit trouver une solution Inside car entre De Souza trop lente, Parker trop tendre et le duo Dos Santos / Boyette laissé sur le banc, il va falloir rapidement se pencher sur ce gros point faible qui risque de devenir rédhibitoire. Next game, le 24 contre LA.

Score final : Atlanta 87 – Chicago 81

BoxScore : http://www.wnba.com/game/20160522/CHIATL/

MVP du match (côté Sky) : – Jessica Breland (24:07mins, 14pts à 6/8 aux tirs, 10rbs dont 5 offensifs, 3blks) – D’une efficacité redoutable sur les jumpers mi distance, elle n’a rien gâchée quand on a daigné lui passer la gonfle, comme à son habitude. Elle a également été une nouvelle fois très solide défensivement, protégeant son cercle avec énergie même si les autres ne l’ont pas franchement aidée à ce niveau, à part Delle Donne quand les 2 formaient le duo d’intérieures. Breland reste une valeur sûre de l’effectif et un élément clé.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *